Magazine Livres

Nos dernières acquisitions

Par Librairiecamillesourget @CamilleSourget

Livres semaine Diderot Voltaire web Nos dernières acquisitions

Véritable édition originale française du Neveu de Rameau.

En Français dans le texte, n° 153.

DIDEROT, Denis. Œuvres inédites de Diderot. Le Neveu de Rameau. Voyage de Hollande.
A Paris, chez J. L. J. Brière, 1821.

In-8 de (4) pp., (1) f.,  xxvii pp., 148 pp. (Le Neveu de Rameau), [149]-322 pp. (Voyage de Hollande), [323]- 383 pp. (Correspondance), [384]-388 pp. (Table). Exemplaire relié sans la Table des ouvrages de Diderot. Relié en percaline brune de la fin du XIXème siècle.

216 x 134 mm.

Véritable édition originale française de l’un des chefs-d’œuvre de Diderot, le « neveu de Rameau », établie d’après le manuscrit remis à l’éditeur par Madame de Vandeul, la fille de Diderot.
Tchemerzine ; Vicaire 255 ; Adams, Bibliographie des Œuvres de Diderot, A9.

« Ce volume est le n°21 des Œuvres éditées par Brière. Il parut en réalité en 1823 au mois d’août, mais l’éditeur maintint la date de 1821 sur toute l’édition. Condamné à la destruction par le Tribunal de la Seine à la fin 1823. » (Tchemerzine)

Diderot Rameau rel2 221x300 Nos dernières acquisitions
Diderot Rameau titre2 176x300 Nos dernières acquisitions

Bien qu’une édition française du Neveu de Rameau ait été publiée en 1821 chez Delaunay, celle-ci n’était qu’une retraduction en français par de Saur et de Saint-Geniès de la traduction allemande effectuée par Goethe.
La présente édition originale, faite à partir du manuscrit français, ne parut en réalité que deux ans plus tard, mais l’éditeur souhaitant l’intégrer en tant que dernier volume (tome 21) des Œuvres de Diderot publiées en 1821 choisit de conserver cette date.
Le Voyage de Hollande fut quant à lui d’abord publié chez Belin en 1818-1819 (Brunet II, 700).

« Le Neveu de Rameau est, à coup sûr, le grand chef-d’œuvre de Diderot, rédigé pour lui seul dans le secret le plus absolu à partir de 1762 et revu jusque vers 1773, “une œuvre dont la vie amalgame une actualité de vingt ans et, à partir du plus grand disparate, atteint le plus parfait naturel” (Jean Fabre). L’histoire même de ce texte fascinant est un vrai “roman bibliographique” : publié pour la première fois en 1805 dans une traduction allemande par Goethe (elle-même retraduite en français par De Saur et Saint Geniès), le texte est publié en 1821 au t. XXI des Œuvres de Diderot par Brière d’après une copie venant de la fille de Diderot ; en 1891, enfin, Georges Monval découvre dans une boîte de bouquiniste sur les quais le manuscrit autographe qui permet d’établir le texte correct.
Conte, dialogue, satire (le manuscrit porte le titre “Satyre 2de”), ‘Le Neveu de Rameau’ est tout cela à la fois, et bien davantage encore. Au Café de la Régence, près du Palais-Royal, Diderot (Moi) rencontre Jean-François Rameau (Lui), personnage authentique, neveu du grand musicien. Entre ce bohème et “M. le philosophe” va s’engager un dialogue plein d’esprit, souvent profond, amer, cocasse ou réaliste, sur les sujets les plus divers. Si Rameau reste très près de son modèle, il ressemble par bien des traits à Diderot lui-même, qui joue à merveille de la dialectique de ses deux personnages sans souci de conclure autrement que par ce “Rira bien qui rira le dernier” lancé par Rameau. Chaque ligne reflète une jubilation de l’écriture ; chaque lecture suscite de nouvelles réflexions et renforce l’admiration.
 »
En Français dans le texte, n° 153.

Prix : 3 000 €

*****

Exemplaire relié à l’époque aux armes de Jean Bouhier,

Président au Parlement de Bourgogne.

Zadig armes rel 221x300 Nos dernières acquisitions

VOLTAIRE. Zadig ou la Destinée, Histoire orientale.
S.l., 1748.
[Suivi de] :
[IGNACE HUGARY DE LAMARCHE-COURMONT
]. Lettres d’Aza ou d’un péruvien.

2 ouvrages reliés en 1 volume in-12 de : I/ viii pp., (1) f., 178 pp. ; II/ (4) ff., 186 pp.
Plein veau marbré, grandes armoiries frappées au centre des plats, dos à nerfs orné, tranches jaspées. Reliure de l’époque.

138 x 78 mm.

Zadig armes titre 171x300 Nos dernières acquisitions
Première édition lyonnaise de Zadig et première édition complète chez un seul libraire.
En 1747, l’année précédente, ce roman, incomplet de 3 chapitres sur 18, était paru sous le titre de Memnon. L’année suivante, en 1748, Zadig complété paraissait pour la première fois sous ce titre, mais les douze premiers cahiers étaient imprimés par le libraire Prault et Voltaire faisait imprimer la suite de son manuscrit par le libraire Lescure de Nancy. Ce volume hybride était distribué dans Paris à compter du 10 septembre 1748.

Notre édition corrige les fautes signalées dans l’errata de l’édition précédente et parait à peu près simultanément au second trimestre 1748.

L’épître dédicatoire à Madame de Pompadour, dénommée La Sultane Shéraa commence ainsi : « Charme des prunelles, tourment des cœurs, lumière de l’esprit, je ne baise point la poussière de vos pieds, parce que vous ne marchez guère, ou que vous marchez sur des tapis d’Iran ou sur des roses. Je vous offre la Traduction d’un Livre d’un ancien Sage, qui ayant bonheur de n’avoir rien à faire, eut celui de s’amuser à écrire l’Histoire de ‘Zadig’ ».

Lorsque Voltaire écrit ce roman, il est à Cirey, auprès de Madame du Châtelet. C’est en fait en participant à un jeu au cours d’une fête donnée à Sceaux pour la duchesse du Maine que Voltaire dut commencer à écrire des contes. Après quelques essais plus ou moins heureux, il publia en 1747 ‘Memnon, histoire orientale’, puis l’année suivante, le roman reparut sous le titre de ‘Zadig ou la destinée, histoire orientale’.

« ‘Zadig’ est, par endroits, un livre à clefs et nous ne pouvons pas ne pas être séduit par le mordant, la vivacité de ses attaques contre les défauts inévitables des souverains, contre la bassesse et la malhonnêteté de leur entourage ; contre les abus du clergé qui profite de la naïveté de tous et de la puissance de quelques-uns ; contre les femmes, presque toutes frivoles et sottes, quand ce ne sont pas des coquines fieffées. C’est ici une suite continue et sans monotonie de piqûres d’épingles, de coups de griffes, de satires malignes et légères, de portraits qui sont des caricatures. Le récit est enlevé avec brio et écrit dans un style admirable, aisé, souriant, épousant tous les méandres d’une pensée malicieuse où beaucoup de choses est dit en peu de mots ».

Le second texte, Lettres d’Aza ou d’un péruvien, est ici en édition originale.

Précieuse édition, la plus rare des deux premières éditions augmentées parues sous le titre de ‘Zadig’, et l’un des rarissimes exemplaires connus en reliure de l’époque armoriée, ici aux armes de Jean Bouhier (1673-1746), Président au Parlement de Bourgogne et grand collectionneur de livres.
Olivier, pl. 2423.

Jacques Guérin possédait l’autre édition augmentée de 1748, conservée dans son maroquin du temps vendue il y a 20 ans pour plus de 20 000 € ; « Bibliothèque Jacques Guérin. Sixième partie. Paris, 7 juin 1990. Tajan, n°61 ».

Prix : 11 000 €


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Nos dernières acquisitions

    dernières acquisitions

    Les Œuvres de Molière illustrées par Moreau le Jeune, bel exemplaire conservé dans une élégante reliure de l’époque de maroquin vert signée par Meslant,... Lire la suite

    Par  Librairiecamillesourget
    CULTURE, LIVRES
  • Nos dernières acquisitions

    dernières acquisitions

    Célèbre et rare édition originale de « La Puce » de Mesdames Des Roches, poétesses rares du XVIe siècle ayant suscité un vif intérêt au XXe siècle de la part de... Lire la suite

    Par  Librairiecamillesourget
    CULTURE, LIVRES
  • Nos dernières acquisitions

    dernières acquisitions

    Magnifique exemplaire de l’Almanach Royal de 1780 en reliure de l’époque présentant la France, ses provinces et notamment la Provence, avec ses Abbayes, son... Lire la suite

    Par  Librairiecamillesourget
    CULTURE, LIVRES
  • Nos dernières acquisitions

    dernières acquisitions

    Très grande carte des Pays-Bas autrichiens produite sous la direction du comte Joseph de Ferraris (1726-1814), le directeur général de l’artillerie des... Lire la suite

    Par  Librairiecamillesourget
    LIVRES
  • Voyage toujours bon marché: Dubrovnik

    Voyage toujours marché: Dubrovnik

    Dubrovnik est une ville qui charme tous ceux qui la visitent, grâce à sa magnifique zone fortifiée, qui donne aux vacanciers un aperçu de ce qu´elle était... Lire la suite

    Par  Cardigan
    CULTURE, VOYAGES
  • Table Rising – Robert van Embricqs

    Table Rising Robert Embricqs

    TweetImaginée par Robert van Embricqs, Rising est une table qui trouve ses racines dans les tables traditionnelles de l’Empire du Soleil Levant. La table... Lire la suite

    Par  Arnaudium
    CONSO, DÉCORATION, DESIGN ET ARCHITECTURE
  • Thomas, Froome : soupçon d’ambiguïté

    Thomas, Froome soupçon d’ambiguïté

    Magnus Cort Nielsen.Dans la quinzième étape, entre Millau et Carcassonne (181,5 km), victoire du Danois Magnus Cort Nielsen (Astana). Lire la suite

    Le 22 juillet 2018 par   Jean-Emmanuel Ducoin
    CULTURE, HUMEUR, MÉDIAS, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Librairiecamillesourget 372 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine