Magazine Afrique

Mais ils se foutent des gens ou quoi???

Publié le 12 juin 2012 par Almaimoune @blogbourem

Les responsables du Mouvement pour l’unité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui occupe la ville de Bourem, renforcent chaque jour les restrictions qu’ils imposent à la population.

Ils viennent de prendre la décision de créer trois prisons : une pour les femmes, une autre pour les hommes et le troisième pour les jeunes. Sont passibles de la prison tous ceux qui seraient pris en « flagrant délit de péché ». La décision a été rendue publique par un communiqué radiodiffusé samedi dernier. Elle risque d’être la goutte d’eau qui va faire déborder un vase déjà plein de frustrations à Bourem. En effet, dès que le communiqué a été diffusé, la colère est montée d’un cran au sein de la population. Chacun l’a manifesté à sa façon. Certains sur la voie publique. Il faut dire que les habitants de la ville n’ont jamais caché leur hostilité à l’endroit des occupants. Les hommes du Mujao font l’objet d’attaques verbales chaque fois qu’ils sont aperçus sur les places publiques. Le communiqué radiodiffusé samedi précise que la répression sera particulièrement sévère pout toute individu qui sera aperçu torse nu le long du fleuve. Cette énième restriction devenue applicable aussitôt après la diffusion du communiqué est intervenue après la désignation de chefs de village et d’inconnus respectivement comme receveurs des plaintes (« procureurs ») et « juges » pour punir les « coupables et fauteurs de troubles à l’ordre public » ou tous ceux seraient considérés comme des délinquants.

Source: Essor

Qu'avons nous fait au bon Dieu pour mériter cela???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Almaimoune 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte