Magazine Culture

Amélie Nothomb, ses fans, et les obèses

Par Lise Marie Jaillant

Le dernier Nothomb ne me tente pas du tout. Elle se met (encore) en scène, cette fois sous la forme de l’écrivain qui reçoit des lettres d’un soldat obèse posté en Irak. C’est l’occasion pour Nothomb de rappeler pour la énième fois qu’elle a pleins de fans, qu’elle leur écrit huit lettres par jour, blabla. Bref, une caricature de l’écrivain populaire-proche-de-ses-lecteurs pas comme ces méprisants artistes germanopratins. Moi, le côté prévisible de Nothomb me fait bailler. Pas vous?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines