Magazine Focus Emploi

Comment Eckhart m’a rendu heureux

Publié le 04 septembre 2013 par Olivier Guérin @oguerin

a-lireArticle d’origine publié sur mon autre blog jechoisismavie.com

La première rencontre littéraire que j’ai eue avec Eckhart Tolle (je n’ai jamais été très sûr de la prononciation, il semble qu’on prononce tollé en français) remonte à plus de deux ans, lorsque je venais de quitter mon job confortable de salarié du privé. Grassement payé pour faire pas grand chose, je sentais que je marchais, perdu, à travers champs, alors que mon chemin de vie était ailleurs, pas très loin. Une collègue de formation a parlé de Tolle et comme à mon habitude, j’ai noté son nom sur une feuille volante, une lecture de plus en attente. Quelques semaines plus tard, j’ai acheté le bouquin, sans grande attente. Ce livre m’a tout de suite parlé, c’est comme si d’un seul coup de nombreuses des questions existentielles en suspens devenaient claires, c’est comme si Tolle m’avait confié la clé qui ouvrait la porte que je voyais depuis des années mais qui restait jusque là désespérément close.

Tolle a vécu une prise de conscience, lorsqu’il avait 30 ans, une prise de conscience qui ne s’est pas passée en un claquement de doigt, mais qui a pris plusieurs années. Ce qui réchauffe le cœur à ceux comme moi qui trouvent le temps long…il a passé plusieurs mois à errer dans des parcs et à observer le monde, en Angleterre et aux Etats-Unis. C’est à ce moment qu’il a eu la révélation d’écrire un livre. Dans son livre, que nous dit-il ? Que l’homme a une fâcheuse tendance à vivre, et surtout penser, dans le passé ou dans l’avenir, c’est à dire en dehors de la réalité, puisque le passé et l’avenir n’existent pas, la seule réalité étant le présent. Cette tendance nous amène donc, fort fâcheusement, à vivre avec des regrets et de l’amertume, des peurs et des angoisses, qui sont généralement paralysantes. Des névroses de la vie quotidienne. Alors qu’en nous concentrant sur le présent, sur ce qui existe et est accessible à nos 5 sens, nous supprimons la plupart des fantasmes et des illusions. J’ai par la suite réalisé que c »est un élément de base en psychothérapie, ou en coaching que de parler de « l’ici et maintenant », mais à l’époque cela m’a fait l’effet d’une bombe.

Tolle a le talent de savoir présenter simplement ses idées, de rendre accessible au plus grand nombre ses concepts, et de nous ramener à l’essentiel. Bien sûr, ses détracteurs lui reprochent son approche simpliste, de ne rien avoir inventé et d’emprunter des concepts ici et là, à d’autres penseurs, au Taoïsme, au Bouddhisme…quant à moi je vois une noble volonté que celle de vouloir proposer à l’humanité une prise de conscience globale. Mais certains préfèrent sans doute maintenir leurs concepts dans la complexité et inaccessibles au commun des mortels, une façon sans doute de se donner de la valeur et de la grandeur. Je ne peux que recommander ce livre éclairant et qui rend heureux.

Le deuxième livre que j’ai lu de Tolle a été une expérience encore plus bouleversante. J’en parlerai probablement plus tard, car ce livre est vraiment extraordinaire. Je recommande de commencer par « le Pouvoir » et ensuite « Nouvelle Terre », il y a encore une certaine continuité dans la lecture et la présentation de ces concepts.

Le Pouvoir du Moment Présent (1997), Eckhart Tolle



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Guérin 154 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte