Magazine Culture

Área 81, Stephen King

Publié le 19 août 2012 par Bouquinovore @bouquinovore

Área 81, Stephen King
Auteur: Stephen King Titre Original: Mile 81 Date de Parution : Septembre 2011
Éditeur : Scribner /Plaza & Janes
Nombre de pages : environ 80 Lu : Aout 2012 Prix : 2,20€ Version anglaise 1,99€ version espagnole


Résumé :Zone 81 est une aire d’autoroute abandonnée et fermée déjà depuis un certain temps. Pete Simmons, un curieux garçon de 10 ans, décide d'aller avec son vélo dans cette zone déserte où il sait que les garçons les plus âgés vont fumer, et faire de petites sauteries avec les filles. Et il y a une bouteille à moitié pleine de vodka il décide d'essayer. Pete vient de boire et quand il se réveille, il trouve une voiture garée là, une voiture banalisée et couvert de boue. La porte est entrouverte, mais ne vois personne à l'intérieur ...
Une voiture qui sans aucun doute  rappellera les romans précédents comme Christine ou Buick 8. Un clin d'œil aux lecteurs qui ont noté ce roman comme «un délice, un classique, un roman magnifique, effrayant ..."
Mile 81, l'édition anglaise de la zone 81, a été publié en Septembre 2011, devient un best-seller quelques heures après le début de sa vente vendus.
Mon avis : Je n'ai pas tendance à lire en espagnol, mais depuis quelques temps je m'étais promis de lire Área 81 lorsqu'il serait traduit en français, mais le temps passe et je ne l'ai toujours pas vu traduit. Alors j'ai décidé de m'acheter l'ebook dans la langue de Cervantes.
Encore une fois Stephen King nous propose une histoire de voiture maléfique, d'ailleurs au cours de la lecture l'auteur fait référence au film Christine.
L'histoire se déroule sur l'aire d'autoroute 81, aire d'autoroute abandonnée. Une voiture pleine de boue percute les tonneaux orangés indiquant que cette aide n'est plus en fonctionnement. Étrangement personne ne sort du véhicule. Plusieurs voitures s'arrêteront pour savoir ce qui se passe pourquoi un, et petit à petit plusieurs véhicules sont stationnés la sur l'aire d'autoroute. Et invariablement le véhicule plein de boue non identifiable entre une Ford et une Chevrolet, attire ses victimes pour les dévorés seul des enfants s'en sortiront.
Je ne vous en dirais pas plus sur cette nouvelle de Stephen King, car j'espère qu'elle finira par être traduit en français.
Je ne suis pas forcément très bon dans les critiques de Stephen King, car Stephen King c'est quand même Stephen King, toujours content jamais déçus. Même si j'ai lu cette nouvelle en espagnol, je suis rentré dedans, je n'ai pas lâché ma liseuse avant d'avoir fini cette courte nouvelle. 
Il va de soit que cette lecture rentre dans le cadre du Challenge Stephen King 2012, même si j’ai déjà lus un livre pour la décennie 2000’s…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bouquinovore 20707 partages Voir son blog

Magazines