Magazine Cyclisme

24. Sparkassen city-Lauf Sarrebruck: 5 sur 5

Publié le 08 mai 2012 par Marathonien67
24. Sparkassen city-Lauf Sarrebruck
Reçu 5 sur 5
 
24. Sparkassen city-Lauf Sarrebruck: 5 sur 5
 
Samedi 05 Mai,
C'est en Allemagne que j'ai choisis de courir ce week-end. Six jours après ma petite virée en Suisse, j'ai cette fois participé à une course élite de 5km (temps d'engagement demandé: moins de 17mn30sec). Lorsque le coup de feu fut tiré, le samedi soir à 20h25, nous n'étions que 14 athlètes à nous élancer sur le circuit totalement plat de la Sparkassen-city Top Lauf, situé en plein cœur du centre ville de Sarrebruck. Au moment du départ, sur la grande avenue commerçante, la nuit commençait doucement a tomber. Un peu plus tôt, une dizaine de courses populaires avaient déjà empruntées le même itinéraire. Le public avait donc déjà pu se chauffer la voie avant le moment phare de la journée, la course élite homme. Dés le début, je me positionne en tête avec les kenyans. Je n'ai rien à perdre aujourd'hui alors autant faire un peu le spectacle. C'est toujours sympa d'être un peu devant. Sur le chemin, les vitrines et les enseignes lumineuses défilent à une vitesse folle. Sous les encouragements d'une foule nombreuse et enthousiaste, nous partons à l'assaut des six boucles que compte l'épreuve. Chacune de ces boucles comprends deux lignes droites longues d'environ 430m. A chaque fois qu'on arrive au bout, on doit faire demi-tour et repartir dans l'autre sens, ce qui casse bien le rythme. Dans les épingles à cheveux, on est quasiment arrêté à chaque passage. Il faut relancer sans cesse pour conserver l'allure. Au bout du suspense, c'est my friend Dickson Kimutai qui a gagné la médaille d'or ( sur la photo, il porte un maillot jaune fluo). Le Kenya ne peut même plus compter ses victoires tant elles sont nombreuses de par le monde. Pour ma part, je termine assez satisfait à la 6ème place de cette épreuve. Le moteur est toujours un peu bridé mais je sais que cette petite séance rythmée me servira pour les courses de Strasbourg.
 
24. Sparkassen city-Lauf Sarrebruck: 5 sur 5Résultats Sarrebruck Top Lauf der Männer 5Km:
1. 914 Dickson Kimaiyo Kimutai Kenia  14:32,9
2. 915 Taye Damte Kuashu Äthiopien 14:33,1
3. 913 Kipchirchir Sirma Nelphat Kenia 14:36,9
4. 920 Volodymyr Timashov Ukraine 14:45,8
5. 911 Raphael Schäfer Adidas Team 14:51,1
6. 912 Samir Baala Adidas Frankreich 15:14,2
7. 901 Erik Franz Stahl Sport Team 16:07,3
8. 917 Markus Auler Tyron Team  16:24,2
9. 919 Thomas Weber Sport Jochum  16:29,7
10. 918 Sascha Anton Sport Jochum 16:29,8
11. 908 Mike Seewald  LC Rehlingen  16:33,6
12. 910 Bengt Leibrock Sport Jochum 16:34,3
13. 903 Uwe Trampert  Saarbrücken 17:13,6
14. 907 Sebastien Duits US Forbach 17:22,9
 
 
Dimanche 06 Mai,
24. Sparkassen city-Lauf Sarrebruck: 5 sur 5 
Ce matin là, je pars faire un footing d'une heure et quart dans un grand parc animalier, à l'intérieur et autour duquel une grande forêt s'étend sur plusieurs hectares. C'est vraiment un endroit magique. J'vous le garantis, se ballader dans un tel site, c'est cent fois mieux que de se promener virtuellement dans les couloirs de la pyramide du Louvre. Sur mon chemin, je croise des cerfs, des daims, des sangliers, des bisons, des chamois et quelques autres bestioles sympas. Environ 150 espèces d'animaux sauvages et domestiques d'Europe vivent dans ce parc, dans des enclos adaptés à leur espèce et à leurs conditions de vie naturelle. En courant dans cet endroit charmant, j'ai vraiment le sentiment de joindre l'utile à l'agréable, parce qu'en plus de courir dans un cadre idyllique, au cours de mon footing, je grimpe de belles petites bosses. C'est un excellent travail de renforcement musculaire. En tout cas, j'ai eu du bol... Deux minutes après la fin de ma séance, il s'est mis à pleuvoir à grosses gouttes, c'est un véritable déluge qui s'est abattu sur Sarrebruck. Heureusement, ce n'était qu'une averse et je n'ai pas eu besoin d'grimper dans l'arche de Noé avec tous les animaux du parc.
24. Sparkassen city-Lauf Sarrebruck: 5 sur 5
 
24. Sparkassen city-Lauf Sarrebruck: 5 sur 5
 
 
 
Retour à Blablaland

Bon allez, il est temps de reprendre la route de Strasbourg. Pas question d'esquiver le bureau de vote. Le grand verdict tombe ce soir. Le suspense n'a que trop duré. Tout le monde veut savoir à quelle sauce il va être mangé pendant les cinq prochaines années. Les sondages IPSOS, c'est bien beau mais y'a toujours un doute qui subsiste... Est-ce que l'homme que les gens stressent va remplacer l'homme qui stresse les gens ?  

24. Sparkassen city-Lauf Sarrebruck: 5 sur 5A 20 heures pétantes, le visage du nouveau président s'affiche sur tous les écrans de télévision. Mais grâce à nos amis belges, ça fait déjà une plombe que j'connais le résultat. 52% pour Hollande et 48% pour Sarkozy... ça y est, c'est la fin de l'ère bling-bling. Terminé les grosses bouffes au Fouquet's avec les patrons du CAC 40, place au régime weight-watcher et aux pantalons taille 40. Et oui, il faut bien se serrer la ceinture, c'est la crise. C'est véridique, je le sais, même qu'ils l'ont dit sur BFM TV. Cette fois c'est officiel, l'Air Sarko-one ne quittera plus le tarmac. L'airbus est à vendre au prix de l'argus, avis aux dictateurs... À la téloche, la petite ville de Tulle est mise à l'honneur. C'est le fief électoral du vainqueur, c'est là qu'il a choisit de prendre son bain d'foule. La Corrèze, c'est très loin des champs Elysées... mais c'est toujours à Blablaland. Les promesses politiques c'est comme notre jolie Marseillaise, que des belles paroles. Après la proclamation officielle du résultat, partout dans les rues, ça chante et ça danse. Y'a des groupes de sympathisants socialistes qui pleurent de joie comme des gagnants du tiercé. Mais ils ont juste misés sur le bon cheval, c'est tout. Ici et là, on vit d'humour et d'bière fraiche, comme si tout d'un coup, comme par magie les salaires allaient tripler, comme si par enchantement, on allait voir la vie en rose. Quelle belle farce. Sur une place de la bastille repeinte aux couleurs du PS, on sabre le Dom Pérignon et on se met à rêver bruyamment à un monde meilleur. En attendant l'augmentation des impôts, l'exilé fiscal préféré des Français les entraine sur la piste de danse. Saga blablaland, ambiance de la cambrousse. Quand la gauche caviar est de sortie, attention les secousses. Pendant ce temps-là, sur la droite de la chaussée, la déception se lit sur le visage de chacun. Y'a des gens qui pleurent parce que Nicolas s'en va. Ils le plaignent comme s'il allait se retrouver SDF en rendant les clés du château. Mais qu'ils calment leurs inquiétudes, un type qui a eut 44 chauffeurs à sa disposition ne fera jamais de l'auto-stop. Un type qui a eut 87 cuistots à son service ne fera jamais la plonge. Si un jour je croise Stéphane Bern, faudra que je lui demande combien de cochets avait Louis XIV. Parce que j'crois qu'à l'Elysée on fait même plus fort qu'à Buckingham palace. Ok, je prends note... c'est Monsieur François Hollande qui a remporté l'élection présidentielle 2012... mais ça ne changera pas ma vie, ni celle de mon voisin de palier. Revoir la gauche aux affaires c'était le Désir d'Harlem. Moi demain matin, quand j'irai chercher mon pain chez Olland (la boulangerie du quartier), la miche aura toujours le même goût qu'avant. Et oui, on ne change pas une équipe qui gagne. On rigolera peut-être un peu plus qu'avant mais c'est tout.
 
( Merci à ma p'tite photographe cherie)
Coluche en 1978: Attendez que la gauche passe... en 2012... Vous allez voir... 
http://www.youtube.com/watch?v=ackQ47EiK7Q

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marathonien67 142 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines