Magazine

DSK libéré sur parole ou le bal des valets

Publié le 01 juillet 2011 par Amaury Watremez @AmauryWat

 Depuis quelques heures, c'est le déferlement de jésuitisme et le festival des bonnes consciences hypocrites autour de l'affaire DSK. Quelques doutes sont émis sur la moralité de la présumée victime, et voilà l'ancien directeur du FMI innocenté complètement par ses partisans. On ressent leur soulagement presque odieux. Ce n'est quand même pas une petite femme de ménage qui allait contrecarrer les ambitions de leur champion et les leurs.

image prise ici

011803_e0273fde.jpg
Ce n'est quand même pas un petit excès d'hormones de l'ex-candidat à la présidence (il est possible qu'il revienne dans la course avec les honneurs ce qui est en quelque sorte la cerise sur le gâteau) qui allait interrompre le bal. Collés aux fenêtres de celui-ci certains prennent partie avec emportement pour Strauss-Kahn en n'espérant même pas pouvoir un jour entrer, on se demande si c'est de l'obséquiosité, de la crédulité ou juste un symptôme d'esprit grégaire.

Depuis quand également faut-il qu'une victime soit moralement parfaite pour que l'on tienne compte de sa parole ?

Depuis quand une victime doit-elle être une émule de la Vierge Marie ?

Et précisons quand même que cela ne remet pas en question une seconde ce qui s'est passé dans la chambre du Sofitel de New York, ce ne sont pas des doutes sur les évènements, mais des doutes sur la crédibilité de la plaignante. Les faits ne sont pas une seconde remise en cause, seulement les motivations de la plaignante.

Et il reste inculpé.

Il est curieux que les partisans de DSK parlent d'ailleurs à propos de cette affaire de présomption d'innocence, notion qui n'existe pas en droit américain.

Depuis quand les soutiens de DSK se préoccupent-ils tellement de moralité ?

Ne sont-ils pas pour une société de progrès, une société sexuellement libre dans laquelle il n'y a plus de contraintes ni de préjugés bourgeois rétrogrades ?

A entendre tous les soutiens de DSK, leur conception de la femme oscille toujours comme avant entre la maman et la putain, sans intermédiaire possible entre les deux. Cela reste donc une conception très bourgeoise.

Et il semble qu'il paraisse inconcevable pour eux qu'une femme se refuse à leurs désirs à moins d'être folle ou frigides, conception qui naît souvent d'un défaut de virilité soit dit en passant.

Ne sont-ils pas pour une société d'égalité entre les sexes ?

Ne sont-ils pas les premiers à s'enthousiasmer pour la « théorie du genre » ?

C'est assez ironique, je trouve, de constater que les amis du président de l'ex-président du FMI, pur représentant de l'oligarchie, se révèlent au fond catholiques dans leur conception du péché et de la miséricorde.

Que l'on me pardonne ce trait d'esprit caustique ...

Au moins, avec les soutiens de DSK et les déclarations de ses proches, on a au moins une certitude, ce n'est pas parce que l'on se dit de gauche qu'on l'est vraiment, ce n'est pas parce que l'on se dit de gauche que l'on est réellement prêt à faire quelque chose par exemple, au hasard, pour une réfugiée sans-papiers, obligée de s'adonner à divers trafics pour survivre.

Voilà pourtant un sujet intéressant qui pourrait intéresser a priori quelqu'un se réclamant de la gauche.

Serait-ce que ceux qui défendent DSK ne soient pas exactement sincères dans leurs déclarations très généreuses concernant les pauvres ?

Serait-ce qu'il y ait là une hypocrisie ?

La Fontaine a bien raison, que vous soyez puissant ou misérable, la justice n'est pas du tout considérée de la même manière. En parlant de présumé innocent, comment se fait-il par exemple que l'on présente partout Xavier Dupont de Ligonnès comme forcément coupable des crimes atroces de sa femme et ses enfants alors qu'il a été probablement lui aussi assassiné ? Pourquoi personne ne considère-t-il cette hypothèse comme recevable ?

Serait-ce parce qu'il a moins d'amis riches et puissants ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Par  Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Par  Annickb
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog