Magazine Culture

Les critiques // Beauty and the Beast : Saison 1. Bilan.

Publié le 19 août 2013 par Addictedtoseries @AddictToSeries
Les critiques // Beauty and the Beast : Saison 1. Bilan. Ce qui est certain avec Beauty and the Beast, c'est que je l'ai vraiment mal jugé. J'ai mis du temps à terminer la saison, et je me suis fait violence lors du début avec des épisodes répétitifs et ennuyant, mais tout devient génial et excellent lors de la deuxième partie de la saison. Je ne pensais pas que la série aurait pu prendre un tel tournant, et qu'elle pourrait m'intéresser à ce point.
En effet, je suis plus pour les premières saison de 12 épisodes qui vont droit au but et ne se répète pas, ce qui n'a pas été le cas pour Beauty and the Beast qui pour sa première saison contient 22 épisodes, dont seulement 12 voir 13 sont excellents, le reste n'est que répétitions et banalité. La série aurait du effacer son schéma répétitif avec un meurtre, un méchant et une enquête résolue par épisodes, c'est totalement inutile est en plus, ça n'a strictement rien à voir avec l'histoire. Après avoir relâché pendant presque deux, trois mois, je me suis enfin décidé à m'y remettre et j'ai bien fait de ne pas l'avoir lâché, car sa deuxième partie de saison est un totalement différente et excellente, elle offre tout ce qu'on peut espérer de la série, voir même plus. De l'action et des intrigues très entraînantes qui permettent de rendre les personnages plus intéressants, et surtout, de les développer au maximum, tout comme la merveilleuse relation amoureuse entre Cat et Vincent.
Les critiques // Beauty and the Beast : Saison 1. Bilan. En parlant des personnages, je suis vraiment content de retrouver Kristen Kreuk dans une série, si on zappe ses expressions faciales parfois un peu trop répétitives, elle reste une excellente actrice qui entreprend une idylle avec une belle bête, Vincent Keller, joué par Jay Ryan, que je ne connaissais pas auparavant, et donc je suis content d'avoir connu, qui s'est également montré excellent dans son rôle. Pour le reste du casting, certains ne s'en sortent pas trop pas mal, tandis que d'autres agacent. Il y a la partenaire de Cat, Tess, qui va jouer un rôle de base au début, pour ensuite jouer un rôle plus important et plus fun qui permet d'alléger les situations avec deux trois petites vannes. Il y a également JT, qui joue le rôle du gars qui protège Vincent et le maintien isolé, mais je n'ai pas vraiment compris ce qui le lie à Vincent, ou encore pourquoi il met sa vie en retrait pour lui, sinon, le personnage est plutôt énervant et ne sert strictement à rien, puis il y a Evan qui va instaurer une sorte de triangle amoureux au début de la saison pour finir avec un lot d'épisodes où il se montre énervant et chiant (même si sa mort était héroïque).
Les critiques // Beauty and the Beast : Saison 1. Bilan. Beauty and the Beast est certainement pas l'une des meilleures nouveautés, mais elle reste assez divertissante avec une histoire palpitante qui est bien menée. Malheureusement, le final m'a déçu, et j'ai trouvé ça vraiment dommage sachant que les épisodes avant m'avaient beaucoup plu, c'est surement le moment kidnapping inutile qui a duré trop longtemps, la partie intéressante se passe lors des deux dernières minutes qui nous laisse avec un cliffhanger et une révélation surprenante, qui va faire bouger les choses dans la prochaine saison. Oui, contre toute attente, j'ai très hâte de retrouver la série à la rentrée. Note : 7/10. En bref, une saison divisée avec 12 épisodes répétitifs et 12 autres excellent avec une intrigue intéressante bien menée tout au long, pour un final légèrement raté.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 101424 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte