Magazine Culture

Concours de nouvelles: chers et trop provinciaux

Par Lise Marie Jaillant

Burne_jones Le problème des concours de nouvelles, c'est que la plupart sont organisés par les pouvoirs publics dans un cadre régional. Et au risque de paraître méprisante pour la province, je me vois mal envoyer mes nouvelles au Musée français de la Brasserie ou à  la Médiathèque municipale de Tonnay-Charente...

D'autre part, je ne vois pas pourquoi les wannabes devraient payer des frais de participation. A la limite, une petite contribution de 5 ou 6 € peut paraître raisonnable. Mais que les organisateurs demandent 20 €  (voir ICI et LA), ça ressemble fort à de l'arnaque. Voilà un moyen commode pour les petites maisons peu scrupuleuses de remplir leur caisse.

Reste à savoir comment améliorer les choses. A mon avis, seul un concours 100% internet permet de réunir gratuité et ouverture. Pas de "les participants devront habiter à Chaugey-sur-Saône depuis 3 générations" mais plutôt "everyone's welcome"...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines