Magazine Culture

Philippe Jaenada, le devin

Par Lise Marie Jaillant

Mir_issue4_cover Il y a quelques temps, ce pauvre Philippe Jaenada me prédisait un futur à la Jean-Baptiste Gendarme (le fondateur de la revue Décapage). Comme tous les ambitieux qui m'ont précédée, je finirais au coeur du milieu littéraire, à flatter plus puissant que moi.

Seulement voilà, publier dans la "Blanche" de Gallimard n'a jamais été un rêve pour moi. Mon ambition, c'est de trouver des lecteurs.

Donc des parcours à la Gendarme ou Foenkinos (qui vendent rarement plus de 3000 exemplaires), ce n'est pas mon truc.

Là où PhJ avait raison, c'est que je finirais par m'occuper d'une revue littéraire. Une "vraie", avec publication papier.

La revue en question dépend de Birkbeck College et s'appelle "Mechanics' Institute Review" (MIR). Je fais partie d'une équipe de 6, et je m'occupe de contacter des auteurs établis, pour leur proposer de nous envoyer une nouvelle.

Par le passé, MIR a accueilli des écrivains comme Joyce Carol Oates, Sarah Waters et Jonathan Coe. Cette année promet d'être un très bon cru, avec quelques "literary stars" qui ont déjà confirmé leur participation.

Donc même si je voulais publier Jaenada et autres starlettes parisiennes dans MIR, je ne pourrais pas. Désolée, Philippe, mais votre (faible) notoriété n'a pas traversé la Manche...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines