Magazine Bd

Golden dogs (T1) Fanny

Publié le 24 janvier 2014 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Ils étaient quatre voleurs, escrocs, faussaires. Ils unirent leurs talents pour devenir ensemble les plus célèbres voleurs de Londres…

Scénario de Stephen Desberg, dessin de Griffo, couleurs de Roberto Burgazzoli

Public conseillé : Adultes, adolescents

Style : Polar historique Paru chez Le Lombard, le 24 janvier 2014


Share

L’histoire

Londres 1820. Dans la ville de toutes les violences, le pouvoir se partage entre deux forces opposées. D’un côté, le sévère et omnipotent juge Aaron qui pend haut et court tout voleurs. De l’autre, la bande des “Black birds”. Menée d’une main de fer par les jumeaux Horlow, le groupe de quatre malfrats violents et sans pitié pille, viole et tue les nantis.
Pour fuir son père meurtrier, la jeune Fanny monte à Londres. Quelques années plus tard, c’est une très belle rousse qui se prostitue (à cinq fois le tarif de ces congénères) pour gagner sa croûte.
James Orwood, un jeune et mystérieux dandy, vient à la rencontre de la belle pour lui proposer de monter une équipe concurrente. Subtile, travaillant de concert, cette nouvelle bande (les Golden Dogs) sera la meilleure, pas moins !
Un soir, dans la boîte où elle exerce ses charmes, les “Harlow Twins” viennent fêter le dernier coup, et se « payen » Fanny. Mais cela dégénère quand les deux frères sortent un couteau pour la “tatouer”. Par vengeance, Fanny accepte de rejoindre Orwood dans son projet…

commandez
Golden dogs (T1) Fanny
bouton_amazon
bouton_bdcomics.izneo.com

golden_dogs_t1-couv
golden_dogs_t1-p05
golden_dogs_t1-p03
golden_dogs_t1-p06
golden_dogs_t1-p04
golden_dogs_t1-p07
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Mise en place

Desberg et Griffo, le duo d’auteurs “bankable” attaquent une nouvelle série historique avec une parution très serrée (4 tomes dans l’année).
Le décors très typé du Londres 19e misérabiliste et brutal, leur sert de terreau de base pour une aventure policière, vécue du côté des “gentils” voyous.
Fort logiquement, les 4 tomes seront consacrés aux 4 personnages de la bande et c’est Fanny, la belle prostituée le personnage central de ce premier tome.
Après avoir exploré (très rapidement) le passé de la belle, Desberg nous raconte la constitution de la bande avec l’arrivée des 3 autres larrons (Laria-lario, le castra ; James, le chef de bande et Lucrèce, la mystérieuse ex-détenue en cavale), puis enchaîne sur les premières aventures.

Ce que j’en pense

Honnêtement, j’ai vécu ce premier tome comme un très long tome d’exposition. Avec leurs talents conjugués, Griffo et Desberg prennent leur temps pour poser le décors londonien et le contexte historico-social. Pavé trempé, prostitution, lutte des classes, corruption et violence, L’ambiance bien travaillée est lourde et un tantinet racoleur.
Malheureusement, côté personnages, c’est moins fouillé. Si j’ai développé une certaine empathie envers Fanny, c’est loin d’être le cas pour les autres. Manque de profondeur ou excès de mystère, Lario, James et Lucrèce ne m’ont pas accrochés. De même, le juge Aaron (qui porte un vrai potentiel dramatique) ou les affreux des « Black Birds » m’ont semblé trop caricaturaux.
Enfin, quant le récit passe la vitesse supérieure avec le premier coup de la bande, il ne reste à Stephen Desberg que 15 pages pour mener à bien son intrigue, retournements compris. Pas assez pour nous faire participer à un coup de génie, c’est certain !
Bref, je suis resté sur ma faim, en me demandant quant les arcs narratifs secondaires (Le juge Aaron, le passé de Lucrèce) allaient enfin se mettre en place.

Le dessin

Dans ce premier tome de « Golden Dogs », Griffo livre un dessin honnête et adaptée au contexte. Mais il manque l’éclat de génie qu’on lui connaissait sur « Giacomo C », Monsieur Noir », ou « Petit miracle ». Peut-être est-ce du au trait plus rapide, moins précis, qu’à son habitude ?
Heureusement, la mise en couleur (spectaculaire) améliore l’ensemble. Le tout est plaisant et agréable à lire, avec une lisibilité toujours optimale.

Pour résumer

Avec ce premier tome d’exposition, Desberg et Griffo nous offrent une aventure historique de voleurs aux grands cœurs, qui se lit plutôt bien. Pas de coup de génie, mais une ambiance londonienne fin du 19e haute en couleur et très immersive.
En suivant les quatre personnages et une intrigue un peu légère, je suis resté intrigué, mais sur ma faim. Avec la parution prochaine du second tome, espérons que la série décolle !

commandez
Golden dogs (T1) Fanny
bouton_amazon
bouton_bdcomics.izneo.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11854 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines