Magazine Culture

City Girl, de Sarah Mlynowski. Ou la fille qui cherche un remède miracle au célibat.

Par Feedbackbaby
City Girl, de Sarah Mlynowski. Ou la fille qui cherche un remède miracle au célibat.
Pourquoi lire City Girl ?
** Parce que c'est de la chick lit' ultra-classique qui détend. Jackie a 24 ans lorsqu'elle reçoit un e-mail de son supposé petit-ami. Celui-ci, parti en Thaïlande, lui annonce qu'il a trouvé une "fille super" avec laquelle forniquer à foison. Bien décidée à ne pas se laisser abattre, Jackie décide d'employer son énergie à trouver un nouveau jules.
** Parce que le petit grain de folie de Jackie est... irrésistible. Comme la plupart d'entre nous, elle se fait des films dès qu'elle rencontre un mâle et elle se pose un tas de questions niaises sur le "pourquoi du comment se comportent les hommes". Sauf qu'elle, elle n'y va pas de main morte lorsqu'elle sombre dans le délire profond. Du coup, ça la rend très sympathique.
** Parce que, côté copines, Jackie est bien servie. Et on l'envie ! Pour lui permettre de sortir de chez elle et d'avoir un semblant de vie sociale et affective, elle peut compter sur plusieurs nénettes célibataires comme elle, quoiqu'un peu plus dégourdies. Entre sa coloc' femme fatale et son amie Nat' qui sait y faire avec les mecs, Jackie n'a plus qu'à en prendre de la graine !
Pourquoi je vous le recommande ?

Parce que c'est l'histoire d'une héroïne de moins de trente ans. Sérieux, ça n'arrive pas souvent dans la chick lit' d'aujourd'hui. J'veux dire, celle qu'on retrouve dans nos supermarchés. Je vous entend déjà me dire que ma trentaine arrivera bien vite mais... et alors ? Moi j'aime les récits de filles de mon temps et de mon âge ! Quoique, Jackie semble ne penser qu'au mariage, ce que je trouve étonnant pour une fille de 24 ans a priori énergique, intelligente et ambitieuse... Mais bon. Le récit ayant été publié en 2001, l'auteure ne pouvait pas savoir que la future génération de jeunes filles en fleur serait de plus en plus victime des allergies masculines à toute forme d'engagement (et donc moins enclines à se marier précipitamment).
En tout cas, il y a des scènes franchement marrantes. Les réactions de Jackie sont bien écrites (au fait, c'est un récit à la 1ère personne, chick lit' oblige). Certains hommes sont étranges. On en vient à prier pour ne jamais tomber sur l'un de ces spécimens !
Et puis les descriptions de moments "cul" sont géniales : Jackie bosse dans une maison d'édition style Harlequin. Je vous laisse imaginer les délires qu'elle se tape toute seule...
Le + : Conseillez City Girl à une copine qui vient de se faire larguer car c'est un roman frais et décalé. Pas de bling-bling, pas d'apitoiement ridicule et beaucoup de bonne humeur. De quoi relativiser en douceur !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Feedbackbaby 266 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines