Magazine Culture

Itinéraire bis

Par Ibubudi
Ces temps-ci nous avons exploré les chemins de traverse, un peu par goût de l'aventure, parfois pour éviter les embouteillages, plus souvent pour observer des paysages dissimulés au regard des grands axes, et cela au dépend de tout esprit de performance, puisque nous targuons d'un Toulon-Toulouse (4h 30 par l'autoroute) d'une durée de 12h (en plein mois d’août certes, avec visite de musée et passage par des gorges profondes aussi, mais cela fit ricaner dans les chaumières tout de même).

En Indonésie la notion de temps étant bien différente, nous nous sommes lancés sans complexe dès que nous avons eu une voiture, sur les petites routes cahoteuses de Java, pleines de trous et de bosses, parfois même sans goudrons, traversant de superbes paysages en tremblant un peu pour les suspensions de notre vénérable tacot.

Itinéraire bisItinéraire bis

Après ça, tout récemment, je me réjouissais à Sumatra de la belle qualité de l'asphalte qui déroulait son long ruban presque sans accroc parmi les rizières, en sillonnant de paisibles campagnes dans une voiture de location. 

Itinéraire bis

Une maison traditionnelle Minang, typique de Sumatra ouest.

Le chauffeur levait un premier sourcil inquiet sur cet itinéraire inconnu dicté par un GPS via mobile, et leva le deuxième de dépit quand finalement les lacets étroits ne furent plus recouverts que de rares plaques de bitumes éparses entre les pierres et les ornières où sa voiture cahotait en grinçant. A l'arrière, subjuguée par les harmonies de vert coordonnées par les paysans affairés dans les champs, je réprimais mes pulsions photographiques, ou je tentais de les assouvir par la fenêtre sans compliquer encore notre progression déjà sérieusement ralentie.
Itinéraire bis
Itinéraire bis
Itinéraire bis

Elle allait même être stoppée car en haut d'un petit cirque un camion était arrêté, et depuis une bonne heure déjà:  des cantonniers étaient à l'oeuvre, damant doucement une épaisse couche noire et nauséabonde. 

Itinéraire bis

Itinéraire bis

En attendant, le chauffeur (en rouge) les conducteurs du camion et ma douce moitié (moustachue) papotent.
Pendant les allers et venues des engins, j'ai pu m'abandonner à l'observation de ce paysage enfin immobile.

Itinéraire bis

Le buffle, animal emblématique de la culture Minang.


Itinéraire bis

Itinéraire bis

Abri improvisé pour les récoltes.

            
Itinéraire bis
Itinéraire bis
Itinéraire bis

Itinéraire bis

Itinéraire bis

Itinéraire bis

Public du balletcantonnier: les hommes d'un côté, les femmes de l'autre, à l'ancienne...

Après avoir enchaîné plusieurs vols et quelques trajets par la route depuis la France, posée devant ce tableau idéal de l'Indonésie champêtre, j'eus l'impression d'être arrivée, enfin.
Itinéraire bis

Et, cerise sur le gâteau, juste avant de remonter en voiture, une des spectatrices de la valse lente des dameuses m'attrape par la manche et me présente sa petite fille qui enchaîne trois poses inattendues:

Itinéraire bis

HOP!


Itinéraire bis

ET HOP!

Itinéraire bis

ET RE-HOP!


Manquaient plus que le collier de fleur et le yukulélé!Selamat datang/ bienvenus!
Itinéraire bis


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ibubudi 541 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog