Magazine Culture

Devendra Banhart

Publié le 23 juillet 2013 par Betcmusic @betcmusic

Betc Music n’en finit plus de couvrir des événements et sort l’artillerie lourde, puisque nous étions à Londres hier pour le concert du talentueux et infatigable hippie, j’ai nommé Devendra Banhart. La première partie était orchestrée par Rodrigo Amarante que l’on voit souvent aux côtés de Debendra. La performance livrée par le Brésilien fut plus que convaincante. C’est alors qu’apparut Devendra Banhart, figure phare du folk américain. Fini les bottes de cow-boys, tout comme la barbe de patriarche du chanteur que l’on a trouvé plus raccourcie qu’à son habitude; Devendra arriva sur scène, sans artifice, confiant, dans une ambiance intimiste à l’image de son album.

Quatre ans après What Will We Be, l’auteur/compositeur revient donc sur le devant de la scène avec son nouvel album intitulé Mala. Le nom de l’album est une référence à la bague que sa chère et tendre (l’artiste Ana Kras) lui a offert. A l’intérieur de cette dernière était gravé le mot “mala” qui veut dire “petit” en Serbe. Ce 8ème LP est sans aucun doute un album qui respire le calme et la sérénité, un album sans fioriture, mais c’est également un mélange de petites anecdotes issues des voyages effectués par l’Américain à travers le monde.

Et si notre chanteur est devenu plus mature, il garde toujours sa gestuelle d’enfant (un peu déséquilibré) qui maintient la bonne humeur de son public de la première à la dernière note.

_MG_0793

L’album est en écoute ici.

English Version :

Betc Music is everywhere. Yesterday we were in London, for the concert of the talented and tireless crazy hippie, Devendra Banhart ! The first part was played by the rock singer Rodrigo Amarante who became an occasional collaborator of Devendra. Good performance, to be continued. Then appeared on scene The “must see” American folk singer, Devendra. This time, the Texas born legend arrived without his cowboy’s boots and with a trimmed beard. He was like his new album, grown-up, intimate and confident.

Four years after What Will We Be, the romantic songwriter was inspired by a ring given by her sweet love, the artist Ana Kras, for the title of his eighth album. Inside the ring was engraved the word « mala » which means « small » in Serbian.  He explains that it’s a small affectionate nickname “like sweetie pie”. Mala is without a doubt, an album cute and cozy. But it’s a concentrated of the cutest things from all over the world impregnated by the nomadic experiences of the singer.

If our singer has become more mature, he still retains his childlike gestures (with a slightly delayed trend), which handles the trivial atmosphere from the first song until the end.

_MG_0785

LP to preview here.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Betcmusic 103053 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines