Magazine Europe

Les Européens, pendant ce temps, se tâtent ...

Publié le 21 avril 2008 par Jeromebondu
Les Européens, pendant ce temps, se tâtent ...   Il y a quelques semaines, j’ai posté mes notes sur la conférence d’Hubert Védrine au Club des Vigilants. Voici le lien vers le compte rendu officiel.   Vous trouverez ci-dessous quatre extraits qui donnent le ton général. A lire et à mettre entre toutes les mains.   Jérôme Bondu ----------------------- "Pendant, cinq siècles, les Occidentaux ont eu une extraordinaire capacité à définir et à façonner l’histoire. A partir des grandes découvertes, l’Europe a dominé le monde sur quatre siècles. Les deux guerres mondiales qu’elle a connues sur son propre territoire ont marqué son déclin dans les affaires du monde. Cette domination a été « prolongée », pendant près d’un siècle, par les Etats-Unis. Cette période s’achève. Leur puissance est certes encore colossale. Employée intelligemment, ce qui n’est pas toujours le cas, elle peut même durer encore très longtemps. Mais ils ne sont plus les seuls maîtres du jeu. Un certain nombre de phénomènes relativement récents échappent complètement à leur contrôle (…)   Un monde multipolaire est en train d’émerger. Il pourra se faire avec l’’Europe. A condition qu’elle accepte l’idée de puissance. Il pourra, tout aussi bien, se faire sans l’Europe dans le cas contraire (…).   Les Européens, pendant ce temps, se tâtent, tergiversent, hésitent. Il n’y a pas de réel consensus sur l’Europe à bâtir dans le monde multipolaire en gestation. Certes tous les Européens sont pour la paix, la démocratie et les droits de l'homme. Mais il n’y a, accord entre les 27, ni sur une Europe puissance à la française, qui est contestée par hédonisme, ingénuité ou atlantisme. Ni sur ce que ferait cette Europe puissance vis-à-vis des Etats-Unis, de la Russie ou de la Chine ou encore au Proche-Orient. L’Angleterre et l’Allemagne notamment s’interrogent. « Je ne connais que deux choses : le Royaume Uni et le reste du monde », a déclaré récemment Gordon Brown. De son côté, l’Allemagne semble renouer avec la tentation de la domination européenne. Le couple franco-allemand n’est plus, à ses yeux, indispensable (…).   Car il ne faut pas se tromper. Si l’Europe n’est pas puissante, elle sera impuissante. Le match se jouera entre Américains, Chinois, Russes... Les Européens, pour leur part, seront contraints à regarder passer les trains."   Hubert Védrinehttp://www.clubdesvigilants.com/mt-static/pdf/080325-Vedrine.pdf

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeromebondu 535 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte