Magazine Culture

Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 1. Two Swords.

Publié le 07 avril 2014 par Addictedtoseries @AddictToSeries
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 1. Two Swords. Game of Thrones est devenu en quelques années LE phénomène qui réunit des millions et des millions de fans à travers le monde : son retour était un des plus attendus de l’année, si ce n’est le grand retour de l’année. Et après plusieurs mois d’absence, nous y voilà !
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 1. Two Swords. Après plusieurs mois d’absence, un rappel paraît donc nécessaire pour le public. Ainsi donc, je me sens moi-même obligée de faire ce petit rappel. Rappelez-vous, la saison dernière nous quittions Westeros en feu et sang dans la guerre des Cinq rois (qui n’est plus une guerre avec cinq rois maintenant…). Le malheur semble alors s’abattre sur nos héros préférés : Jon Snow est fait prisonnier puis rejoint le Peuple libre, Sansa Stark se retrouve mariée de force à Tyrion Lannister sous estimé par sa famille… le tout dans une montée de violence qui finira par le meurtre de Robb Stark, le roi du Nord, et de sa mère, trahis par les Frey et les Bolton. Que va-t-il donc arriver dans cette nouvelle saison qui promet tant ? Maintes questions apparaissent chez chacun qui espèrent de rapide question, autant pour les adeptes de la série que pour les adeptes de la série et des livres (dont je fais partie) qui ont hâte de voir cela de leurs propres yeux. Mais nous sommes face à une série qui a un univers vaste : j’essayerai – je dis bien essayer – de me limiter un maximum là-dessus, promis !
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 1. Two Swords. Ainsi donc, la série s’ouvre une scène emprunte d’un grand symbolisme : la fonte de Glace, épée de Ned Stark, signifie la fin des Stark de Winterfell pour les Lannister dont le patriarche s’empresse de créer de nouvelles épées dédiées à son fils et son petit-fils. Mais à quoi sert une épée à un homme qui a perdu sa main d’épée ? On comprend alors rapidement que la famille Lannister va connaître des bouleversements face à la perte de cette main : Jaime, maintenant estropié comme le rappelle son père, sa sœur et son « neveu » (vous me comprenez bien sur), ne peut rester le commandant de la Garde Royale. Mais celui-ci proteste. Et se rapproche toujours davantage de Brienne de Torth qui s’inquiète pour Sansa : Jaime a fait une promesse à Catelyn Stark, va-t-elle la respecter ?
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 1. Two Swords. Sous ses yeux, nous avons une Sansa Stark qui émeut. D’abord insupportable durant la première saison, ce personnage qui rêvait d’une belle vie et d’un grand amour voit son monde s’écroulait morceaux par morceaux : Sophie Turner parvient à lui donner une réelle profondeur. Certes, Sansa fait pitié, on peut le dire. Mais on veut la consoler car au fond, elle est bien loin de l’image de gamine capricieuse et elle reste une des rares survivantes des Stark. On a envie qu’elle s’en sorte : y parviendra-elle un jour ? Jaime pourrait-il y remédier, lui qui a promis de la protéger ? Et que fait ce cher bouffon ivrogne à la suivre spontanée ? Alors que Sansa s’enfonce dans une réelle douleur suite à la mort de ses proches, Arya s’enfonce dans une… violence inouïe ? Personnellement, j’adhère totalement à son duo avec le Limier, faux méchant dans le fond. Mais franchement… avec son visage enfantin immaculé de sang et de boue avec un air de jouissance, Arya commence à faire flipper. Et pas qu’un peu. Elle n’est que dans la vengeance de la mort de ses proches ou de ses amis. Et oui, le Nord se souvient. Certes. Mais la p’tite, ne t’approche pas de moi !
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 1. Two Swords. Restant du côté des femmes, mais de l’autre côté du détroit maintenant. Au fils des saisons, notamment depuis la toute fin de la première saison, mais surtout depuis la saison dernière, Daenerys gagne en puissance. Fastoche quand on a trois dragons et une armée. Fastoche quand on sème le sang et le feu derrière soi : « Fire and Blood ». Mais cela peut devenir problématique quand on veut créer une petite surprise à ses futurs « voisins ». Personnellement, j’ai lu les livres et ainsi, le passage des enfants semés tous les kilomètres de telle sorte que ces enfants-esclaves lui ouvrent la voie. Mais le choc reste toujours fort : rares sont les séries qui montrent des enfants morts, mutilés, et ligotés, notamment avec des gros plans du genre « au cas où vous n’avez pas vu les gars ! ». Je ne veux pas faire dans le sentimentaliste mais… ils y vont fort là, les nouveaux ennemis de Daenerys. Il faut penser qu’elle a des dragons les gars… des dragons pas très commodes en plus. C’est moi qui vous le dit : cha’ va saigner.

Note : 7/10. En bref, un bon commencement qui fait l’eau à la bouche et qui rappelle immédiatement les grands thèmes de la série. De plus, les personnages gagnent de plus en plus en épaisseur, je pense notamment à Sansa Stark. Mais ne l’oublions pas. Valar Morghulis.

Dans le prochain épisode : 
Par : Sophie Wasik

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 98484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte