Magazine Cinéma

Critique cinéma: The Town

Publié le 14 septembre 2010 par Nivrae @nivrae

Critique cinéma: The Town

The Town est le dernier film de Ben Affleck (Gone Baby Gone), le film sortira le 15 septembre dans les salles obscures.

The Town est adapté du livre « Prince of the thieves » de Chuck Hogan.

Synopsis: Doug MacRay fait parti d’une bande de braqueurs de banque masqués qui sévit depuis quelques temps sans jamais se faire prendre. Lors d’un casse ils prennent en orage Claire Keesey, la directrice et la relâche indemne mais traumatisée. Doug va partir à sa rencontre pour vérifier si elle ne le reconnait pas et si elle est en relation avec le FBI… il succombe au charme de la jeune femme lui cachant qui il est réellement.

Casting : Ben Affleck, Rebecca Hall, Jon Hamm, Jeremy Renner, Blake Lively

Ben Affleck s’offre le premier rôle de ce thriller en démontrant une fois de plus qu’il maitrise autant la réalisation que le jeu.

Critique cinéma: The Town

On retrouve de très bon acteurs et même Serena de Gossip Girl fait plusieurs apparitions sympa. La bande de braqueurs est assez réaliste, bien casté avec du violent, de la gueule cassée, du gringalet bricoleur. La directrice de banque incarnée par Rebecca Hall est pas mal aussi, entre sentiment d’amour, de peur et un traumatisme récent.

Le scénario m’a légèrement déçue, entre amour et braquage, un peu prévisible mais assez juste. J’ai eu du mal a accrocher au départ malgré un très bon rythme. Le côté « romance » m’a un peu fait fuir car je voulais de l’action pure, mais bon on s’y fait. Les braquages sont très bien montés, bien « imaginés ».

Critique cinéma: The Town

J’ai beaucoup aimé les masques du film et particulièrement celui de bonne soeur et puis aussi la relation entre Doug et James « à la vie à la mort ».

Niveau musique j’ai pas vraiment fait attention, en tout cas elle ne m’a pas gênée durant le film mais je n’ai pas repéré de bon trucs.

Le film est un mélange d’action, de romance. Une petite dose de violence, de l’amour, des larmes et des armes. Avec un réalisateur qui montre une fois de plus qu’il a un réel talent autant devant que derrière l’écran.

Ma note : 7/10

Public : A partir de 10 ans, il y a quand même des morts!

Bande Annonce:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nivrae 3273 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines