Magazine Culture

« Rozemire ou l’Europe délivrée » aux armes de la comtesse de Verrue

Par Librairiecamillesourget @CamilleSourget

Rozemire ou l’Europe délivrée
finement relié en maroquin bleu nuit aux armes de la comtesse de Verrue.

Du Verdier rel3 261x300 « Rozemire ou lEurope délivrée » aux armes de la comtesse de Verrue

DU VERDIER, Gilbert Saulnier. Rozemire ou l’Europe délivrée. Dédiée à Madame la Duchesse de Mercoeur.
Paris, Denis Thierry, 1657.

In-8 de (13) ff., 798 pp., (2) ff., 1 portrait de la duchesse de Mercœur et 2 gravures à pleine page. Qq. très légères mouillures. Plein maroquin bleu nuit, triple filet doré encadrant les plats, armes frappées or au centre, dos à nerfs richement orné de pièces d’armes, pièce de titre de maroquin rouge, coupes décorées, tranches rouges. Reliure du XVIIe siècle.

165 x 105 mm.

Edition originale de ce roman à la mode du XVIIe siècle, dédiée à la duchesse de Mercœur.
Brunet, supp., II, 532.

Rozemire est l’histoire d’une princesse à l’époque d’Attila et les Huns.

L’édition est ornée d’un portrait de la duchesse de Mercœur gravé par L. Spirinx d’après Beaubrun et de deux figures en taille-douce à pleine page.

Du Verdier titre 185x300 « Rozemire ou lEurope délivrée » aux armes de la comtesse de Verrue
Du Verdier db page3 366x300 « Rozemire ou lEurope délivrée » aux armes de la comtesse de Verrue

Précieux exemplaire revêtu dans la seconde moitié du XVIIe siècle d’une très belle reliure en maroquin bleu nuit aux armes et pièces d’armoiries de la comtesse de Verrue.
« Jeanne-Baptiste d’Albert de Luynes (1670-1736) fut mariée à 13 ans, le 5 août 1683, au comte de Verrue, en Piémont, maréchal de camp au service de la France, tué à la bataille d’Hochstaedt le 13 août 1704 ; elle fut recherchée par le duc de Savoie, Victor-Amédée II, et finit après une longue résistance par céder à sa passion ; elle domina impérieusement la cour de Savoie, mais au bout de dix ans, son esprit gai et ouvert ne pouvant s’accorder avec le caractère sombre du duc, elle s’enfuit de Turin (1700) et vint à Paris où elle ouvrit son hôtel de la rue du Cherche-Midi aux gens d’esprit, aux littérateurs et aux philosophes ; aimable, insouciante et spirituelle, elle menait une vis facile et adonnée à tous les plaisirs, y compris ceux de l’esprit.
La comtesse de Verrue aimait passionnément les lettres et les arts ; elle collectionnait tout ce qui était beau ; sa bibliothèque qui contenait en majorité des romans et des pièces de théâtre, comptait 18 000 volumes de choix, reliés pour la plupart par les meilleurs artistes de l’époque. » (Olivier pl. 799).

Provenance : comtesse de Verrue (armoiries), comte de Béarn avec ex libris gravé (catalogue du comte de Béarn, I, 1920, n°372) ; Pierre Berès (catalogue 69 de 1977).

Prix : 7 500 €


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Librairiecamillesourget 372 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines