Magazine Culture

Les lecteurs de Drieu: un club très fermé

Par Lise Marie Jaillant

Pierre_drieu_la_rochelle "Qui lit encore Drieu ? Un tout petit club si l’on en juge par le faible tirage en format de poche de ceux de ses romans qui nous ont enchanté par leur manière si française (Gilles, Rêveuse bourgeoisie, Le Feu follet, Une femme à sa fenêtre)", écrit Pierre Assouline.

Eh bien, je suis fière d'appartenir à ce petit club. Ce qui est assez paradoxal, connaissant mon horreur pour le mythe des "happy few". La plupart du temps, c'est un simple moyen pour légitimer la médiocrité littéraire.

Mon présupposé, c'est qu'un auteur de talent devrait vendre et avoir des lecteurs. Donc lisez Drieu, il le mérite.

(Je suis moins convaincue par l'inédit qui vient de sortir chez Gallimard, Notes pour un roman sur la sexualité: qui a envie de connaître la sex life de son écrivain favori ?)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines