Magazine Culture

Billet de Maestitia, par Myriam Ould-Hamouda…

Publié le 25 mars 2014 par Chatquilouche @chatquilouche

Elles sont passées par ici…  Elles repasseront par là…

Ici.  Et là.  Sur le parquet ciré de votre appartement.  Dans l’ascenseur.  Sur le trottoir qui longe la rue des Moineaux. 

mine-plomb-place-des-moineaux
Dans le bus de la ligne 8.  Sur le trottoir qui longe la rue des Lilas.  Dans l’ascenseur.  Sur le carrelage froid de la salle détente dans laquelle tu retrouves chaque matin tes collègues de l’agence immobilière pour le premier café, le premier d’une longue série.

Elles sont passées par ici…  Elles repasseront par là…

Ici.  Et là.  Juste à côté de toi qui, les yeux rivés vers le ciel, en rêvant secrètement d’y distinguer une étoile filante, ne les vois plus.  Les petites joies du quotidien.

Alors, ce matin – comme chaque matin –, la salle détente de l’agence immobilière de la rue des Lilas se transforme en confessionnal, malgré elle.  Et tente, comme elle peut, d’accueillir les pleurs et lamentations qui jaillissent entre ses murs et jonchent son sol.  Les sourires ont laissé place à des moues compatissantes.  Les éclats de rire, à des sanglots étouffés.

Elles sont passées par ici…  Elles repasseront par là…

Et ensemble, vous amorcez ce jeu fou – y plongez en chœur, entiers –, ce jeu du « Qui dit mieux ?! »  Folle ambiance, dans la salle détente de l’agence immobilière de la rue des lilas.

¾   Sale nuit…  Je suis éreintée, notre fille a encore fait une crise : pas moyen de la coucher dans son lit.  J’ai dû dormir deux heures à tout casser !  Qui dit mieux ?!

¾   Hier soir, Éric a encore invité des potes.  Devinez qui a dû se taper la bouffe, le rangement et supporter leurs blagues de beaufs ? C’est bibi !  Qui dit mieux ?!

¾   Elsa m’a avoué voir quelqu’un d’autre.  Elle dit qu’elle ne sait plus où elle en est et veut réfléchir.  On a fait lit à part, pour la première fois…  Qui dit mieux ?!

¾   Vous ne savez pas ce que m’a inventé Francis hier ?  Il avait pris des éclairs au chocolat pour le dessert « parce qu’il sait que j’adore ça ».  Merde, ça fait des mois que je lui répète que je fais attention à ma ligne, et lui, il fait quoi ?  Il me tend sous le nez 260 calories !  Vous pensez qu’il cherche à m’engraisser ?  Qui dit mieux ?!

¾   L’hôpital a appelé après le dîner, ma mère est décédée.  Qui dit mieux ?!

Elles sont passées par ici…  Elles repasseront par là…

Ici.  Et là.  Sur le carrelage froid de la salle détente dans laquelle tu retrouves chaque soir tes collègues de l’agence immobilière pour un dernier café.  Dans l’ascenseur.  Sur le trottoir qui longe la rue des Lilas.  Dans le bus de la ligne 8.  Sur le trottoir qui longe la rue des moineaux.  Dans l’ascenseur.  Sur le parquet ciré de votre appartement.

Elles sont passées par ici…  Elles repasseront par là…

Ici.  Et là.  Sur les lèvres souriantes de ton mec qui vient t’accueillir à ton retour, et te prend tendrement dans ses bras.  Dans ce Bonsoir mon Amour qui réchauffe l’appartement.  Sur la table de la cuisine sur laquelle trône une rose rouge dans un soliflore.  Dans ces assiettes remplies qui t’attendaient et dont le fumet rend envieux les voisins.

Ai pas faim…  Journée de merde…  Vais sur l’ordi…  Laisse pas traîner la vaisselle cette fois…  À tout à l’heure…  M’attends pas si t’es fatigué…

Elles sont passées par ici…  Elles repasseront par là…

Mais un jour, peut-être, finiront-elles par ne plus repasser par là.  Les petites joies du quotidien.  Non.  Blessées par ce mépris que tu leur portes.  À elles qui ne seront jamais étoiles filantes.  Certes.  Mais qui existent, malgré tout.  Et cherchent à te rendre la vie plus douce, du mieux qu’elles le peuvent.  Par ces petits riens.  Qui font tout.  Par ces petits gestes.  Qui font frissonner.  Ces petites parcelles de bonheur que tu as durement gagnées.  Dont tu avais rêvé, jadis.  Mais que tu ne vois plus depuis le jour où tu les as considérées comme acquises, sur le sentier du quotidien.  Sur le sentier de ce consumérisme indécent, aussi.  En lequel il te faut toujours plus, brave petite bête.  Une meilleure situation.  Un boulot plus attrayant.  Une reconnaissance.  Des amis plus à l’écoute – qui te comprennent vraiment.  Un mec plus attentionné.  Mais un peu macho, quand même.  Mais pas trop.  Mais qui n’aille pas trop dans ton sens, en fait. Sinon c’est chiant.  En fait, ce à quoi tu aspires, tu ne le sais pas vraiment.  La seule chose dont tu es sûre, c’est que tu ne l’as pas.  À cet instant-là.

VILLA-DES-LILAS-QUARTIER-MOUZAIA
Elles sont passées par ici…  Elles ne repasseront plus par là…

Ni ici.  Ni là.  Ni sur le parquet ciré de cet appartement dont le balcon du salon exhibe honteusement, ce matin, ce « À vendre » désolé.  Ni dans cet ascenseur dans lequel tu ne pesteras plus contre le bouton 8 qui fonctionne une fois sur deux.  Ni sur le trottoir qui longe la rue des Moineaux.  Les moineaux, ce matin, se sont envolés.

Comme cette vie dont tu n’auras pas su prendre soin.

Elles sont passées par ici…  Elles ne repasseront plus par là…

Et depuis, tu arpentes les trottoirs, la tête baissée.

À les chercher.

Ici.

Et là.

Où elles ne sont plus.

Les petites joies du quotidien.

Notice biographique

Billet de Maestitia, par Myriam Ould-Hamouda…
Myriam Ould-Hamouda (alias Maestitia) voit le jour à Belfort (Franche-Comté) en 1987. Elle travaille au sein d’une association pour personnes retraitées où elle anime, entre autres, des ateliers d’écriture.  C’est en focalisant son énergie sur le théâtre et le dessin qu’elle a acquis et développé son sens du mouvement, teinté de sonorités, et sa douceur en bataille — autant de fils conducteurs vers sa passion primordiale : l’écriture. Elle écrit comme elle vit, et vit comme elle parle.  Récemment, elle a créé un blogue Un peu d’on mais sans œufs, où elle dévoile sa vision du monde à travers ses mots – oscillant entre prose et poésie – et quelques croquis,  au ton humoristique, dans lesquels elle met en scène des tranches de vie : http://blogmaestitia.xawaxx.org/

(Une invitation à visiter le jumeau du Chat Qui Louche :https://maykan2.wordpress.com/)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chatquilouche 15511 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines