Magazine Cinéma

Fanboys, l’interview de Kyle Newman

Publié le 03 août 2011 par Fredp @FredMyscreens

fanboys interview kyle newman

Alors que Fanboys sort enfin dans nos contrées en DVD, c’est en plein préparatifs du Comic-Con que son réalisateur Kyle Newman a bien souhaité répondre à quelques questions. De l’histoire au tournage en passant par les acteurs ou une éventuelle suite, voici le plein d’anecdotes que l’on était en droit d’attendre de la part d’un fan de Star Wars.

Comment avez-vous eu l’idée d’écrire et réaliser un film comme Fanboys ?

C’est Ernie Cline a écrit l’histoire originale. Et au moment de la conception en 1998, ce n’était pas du tout un film qui se déroulait dans ce contexte. Il a été inspiré par la lutte de sa mère contre le cancer. Il a commencé à se demander ce qui arriverait s’il ne pourrait jamais voir le prochain Star Wars qui s’apprêtait à sortir. Je pense que c’est quelque chose que tous les fans de Star Wars ont craint, surtout après avoir attendu 16 ans pour un nouveau film ! Fanboys a connu ainsi plusieurs réécritures, mais le cœur de l’histoire est resté intact.

Avez-vous compté le nombre de blagues et de références, car il y en a une toutes les minutes! C’est venu naturellement?

Oh, c’est venu très naturellement ! Nous avons dû couper pas mal de blagues après. Certaines étaient vraiment bonnes mais ont fini sur le plancher de la salle de montage parce qu’elle ne servaient pas l’histoire. Mais il y a tout un tas de scènes très drôles. Et comme il était aussi question d’une époque, et de culture pop, les blague ont simplement coulé de source.

Travailler avec des acteurs aussi bons a aussi apporté beaucoup de nouvelles idées et d’improvisation sur le plateau. Mais nous commencions toujours à tourner une scène telle qu’elle était écrite. Ernie et Adam F. Goldberg avaient vraiment fait un merveilleux travail pour écrire cette lettre d’amour au Fandom.

Fanboys team

Une chose importante et bien écrite dans l’histoire est que les personnages ne sont jamais ridicules. Nous nous attachons vraiment à eux et malgré leur passion dévorante, ils sont très touchants. Était-ce ton facile à trouver ?

Je voulais un ton très « élastique» , un éventail de tonalités assez large. Le concept du film est tellement dingue et en même temps leur raison de partir à l’aventure découle émotion profonde. Ils sont poussés par l’amitié et par la peur, deux choses puissantes. Je trouve que le sujet assez grave est important et que les conflits terre à terre apportent cependant beaucoup de comédie . Je me suis efforcé de mélanger tout ça pour obtenir quelque chose de très homogène. Une scène serait très terre à terre et émotionnelle et la suivante serait totalement ridicule. Et parfois, vous avez les deux d’un coup !

Pour équilibrer le ton, tout est au niveau de la communication et la vision. J’ai juste collé à la vision originale du film en utilisant le script comme seule ligne directrice. Si jamais nous commencions à dériver trop loin, nous aurions simplement eu à nous recentrer sur les mots écrits sur la page. Nous avons passé de nombreuses années pour avoir le scénario parfait alors pendant la production nous avions juste à nous reposer dessus.

Comment avez-vous trouvé la troupe d’acteurs ? Est-ce que vous leur avez fait passer des tests pour voir si ils étaient bien de vrais Fanboys ?

J’ai rencontré beaucoup d’acteurs à Hollywood et à New-York. Un nombre inimaginable d’acteurs connus sont des fans de Star Wars mais ça ne me suffisait pas. Toute l’équipe était fan, à un niveau ou à un autre. Il me fallait avant tout des acteurs talentueux qui pouvaient facilement basculer de la comédie au drame en un quart de seconde.  J’ai été touché de voir qu’ils prenaient le job très au sérieux et voulaient vraiment rendre justice aux fanboys et fangirls. Alors ils se sont immergés dans cette culture et la défendent avec cœur.

Fanboys, l’interview de Kyle Newman

Est-ce que vous avez discuté du projet avec George Lucas avant de commencer la production ? Quelle a été sa réaction ?

Je n’ai pas parlé directement avec George Lucas avant le tournage, mais j’ai eu sa bénédiction et Lucasfilm a approuvé le script. C’était un sentiment merveilleux de savoir qu’ils ont approuvaient ce que nous faisions, que c’était fun et que nous allions également être très respectueux de George et Star Wars. Je suis moi-même un fan inconditionnel donc je n’aurais pas faire autrement en ayant bonne conscience ! Je n’ai pas eu son avis sur le film, mais je l’ai revu plusieurs fois depuis et il semble encore m’apprécier! Ha ha.

Comment avez-vous persuadé les nombreuses guest stars de venir ? Quelles autres guests auriez-vous voulu voir dans le film ?

Le scénario était notre meilleur argumentaire. Tous ceux qui l’ont lu en sont tombés amoureux et voulait en faire partie. Et à chaque fois qu’un cameo venait nous rejoindre, c’était un support.  Et nous avions un si bon casting que chacun voilait nous rejoindre. J’ai été très chanceux qu’ils viennent sur le film de cette manière. Je n’aurais pas pu rêver meilleur casting. J’ai aussi rencontré ma femme Jaime King quand elle est venue au Nouveau Mexique pour jouer un petit rôle dans le film.

J’aurai bien aimé travailler avec Mark Hamill mais malheureusement ça n’a pas pu se faire. C’est un mec bien et nous avons discuté plusieurs fois depuis. Peut-être qu’il sera dans une suite… Nous avions aussi demandé à George Lucas mais finalement je trouve que ça fonctionne mieux sans lui. Mais travailler avec des sommités comme Carrie Fisher, Billy Dee Williams et William Shatner était tout simplement un rêve devenu réalité.

FanBoys kristen bell

Kristen Bell dans la tenue de la princesse Leia, c’était attendu et ça lui va parfaitement. Qui lui a demandé de le faire ?

C’est moi qui lui ai demandé ! Je lui ai aussi demandé de montrer ses fesses dans le van. On avait fini par engager une « doublure fesses»  mais elle m’a envoyé un polaroïd de ses fesses et m’a dit « matte ça bitch !»  C’est une actrice incroyablement douée et c’est vraiment fun de travailler avec elle. Elle était en plein milieu du tournage de sa série télé Veronica Mars à l’époque et bossait 7 jours sur 7 pour faire partie du film. Je lui serais éternellement reconnaissant pour son implication.

Avez-vous vraiment tourné au Skywalker Ranch ou y avez-vous juste fait des repérages ? Il est vraiment comme dans le film ?

C’était une combinaison de 3 lieux pour montrer le Ranch de manière convaincante, y compris le véritable Skywalker Ranch ! Nous avons été la première production non-Lucasfilm à avoir la permission d’y tourner donc c’était un vrai témoignage de leur soutien et de leur confiance. Nous avons aussi construit plusieurs plateaux en studio et utilisé les intérieurs d’une école internationale à Las Vegas qui avait une ambiance étrangement similaire.

Fanboys, l’interview de Kyle Newman

Vous n’auriez pas une petite dent contre les Trekkers ou Star Trek ?

En fait j’adore Star Trek ! Et quand on était dans le creux de la vague Star Wars dans les années 80 je suis devenu un grand fan de Star Trek. J’avais même rejoint le fan club. Mais Star Wars c’est autre chose. C’est la raison qui m’a poussé à dessiner, à peindre et à réaliser des films. Je dois tellement à Star Wars et j’espère que ce film me permettra d’apporter quelque chose à la franchise et aux fans.

Est-ce qu’une suite est prévue ? Quelle pourrait en être l’histoire ? Avec de nouvelles guests ?

J’ai écrit un traitement pour la suite. Dan Fogler a quelques idées et m’en a parlé aussi. Il y a une volonté de le faire et ce serait fun de retrouver tout le monde. Je ne suis pas encore sur de la manière dont ça se fera. Peut être au format comic book … mais l’idée était que ça commence après que les lumières se soient rallumée au cinéma une fois l’Episode II terminé. Ils vont rencontrer quelques visages familiers dans leur périple et vont traverser les océans à bord d’une croisière-convention Star Trek vers l’Australie où est tourné l’Episode III. Et Linus leur apparaitrait comme un esprit quand ils sont défoncés !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fredp 9140 partages Voir son blog

Magazines