Magazine Culture

Insaisissable, T1 : Ne me touche pas - Tahereh Mafi

Par Bookenfolie @bookenfolie
Insaisissable, T1 : Ne me touche pas - Tahereh Mafi
Insaisissable, T1 : Ne me touche pasTahereh Mafi
Michel Lafon4 Octobre 2012380 pages16,95€
Insaisissable, T1 : Ne me touche pas - Tahereh Mafi
Je suis mauditeJ'ai un donJe suis un monstreJe suis plus forte qu'un hommeMon toucher est mortelMon toucher est pouvoirJe veux qu'il me ne toucheIl ne doit pas m'approcherJe suis leur armeJe me vengerai
Insaisissable, T1 : Ne me touche pas - Tahereh Mafi
Insaisissable est une B.O.M.B.E.  Déjà que la couverture est… splendide, colorée, vibrante et magique, le roman en est tout autant !Avant de le commencer, je ne connaissais que le résumé peu évocateur du dos de couverture. Et heureusement ! Je ne savais pas dans quoi j’allais m’embarquer. Le « quoi » s’est révélé très surprenant ! Un coup de cœur !
Une adolescente. Une prison. Des chiffres : 264 jours d’enfermement, 1 fenêtre, 4 murs, 13 mètres carrés. Nous sommes plongé ainsi dans « Insaisissable », dès la première page. Ce 264e jour, un homme va être enfermé dans la même cellule que la jeune fille, alors que celle-ci n’a vu personne depuis presque 9 mois. C’est la fin du commencement. Puis tout s’enchaîne… Le fantastique se mêle à la dystopie, les émotions explosent de mille feux. Bienvenue dans l'univers d’Insaisissable !
Je vous en dit le moins possible, car moins on en sait, plus on déguste ! Les prénoms des personnages ne nous sont dévoilés qu’aux environs de la page 70. Je vous laisse donc le plaisir du questionnement, c’est tellement plus agréable !
Le titre de ce premier tome est « Ne me touche pas ». Ce n’est pas évidemment pas un hasard. Le contraste entre la sensualité et la non sensation sont très présents car notre narratrice ne peut toucher personne, au risque de tuer. Ce manque la ronge, l’achève presque. Mais lorsque ce manque est comblée par l’Autre personnage [appelons-le ainsi], c’est l’Explosion. Je frémissais, je vibrais, j’explosais moi-même à sa place. J’avais un nuage de papillons au ventre. L’auteur nous décrit avec tant de fougue et d’émotions que vous ne pourrez en ressortir que chamboulés !
Ce nouveau titre chez Michel Lafon est inévitablement une dystopie. Dans ce premier tome, nous apprenons les bases de ce nouveau monde au travers du regard de notre narratrice. L’auteur goûte à tout ; l’écologie, la société de consommation, le perte des biens naturels, … C’est sujet son réellement intéressants, mais peut-être un peu trop survolé. On aimerait en savoir plus !
Les nombres ont une signification bien particulière dans « Insaisissable ». L’auteur souhaite les mettre en avant, pour insister sur les pensées tourmentées de notre héroïne [comme dans mon résumé]. Ainsi, au lieu d’écrire « deux », le chiffre nous est présenté en numéro : « 2 ». Cela donne un angle encore différent et recherché au roman !
Les personnages sont juste… je ne sais pas… Incroyablement attachants. Les pensées et les réactions de notre narratrice sont touchantes et crédibles. Elle ne sait pas elle-même qui elle est vraiment, ce qui rend son caractère balançant. Elle a une gentillesse infinie, mais au fond d’elle, malgré toute son envie pour l’enfouir, il y a de colère, de la rage. Et ces deux opposés la rendent vivante, réelle, et d’autant plus attachante ! Le personnage masculin de l’histoire a de très belles qualités. Il a su me conquérir et m’amadouer par son courage. Il plaira à tout les coups, mais peut-être que certains seront déçu par sa perfection presque absolu. Le petit James m’a fait littéralement craqué par son innocence et son humour. Et puis, Warner qui a le rôle de méchant m’a littéralement dégoûté, mais son personnage est intriguant et laisse les lecteurs se poser des questions, se demander « Et si… » C’est un sentiment très perturbant (et vraiment génial durant une lecture !)
[Je note aussi que le « tu » employé à l’égard de Warner par notre narratrice m’a un peu dérangé, j’aurais préféré un « vous » plus froid et plus rigide. Étant une traduction, je reste un peu indécise quant au choix du traducteur, sans remettre son travail en question ! Néanmoins ce petit détail m’a intrigué.]
L’écriture est tout simplement magnifique. L’auteur nous offre les étoiles d’une galaxie en métaphores ; Il y en a partout, belles à tomber par terre. La narratrice est la jeune emprisonnée. Ses pensées sont particulièrement intéressantes car elles sont désordonnées ; parfois on a l’impression de se perdre entre la réalité et sa vision du monde. Elle refoule parfois ses pensées, car l’espoir ou le désespoir amène souvent la folie ou la déception. Et cela est représenté par des mots saturés dans le texte. Et pour mon plus grand plaisir, il y a des descriptions des émotions du visage, des personnages, et du décor ! Une écriture délicieuse !
« - Tu vas rester combien de temps ? finit-il par demander.A jamais- J’en sais rien. »
En résumé, c’est un joli coup de cœur que je vous présente. La perfection n’existe pas, mais la plupart des ingrédients de la recette sont là ! L’écriture est très belle, les personnages particulièrement attachants et les émotions ; explosives ! Seul point un peu moins bien, mais tout à fait correct ; la description de cette société futuriste qui s’apparente à la dystopie. A dévorer, dès 13 ans !
« Les gouttes de pluie, c’est la seule chose qui me rappelle que les nuages ont un cœur qui palpite. Comme moi.Je me suis toujours posé des questions sur les gouttes de pluie.Je me demande comment elles tombent en trébuchant les unes contre les autres, en se brisant les jambes et en oubliant leur parachute quand elles dégringolent direct du ciel vers une fin incertaine. Comme quelqu’un qui vide ses poches sur la terre et se moque de savoir où leur contenu va tomber, de savoir que les gouttes de pluie éclatent quand elles heurtent le sol, que les gens maudissent le jour où les gouttes osent pianoter leur porte »
Commande Fnac

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bookenfolie 5123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines