Magazine Cinéma

Critique Cinéma : The Amazing Spider-man

Publié le 25 juin 2012 par Nivrae @nivrae

Critique Cinéma : The Amazing Spider-man

The Amazing Spider-man est le reboot de la saga par Marc Webb ((500) jours ensemble). Ce nouveau départ sort au cinéma le 4 juillet 2012.

Synopsis : Abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant, Peter Parker a été élevé par son oncle Ben et sa tante May. Il est aujourd’hui au lycée, mais il a du mal à s’intégrer. Comme la plupart des adolescents de son âge, Peter essaie de comprendre qui il est et d’accepter son parcours. Amoureux pour la première fois, lui et Gwen Stacy découvrent les sentiments, l’engagement et les secrets. En retrouvant une mystérieuse mallette ayant appartenu à son père, Peter entame une quête pour élucider la disparition de ses parents, ce qui le conduit rapidement à Oscorp et au laboratoire du docteur Curt Connors, l’ancien associé de son père. Spider-Man va bientôt se retrouver face au Lézard, l’alter ego de Connors. En décidant d’utiliser ses pouvoirs, il va choisir son destin…

Casting : Andrew Garfield, Emma Stone, Rhys Ifans, Denis Leary, Campbell Scott, Sally Field, Martin Sheen, Chris Zylka, Max Charles, Stan Lee

Critique Cinéma : The Amazing Spider-man

En janvier 2010 la nouvelle tombe, le Spider-man 4 de Sam Raimi ne verra pas le jour et Sony décide de mettre en avant le reboot de la saga. Pour ce retour le film abandonne le Spider-man adulte nerd pour nous sortir un lycéen intelligent. A cette annonce beaucoup on prit peur et les premières annonces n’étaient pas très tentantes : un jeune réalisateur ayant fait un film d’amour, deux jeunes acteurs pas encore très connu (ça a changé depuis) et un scénario qui n’avait pas l’air très clair (Amazing Spiderman mais pas avec Le Bouffon Vert, le Docteur Octopus ou Venom ????).

Lorsqu’en début d’année Sony nous a présenté une grosse bande annonce et beaucoup d’extrait du film tout à changé. Certes les images n’étaient pas encore tout à fait montées (écrans bleus) et la 3D était dégueulasse, mais à côté de ça le jeu des acteurs, l’ambiance et les images étaient attirantes! Exit la molle Mary Jane Watson et bienvenue à Gwen Stacy la blonde pétillante jouée par Emma Stone (le personnage apparaissait dans Spider-Man 3 mais joué par Bryce Dallas Howard qu’on a pu voir aux côté d’Emma Stone dans « La couleur des Sentiments »)! Pour le grand méchant c’est le Lézard qui fait son entrée, une très belle création made in Oscorp avec un Rhys Ifans qui joue à un bras.

Et donc le 19 juin, après 2h d’attente assis dans le Grand Rex sans avoir le droit de toucher à son portable (sinon un monsieur nous sautait dessus pour nous engueuler), le film c’est enfin dévoilé sous mes yeux ! Premières impressions à la sortie : J’ai aimé, j’ai bien senti les 2h de films mais pas à cause de l’ennui.

Critique Cinéma : The Amazing Spider-man

J’ai trouvé que le scénario était bien développé, on a beaucoup du passé de Peter avec ses parents puis de sa vie de lycéen avant l’araignée. On le voit en garçon intelligent mais timide, en jeune homme courageux mais avec une forme physique un peu faiblarde. Une fois la transformation effective j’ai trouvé ça plus réaliste que dans la saga précédente, Peter va jouer avec ses nouvelles capacités, il va s’entraîner, construire son costume avec une vraie réflexion derrière et améliorer son costume avec ses lance-toiles. Le personnage est construit devant nous, c’est pas comme si du jour au lendemain il se révélait né pour être super-héros.

Niveau psychologie du personnage j’ai trouvé ça très logique, on voit la personnalité de Peter changer, il comprend ses capacités, le pouvoir qu’il a entre les mains et apprend à l’utiliser grâce aux autres personnes qui l’entourent. Gwen Stacy, la jolie poupée qui n’est pas que jolie; sa tante qui est toujours présente pour lui; le père de Gwen, le souvenir de ses parents, de son oncle…

Peter Parker est donc là à un tournant de sa vie, lui l’ado martyr et intelligent va devenir un héros. Il va devoir affronter une bestiole qui met en danger les habitants de la ville. Il va devoir protéger plus que ses proches.

Le jeu des acteurs est super bon, Andrew et Emma forment un très beau duo et collent très bien avec les personnages. Rhys Ifans joue à un bras (une performance qui fait un peu penser à la femme tronc de De Rouille et d’Os) et joue un lézard, il est vraiment excellent.

Critique Cinéma : The Amazing Spider-man

Côté effets spéciaux et 3D on est servit. La 3D est certes très peu présente en ce qui concerne le relief mais sert énormément dans les scènes de combat et de vol de Spider-Man avec de la profondeur essentiellement qui rend les scènes encore plus spectaculaire. Il y a aussi un peu de vue subjective lors des vols mais qui ne durent pas assez longtemps à mon gout si on veut vraiment avoir l’impression d’être en train de voler à sa place. Pour le reste des effets, c’est beau. Le bras du docteur, le Lézard, les vols dans la ville, … tout est vraiment bien maîtrisé et sans fautes.

Ce reboot est vraiment très bon, entre comédie, film teenage et film de super-héros. Le style fait d’ailleurs parfois penser aux autres Marvel, on s’imaginerai très bien Spider-Man intégrer les Avengers tellement le style est proche (même si ca reste un rêve presque impossible).

C’est vraiment tentant de faire un comparatif entre la version de Raimi et cette de Webb mais en fait c’est réellement deux films très différent, pas pris sous le même angle, pas avec la même ambiance. En tout cas ce reboot est très bon après l’essoufflement de la version de Raimi et le charisme faiblissant de Tobey Maguire.

Ma note : 8,5/10 un très bon film de super-héros avec une dose de comédie teenage qui fait du bien.

Bande Annonce :


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nivrae 3273 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines