Magazine

Europe-Amérique : je t'aime ... moi non plus

Publié le 25 mars 2008 par Jeromebondu

drapeauUS.jpg Le Medef et le Mouvement Européen ont organisé une conférence sur le thème « Europe-Amérique : je t’aime … moi non plus » au siège du Medef le 18 mars 2008.


Parmi les (très bons) intervenants, j’ai pris en note quelques-une des remarques de Joachim Bitterlich, Ambassadeur e.r., et vice-président exécutif des affaires internationales de Veolia environnement.

Sur l’affaire EADS/Boeing, et sur la réaction américaine, il a eu des mots qui tranchent avec toute retenue diplomatique. Voulant expliciter la réaction américaine, il a dit « Imaginez l’ennemi éternel gagner un gros contrat sur votre marché intérieur ».

A la lumière de cette réflexion, on peut présager que Boeing n’en restera pas là, et qu’ils épuiseront tous les recours, ne serait-ce que pour une question d’image vis-à-vis de leurs compatriotes. EADS peut se préparer à la bagarre.

Sur l’élection américaine, et le positionnement des différents candidats dans la relation transatlantique : même si McCain connaît mieux l’Europe que les autres prétendants, il a aplani les différences entre eux « Ne vous trompez pas. La différence sera très faible (…). L’Amérique sera plus ouverte, mais l’horizon sera le même ».

Sur le sujet de l’indépendance européenne en matière de défense, un autre intervenant (je crois qu’il s’agissait de Laurent Cohen-Tanugi, avocat) a fait remarquer deux choses :

- D’abord l’immaturité européenne : « la méthode communautaire n’est pas en place ».

- D’autre part, que les Etats-Unis ont une attitude ambivalente : s’ils attendent –sans doute sincèrement- que les Européens soient autonomes en matière de défense, cela ne les empêchent pas de freiner la mise en place des « outils » de cette autonomie.

Pour finir, (et je crois que c’est John Rossant, vice-président de la communication et des affaires publiques de Publicis Groupe, qui a amené cela), les liens transatlantiques ont été réaffirmés. Quelque soit la place que prendront les nouvelles puissances internationales (Chine, Inde, …) les liens issus de l’histoire, de la culture, ... entre EU et UE persisteront, et même auraient plutôt tendance à se renforcer.

Entre la remarque sur « l’ennemi éternel » et la réaffirmation des liens inaltérables, cette conférence a bien illustré des relations du type « je t’aime … moi non plus » …

Jérôme Bondu

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeromebondu 535 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte