Magazine Politique

Portrait de Laurent Wauquiez - par Myriam Lecorre

Publié le 25 février 2014 par Amaury Watremez @AmauryWat

Introduction : J'ai reçu de Myriam Lecorre, l'auteure de l'article ci-dessous, la proposition, que j'ai acceptée avec plaisir, de publier sur mon blog ce portrait de Laurent Wauquiez, fruit d'une rencontre avec l'ancien ministre à Blois le 19 Février. Pour savoir « d'où parle » une personne, rien de tel pour le moment que de la côtoyer réellement. Je ne doute pas bien entendu une seconde de la sincérité des opinions et idéaux exprimés par Laurent Wauquiez, j'aurais cependant deux questions à lui poser :

La plupart des maux qu'il dénonce ci-dessous trouvent leur origine dans une mondialisation devenue folle et l'hyper-libéralisme sévissant partout, que préconise-t-il pour en limiter les effets ? Et qu'est-ce que ces idéaux ont bien pu gagner dans un gouvernement qui comme le suivant ne fait qu'entériner cette course à l'abîme de notre société française qui n'est pas au pinacle du progrès mais au bord du gouffre ?

Amaury Watremez

politique, UMP, société, Wauquiez
1975, Lyon, un 12 Avril /2014, Blois, un 19 Février, 20H30

Un peu plus de trente huit ans séparent ici un cri de vie à une notion que je qualifierais de sincère sur son humanisme. Quelques mois voire années en arrière, exerçant une haute fonction étatique, Laurent Wauquiez choque les Français à propos d'une sortie où il était question que chômeurs et bénéficiaires du RSA étaient réduit selon lui au cancer de la société. J'ai boudé ce député précoce comme tant d'autres à la suite de ses vilains mots. Alors, lorsque j'ai reçu un carton d'invitation pour une rencontre à « Les Lobis » à Blois, j'étais bien heureuse de m'y rendre pour prendre le pouls sur la situation actuelle du fond de son cœur du moins de sa pensée qui les relient à ses convictions politiques. Et, ce soir là, en observatrice très attentive, au « Lobis » : Surprise !!!

Entre anecdotes, petits « billets doux » à l'intention de certains ministres actuels, expériences de vie et de terrain, humour, sympathie, charme et sa ligne de conduite, en un peu plus d'une heure comme tant d'autres dans la salle de cinéma plongée sous les feux de discrets projecteurs , Wauquiez se découvre davantage, presque intimement, et j'en ai pour mon « compte » …

Un rapide tour de « podium » pour constater et l’absence excusée de certains et la présence d'autres. Je retiens deux personnes qui sont à l'origine de cette rencontre : un jeune avocat nommé Anis Abri-Lebaron et le député UMP, Patrice Martin- Lalande qui en quelques caractères raconte son ami Laurent Wauquiez. Ainsi, ce dernier rebondit sur le fait que suppléant à Jacques Barrot, il fait son entrée à l'Assemblée Nationale en 2004 et narre au passage les jeunes députés, souvent par leurs paires aînés, relayés dans les placards du Parlement. Monsieur Martin-Lalande est de ceux aimant la jeunesse et a soutenu le damoiseau dans ses premiers pas en sa qualité de député. Je n'omets pas non plus cette attention pour Nicolas Perruchot, ancien député Maire de Blois de 2002 à 2008, celui-là même qui par son labeur d'investigations a découvert certaines malversations à un point où Parlement et État en chœur ont enterrée une affaire compromettante et, bien sûr, aurait pu, si la Justice avait pu suivre son cours, éclabousser quelques uns de nos « mentors. » A monsieur Perruchot, donc, ces quelques mots entre autres : « Une élégance de soutien sans états d'âme. » Voilà pour « l'ambiance ».

Impôts, vous avez dit impôts !

Ce terme générique des difficultés croissantes des Français et dont « Les Inconnus » ont su si bien louer dans les années 90 devient un mot aussi à la mode que grossier que la véracité humoristique dégagée par ces artistes dans leur « chansonnette » . Laurent Wauquiez a baissé les impôts dans sa ville du Puy en Velay et ne parade pas : « Si vous avez un candidat sachant bien serré les mains et vous matraquant d'impôts, sortez-le par la peau du cou ! » Tiens ! Impôts !

Impôts : Argent récupéré par-ci, par-là, deci-delà avec un plein d'autorité ! Réinjectable pour l'intérêt général ! Ha ! A ce moment là, Jérôme Cahuzac fait son entrée dans le discours du Vice Président de l'UMP, branche humaniste : « Le seul ministre du budget qui sait mettre de l'argent de côté ! » Argent : économie : effort ! Sacrifice parfois ! A ce sujet sur l'économie, Jérôme Cahuzac ne s'est pas embarrassé de scrupules et dans le lot de ses « magouilles » comporte l'indécence, ainsi cet élu a empoché paisiblement et sans sourciller la prime des anciens ministres. Laurent Wauquiez par Solidarité Nationale et pour l'Effort demandé à chacun comme d'autres anciens ministres a refusée la sienne. Chapeau à vous monsieur Wauquiez et haro à Jérôme Cahuzac et consorts ! Sur ce : « Il faut conserver une ligne de respectabilité comme l'appréciaient le Général Charles de Gaulle et monsieur Georges Pompidou » et l'ancien ministre des Affaires Européennes poursuivant : « C'était encore l'époque où un Président de la République Française ne se rendait pas casqué rue du Cirque ! ».

Cirque, poursuivons :

Les simagrées de madame le ministre de la Justice passent à la moulinette. Ainsi Madame Christiane Taubira qui ne manque pas non plus d'être dépourvue de scrupules mais généreuse de complaisance à l'endroit des délinquants ( peut-être un gêne quelque part... Qui sait !... ) en prend aussi pour son grade. Quasiment détestée de tous les Français, elle leur offre en cerise sur le gâteau de sa crise d'urticaire envers le Peuple de France :des délinquants en Liberté pouvant aller et venir dans leurs forfaits en toutes quiétudes et à la charge des citoyens ayant en plus des impôts et d'un président menteur, à subir les affres des contrevenants ! Ma foi cela va de paire avec l'état de cœur et d'esprit de l'ancien ministre socialiste sachant savamment épargner à titre personnel !

Sur l'intime conviction de madame Christiane Taubira et la délinquance qu'il faut pouponner, Laurent Wauquiez a une anecdote concernant sa municipalité. Il nous raconte l'histoire d'un adolescent qui un jour de mauvaise plaisanterie pour ne pas dire conduite, n'a pas eu une autre idée que d'endommager une barrière. Les dégâts s'élevant à un prix exorbitant. J'abrège...

Un procès verbal est dressé concernant ce jeu de vilains et les poursuites judiciaires sont sans suite voire étouffées ! grâce à l'orchestration du nouveau genre de permis de démolir qu'a adressé madame le ministre de la Justice à l'intention des malfrats ! Bref ! Des mois passent non inquiété, le jeunot poursuit et se transforme en trafiquant de drogue ayant pignon sur « Hall »...

Ainsi monsieur le député-maire du Puy en Vélay, s'inquiétant de certaines de ses « z-ouailles » pousse la porte de la prison de sa commune. De cellules en cellules, il se retrouve en tête-à-tête avec un écroué de 19 ans qui n'a pas l'air de lui être inconnu. Le jeune homme , croupissant à l'ombre des turpitudes de la « bonne société » a grandit en délinquance, on lui offre même en récompense un procès ! Monsieur Wauquiez essayant de comprendre ce qui avait tenté ce post-pubère pour les marasmes des délits, cette fois-ci sonne à la porte de ses parents. Dans ses échanges avec ces derniers, il constate, une famille où père et mère travaillent et a aussi « fait son possible » pour un avenir prometteur à leur fils ! Alors ! Que c'est-il passé entre temps ? La famille confie qu'à la suite de la dégradation publique commise par leur fiston et non poursuivit en justice ne serait-ce, des travaux d'intérêts généraux, l'enfant s'est plu dans le « contre-ordre » non sanctionné. Dans sa politique, l'ancien porte-parole du Gouvernement de François Fillon III, tente de faire appliquer à la délinquance naissante, les droits et les devoirs. Ainsi des travaux de paysageries ou autres sont proposés à ceux qui veulent bien reconnaître leurs méfaits et les réparer : se rendre utile à la collectivité et non « ingrat » envers elle... est l'un des leitmotivs qui anime l'ancien ministre de l'enseignement supérieur.

Droits et Devoirs, le fruit de la pensée et de l'espérance du vice-président humaniste de l'UMP . Monsieur Wauquiez est en peine comme tout être humain constitué aussi de bienveillance à l'égard de son prochain de trouver des solutions pour endiguer et la pauvreté et la souffrance sociale, sociétale, environnementale etc. que nous avons tous à notre dimension à supporter comme un fardeau qui nous fait courber le dos, parfois « l'échine » …

La grande détresse sociale !

Hé ! Ho que oui ! monsieur Wauquiez s'en inquiète et aussi de faits, loin de sa tirade maladroite que je citais en partie à l'entrée de ma « rédaction . » Le député-maire du Puy en Velay a à cœur les réussites sociales alors quand des personnes demandent une aide principalement sociale, sa commune l'accepte mais en retour cette même personne doit participer à une quelconque tâche ayant pour attrait de soutenir à son tour, en l’occurrence la collectivité. C'est sa logique : « Droits et Devoirs ». Et il a bien raison. Revaloriser les gens en souffrance a autant d'intérêt que d'apporter une obole alimentaire, énergétique, de soutien aux loyers etc. Mais c'est aussi dans son humanité, respecter la personne demanderesse. Les situations difficiles, délicates , monsieur Wauquiez ne s'en détourne pas d'ailleurs il apprécie de s'y frotter. A la suite de plusieurs réunions avec les services sociaux et les bénéficiaires et en présence de monsieur le maire, un constat avait été fait. L'un d'entre eux qui demandait assistance ne se mêlait jamais de proposer un retour. Jusqu'à ce que soit constatée ses difficultés d'audition. La commune a alors participé financièrement à l’acquisition d'un appareil auditif.

Cette personne a pu participer pleinement aux échanges, une aide à la collectivité bénévole lui a été demandée. Puis un CDD lui a été proposé aboutissant à un CDI. De belles histoires comme celle-ci la politique de l'ancien porte-parole du gouvernement pourrait en conter à souhait.

D'ailleurs, le visage de Monsieur Laurent Wauquiez s'illuminait dès qu'il était question d'avoir réussi à combattre la grande détresse des uns ou des autres.

Dans sa commune pour la sécurité de ses habitants, monsieur Laurent Wauquiez a fait installer 52 caméras, il aime à narrer l'arrestation de délinquants pour vols avec violence de réticules et autres. Les individus sont identifiés et pistés voire arrêtés grâce à ces moyens non anodins pour assurer et la sécurité et le respect de ses concitoyens. Et de conclure en ce qui concerne tous les Français en ce moment « Votez pour un maire qui n'augmentera pas les impôt mais les baissera ! » Et je le rejoins aussi lorsqu'il dit : « Les élections municipales sont au-delà de votre commune, c'est aussi un enjeu national nationale, elles sont universelles, ce serait complaire les socialistes dans leur politique depuis Mai 2012 que de voter P.S ».

J'ajouterai ce serai leur donner un chèque en blanc !

Myriam Lecorre

Laurent Wauquiez – bio express

Fonctions

Vice-président de l'UMP en fonction depuis le 15 janvier 2013

Député de la 1re circonscription de la Haute-Loire depuis le 20 juin 2012

Prédécesseur Jean-Pierre Marcon

Maire du Puy-en-Velay

Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

29 juin 2011 – 10 mai 2012

sous la présidence de Nicolas Sarkozy

dans le Gouvernement Fillon III à la suite de Valérie Pécresse

Ministre chargé des Affaires européennes auprès du ministre d'État, ministre des Affaires étrangères et européennes du

Secrétaire d'État chargé de l'Emploi auprès de la ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie

18 mars 2008 – 13 novembre 2010

Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, porte-parole du Gouvernement

18 juin 2007 – 18 mars 2008

Successeur Luc Chatel

Député de la 1re circonscription de la Haute-Loire du 5 juillet 2004 – 19 juillet 2007

Prédécesseur Jacques Barrot

Successeur Jean-Pierre Marcon

Date de naissance 12 avril 1975 (38 ans) à Lyon (France)

Diplômé de ENS Ulm, de l'IEP de Paris et de l'ENA

Profession Maître des requêtes au Conseil d'État


Retour à La Une de Logo Paperblog