Magazine

Un racisme dont on ne parle pas – à propos de la manifestation asiatique de Belleville pour la sécurité

Publié le 22 juin 2011 par Amaury Watremez @AmauryWat

 En France il existe un racisme dont on ne parle pas, un racisme à l'endroit d'une communauté habitant notre pays, venant de nos anciennes colonies. Ce sont les personnes d'origine asiatique, qui vivaient pour la plupart en Indochine, et aussi de Chine. Il semble cependant que ce racisme ne soit pas si grave. De toutes façons, les blagues sur les asiatiques sont considérés comme anodines d'où qu'elles viennent, même quand elles accumulent clichés ethno-différencialistes sur clichés ethno-différencialistes comme par exemple dans les films de ces deux vedettes du comique moderne issus pourtant tous les deux des « minorités visibles ».

ALeqM5gLEZkgse4scUcmpA_27Bco03fi0w?size=l
Cela fait beaucoup rire les autres « minorités visibles » et permet aux « souchiens » de rire de clichés douteux sans scrupules ni culpabilité. Comme les deux humoristes sus-cités le font, il suffit d'invoquer le « second degré » pour se justifier.

Pour la plupart, dernièrement, ceux de Belleville ont manifesté pour demander plus de sécurité, pour protester contre les agressions se multipliant dans leur quartier ainsi que la violence souvent raciste à leur égard.

On ne parle pas ici de français disciples éventuels d'un défenseur des petits boutiquiers, de marinistes, de « petits blancs », mais de français d'origine étrangère et d'immigrés, parfois sans-papiers, qui se font brutaliser ou dévaliser du fait de la couleur de leur peau ou de leur origine, car les voyous savent très bien que, ayant une culture les poussant à la discrétion, ils n'iront que rarement se plaindre.

C'est cette dernière agression qui a amené cette nouvelle manifestation, un an après la première réclamant exactement la même chose : plus de policiers, et de sanctions contre les voyous les agressant :

Jiang Hu, 32 ans, se baladait dans la rue de Belleville dans la soirée du 29 mai 2011 tout près du restaurant « le Nouveau Palais » bien connu dans le quartier. À la sortie de l’établissement, deux femmes se sont faites violemment agressées par trois hommes qui essaient par la force de dérober leurs sacs.

Jiang saisit rapidement son téléphone portable pour photographier les voleurs en photo et pour que la police dispose des preuves. Les agresseurs se retournent alors contre lui pour lui voler son smartphone.

Assailli brutalement, Jiang tombe et sa tête heurte le sol. Sa vie est maintenant en danger, il ne peut plus vivre sans assistance respiratoire ni soins constants.

Après ce qu'il a subi, ces inqualifiables violences à caractère raciste, on aurait pu s'attendre aux protestations de la LICRA, du MRAP ou des « indignés », mais comme la sœur Anne de « Barbe Bleue », on n'a rien vu venir : aucun ténor de la vie politique, concerné par les droits de l'homme, ne s'est exprimé sur le sujet, aucun philosophe médiatique n'a pris position...

On se demande pourquoi ?

Sérieusement.

Il faut dire que les asiatiques exagèrent et ne jouent pas le rôle de victimes qui devrait être le leur comme il convient, de victimes de la colonisation, et du racisme des européens j'entends, des victimes des affreux « souchiens » donc.

Scandaleusement, ils passent leur temps à travailler, parfois même à se faire exploiter par d'autres asiatiques dans des ateliers clandestins 80 heures par semaine sans que cela n'émeuve beaucoup les belles consciences de notre beau pays.

Ils ne sont pas pour grand-chose dans l'insécurité et n'ont pas de revendications particulières concernant leur religion, pas de signe religieux ostentatoire, pas de statut de la femme particulier à demander. Et en plus ils veulent s'intégrer pour leur grande majorité à la République Française, devenir des citoyens responsables sachant prendre la mesure de leurs devoirs envers la communauté.

Je ne saurais trop leur conseiller donc de cesser de s'occuper de leurs magasins et de leurs restaurants, de pousser leurs jeunes à vendre de la drogue un peu partout, et aussi à diversifier les trafics dans les « cités », à se battre entre bandes rivales etc...

Et ensuite là, seulement, de manifester, il y aura beaucoup plus de monde...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog