Magazine Culture

Les critiques // Arrow : Saison 2. Episode 18. Deathstroke.

Publié le 03 avril 2014 par Addictedtoseries @AddictToSeries
Les critiques // Arrow : Saison 2. Episode 18. Deathstroke. La semaine dernière, Arrow faisait revenir un excellent personnage, The Huntress, pour un épisode histoire de faire patienter les fans et arriver un peu plus tard à l'intrigue centrée sur Slade Wilson aka Deathstroke. Ce nouvel épisode, qui porte le titre du méchant de la saison, se concentre enfin entièrement sur Slade, qui a kidnappé la sœur d'Oliver Queen, Thea. Mais pourquoi ? Dans quel but ? 
Les critiques // Arrow : Saison 2. Episode 18. Deathstroke. A vrai dire, la partie kidnappage de Thea n'était pas vraiment quelque chose à retenir de l'épisode. Son kidnappage à pas servi à grand chose, a part peut-être qu'elle découvre enfin la vérité au sujet de son vrai père, Malcolm Merlin. Mais heureusement que l'épisode ne se concentre pas seulement sur Thea (car entre nous, ce n'est pas le personnage le plus passionnant de la série), puisqu'on va aussi nous lancer deux trois petites bombes sous forme de twist jouissif comme la série à l'habitude de faire. Durant l'épisode, on apprend que Isabel Rochev (Summer Glau) aka le nouveau personnage inutile qui devient soudainement un personnage étonnant lorsqu'elle se dévoile être la partenaire de Slade Wilson. Partenaire ? Le mot est vite dit, puisqu'on se demande presque s'il elle n'est pas tout simplement Rose Wilson (dans les comics), la fille illégitime de Slade. La révélation d'Isabel se fait entre quelques scènes de combats jouissif avec Oliver dans le bureau de Queen Consolidated, qui n'appartient plus à Oliver désormais. 
Les critiques // Arrow : Saison 2. Episode 18. Deathstroke. En outre cette révélation plus ou moins choquante (on nous promettait depuis le lancement de la saison 2 du lourd pour le personnage de Summer Glau), l'épisode ne s’arrête pas là et va nous lâcher une GÉANTE bombe lors des dernières secondes de l'épisode. Dans le but de pimenter un peu la vie de son ennemi Oliver, Slade se rend chez Laurel pour lui faire une grosse révélation : Oliver n'est pas celui qu'elle pense qu'il est, car il est le Arrow. Je savais qu'une révélation à Laurel allait se faire et qu'elle allait même changer son parcours, mais je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'elle l’apprenne aussitôt. Néanmoins, c'est une révélation de plus et qui va surement être totalement jouissif dans le prochain épisode, puisqu'on n'a pas vraiment eu le temps de voir la réaction de la petite Laurel...
Les critiques // Arrow : Saison 2. Episode 18. Deathstroke. Parallèlement, après une dispute avec l'équipe Arrow, Speedy aka Roy Harper quitte d'un coup de tête Starling City. Difficile de connaitre réellement ce qui attend le personnage, on va dire qu'on a presque l'impression qu'il est de trop dans la série et qu'il n'a aucun enjeu important jusqu'ici puisqu'il avait seulement sa relation avec Thea et peut-être sa relation avec le groupe Arrow, qu'il a malheureusement gâché. Où va Roy ? Mystère. L'épisode nous offre aussi une scène très touchante entre Oliver et sa mère, Moira, qui se montre très coupable d'avoir gardée autant de secret à ses enfants. Finalement, ce nouvel épisode d'Arrow est encore une fois, un excellent épisode qui malgré un kidnappage un peu inutile, arrive à placer deux trois twists choquants durant l'épisode avec des enjeux énorme pour les derniers épisodes de la saison. Note : 9/10. En bref, Slade est lancé dans sa mission d’anéantir Oliver Queen/Arrow et c'est jouissif. Dans le prochain épisode : 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 98484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte