Magazine

C'est quoi un catho intégriste ?

Publié le 05 septembre 2012 par Amaury Watremez @AmauryWat

Depuis quelques temps déjà, dés qu'un catholique ose remettre en question la pensée correcte actuelle, il se fait traiter d'intégriste, parfois par d'autres catholiques, il est vrai, de ceux qui n'osent pas se démarquer, qui sont des cathos « en phase » selon la définition de Philippe Muray, les insulteurs employant ce terme d'intégriste sans trop savoir eux-mêmes ce qu'ils entendent par là à ces lienx dans les commentaires (voir fig1) et par là aussi (voir fig2) :

Fig 1 ci-dessous prise sur le site du Figaro

cea3b402-241b-11e1-a8f4-f9ad5a5d6252.jpg
Un catholique qui pose des questions sur le mariage homosexuel est un intégriste.

Un catholique qui remet en question la conception actuelle de la famille, dite « recomposée » est un intégriste.

Un catholique qui a des « signes ostentatoires » dans son bureau ou sa chambre ou toute autre pièce de son logis est un intégriste selon le point de vue actuel.

Un catholique qui va à la messe le dimanche est un intégriste.

C'est encore pire s'il se marie à l'église non pas pour la représentation sociale mais vraiment pour sa foi. Un Pape qui rappelle simplement des points centraux de la foi catholique est un pape intégriste etc...

Tous ces jugements péremptoires dont curieusement on accuse les cathos d'être les spécialistes tout en leur assénant ceux définis ci-dessus dans la figure, sont généralement sans appel aux yeux de ceux qui les prononcent.

Les adeptes de ces préjugés justifient leurs injures par le fait qu'ils ne « veulent pas qu'on leur impose une pensée », le fait qu'un catholique évoque sa foi étant vécu comme insupportable à la base même s'il n'utilise aucun moyen coercitif pour témoigner de ce qu'il vit à ce que j'en sais je connais peu de catholiques qui en 2012 braque une arme sur la tempe d'une brebis égarée pour l'obliger à se convertir.

Il faut dire que tout discours parlant de morale y compris laïque est aussitôt assimilé bêtement à du pétainisme, à une contrainte totalement injustifiée dans une société de plus en plus infantilisée qui se donne l'illusion de choisir son avenir alors qu'elle ne fait que suivre ce que les médias, l'économie, les banques lui dictent de penser.

Ou alors, cette attitude agressive envers les catholiques est justifiée par la peur d'être jugé, comme si le catho était un censeur des mœurs officiant à la porte du Paradis ou de l'Enfer, précipitant les pauvres pêcheurs dans le feu de la Géhenne si jamais il le juge utile et ce sans aucuns remords.

Cette peur serait motivée par la perception du catho vu comme un modèle de vertu morale car catho, alors que c'est un primate tout aussi lamentable que les autres, ce dont il a normalement un peu plus conscience que les autres. Ceux qui jouent à prendre cette pose sombrent très vite dans les bons sentiments, l'affectif et la sensiblerie.

Bien sûr, à ces objections que je viens de faire, d'aucuns me parleront de l'Inquisition, les Croisades, et les Guerres de Religion, s'ils ont encore quelque culture historique, voire le conflit d'Irlande du Nord, car selon une loi du talion non écrite le catholique actuel doit payer pour les erreurs réelles ou pas de tous les catholiques de tous les temps, et normalement devrait selon cette même logique se laisser humilier sans broncher comme un agneau tendre aux grands yeux si doux que l'on mène à l'abattoir.

Au catholique qui ose contredire et se défendre on oppose souvent la parole évangélique qui voudrait qu'il tende l'autre joue, mais d'autres, dont l'auteur de cet texte préfère les « droites évangéliques » (j'emploie le terme de Guy Gilbert) morale ou pas, si le besoin s'en faisait sentir.

Et Fabrice Hadjaj le rappelle très souvent la foi catholique est un puissant explosif, pas de la guimauve par paquets de douze, quelques lieux communs gentillets sur le fait d'être sympathique avec son prochain.

Les catholiques dits intégristes, au sens exact du terme, à savoir célébrant la messe en latin et ayant suivi monseigneur Lefèbvre dans sa séparation d'avec l’Église moderne, sont un groupe humain tout aussi complexe et plus nuancé que ce que les préjugés laisseraient croire. Ils sont souvent confondus avec les catholiques « traditionalistes » qui n'ont pas suivi les « lefèbvristes ». Malheureusement et comme dans les communautés charismatiques sur l'autre bord, s'y développent des réflexes communautaires voire communautaristes poussant trop de catholiques à ne rester qu'« entre eux » ce que l'on peut presque comprendre vu l'animosité à leur égard dans tout le reste de la société.

C'est bien souvent un « conservatoire social » pour certaines « bonnes » familles qui se fichent au fond de la foi catholique intacte ou pas ou de la messe dite de « Saint Pie V ».

Chez eux ce qui importe c'est le maintien des apparences bourgeoises mais pour le reste, ils sont totalement dans l'esprit matérialiste de l'époque, consomment, ne respectent que l'argent et se désintéressent du reste. Notons que l'on retrouve ce souci de maintenir les apparences chez les bourgeois de gauche, ou les « bobos », qui se donneront un genre « équitable » ou « développement durable » tout en se comportant exactement de la même manière que leurs ascendant.

Fig 2 sources site rtl.fr

société,christianisme,politique,hypocrisie
Les filles et jeunes femmes de ces milieux intégristes au sens exact du mot, pour aborder un versant léger du sujet, sont généralement toutes aussi délurées que les autres, donnant un goût d'interdit à la « chose », les autres réputées « libérées » la pratiquant en « camarades », en « partenaires », le sexe devenant un truc hygiénique en somme, entre « copains ».

Ces jeunes filles et jeunes femmes, à bandeau dans les cheveux, rangs de perles et « carré Hermès » « intégristes » savent très bien que plus tard elles choisiront et se caseront avec un « cyrard » ou un type « dans la carrière » sage et pondéré, un peu plus fade mais ce sera mieux pour l'équilibre du couple tant qu'il gagne bien sa vie.

Ces peurs concernant le jugement moral des catholiques, qu'ils imposent un comportement, sont incompréhensibles en toute bonne logique, car quand on se sent libéré de toute morale, en quoi cela peut-il importer ?

Où est-ce que les individus composant notre société libérale-libertaire n'y voient un moyen de compenser la culpabilité ressentie au fond d'eux quant à leur égoïsme profond en en rejetant la faute sur les cathos ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Meches a l'argile

    Meches l'argile

    Les méches à l'argile sont 100% Biodégradable Sans amoniaque 100 % sans Ammoniaque avec une odeur agréable Non testé sur les animaux Doux pour les cheveux et... Lire la suite

    Par  Auierge
    A CLASSER
  • 9 ans de Dubuc's Blog

    9 ans... c'est fou!Je n'aurais jamais pensé que je tiendrais aussi longtemps.T'as vu. Incredibeul.OMFGJ'y crois pas.De quoi je vais causer?Tiendrais-je une anné... Lire la suite

    Par  Antoine Dubuquoy
    A CLASSER
  • 5 sosies anti-déprime

    sosies anti-déprime

    Le David Guetta de Rouen alias Cédric Boulanger La simplicité et la gentillesse se lisent dans le regard de Cédric. Même s'il mixe sur une version kécra de... Lire la suite

    Par  Lagrandedepression
    HUMEUR, A CLASSER
  • et d'ève et d'adam

    d'ève d'adam

    john currin, the cripple, 1997cette femme que je suisporte une robe roseet les cheveux relevéspour dégager son couelle aime décolleter sa gorgemême si son... Lire la suite

    Par  Modotcom
    A CLASSER
  • « je suis un romantique avec une moitie de scientifique ». matisse et le...

    suis romantique avec moitie scientifique matisse primitivisme

    Une « vogue » d'objets nègres, indiens ou océaniens, va marquer le début du XXe siècle, de même que la seconde moitié du XIXème siècle exaltait le charme de... Lire la suite

    Par  Regardeloigne
    A CLASSER
  • Lait après-shampoing sans rinçage

    Voici la formule d'un lait après-shampoing que j'utilise depuis quelques temps. Il démêle et fait briller les cheveux et s'utilise sans rinçage (sur mes... Lire la suite

    Par  Alicegadu
    CÔTÉ FEMMES, A CLASSER

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog