Magazine Culture

Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 4. Oathkeeper.

Publié le 28 avril 2014 par Addictedtoseries @AddictToSeries
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 4. Oathkeeper. Tout vient à point à ceux qui savent attendre : voilà, vous l’avait enfin votre réponse ! Quelle réponse : celles de l’identité du l’assassin de Joffrey. Ou plutôt des assassins. Et, franchement, êtes-vous étonnés de cela ? Avec un peu de bon sens ? Du tout ! Surtout quand le successeur de ce roi sadique est un gentil petit garçon parfaitement malléable : la scène nocturne entre Tommen et Margaery le montre bien, les Tyrell – Olenna en tête de liste – sont prêts à tout pour réussir. Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 4. Oathkeeper. Pendant ce temps, le conflit s’enclenche entre Cersei et Jaime : la première le méprise depuis son retour avec une main en moins. Et la mort de leur fils n’a pas arrangé la chose ainsi que la confiance qu’il porte en Tyrion… Qu’en à Jaime, on le voit, il veut devenir un homme respectable et faire oublier sa réputation de Régicide : il a fait une promesse à Lady Stark. D’abord sur la défensive, il s’engage davantage après les nouveaux reproches de Cersei : pour cela, il envoie à la recherche des filles Stark rien d’autres que le seul chevalier en qui il peut avoir confiance, Brienne de Torth. Une Brienne prête à tout pour respecter sa promesse auprès de Catelyn, mais également auprès de Jaime. Et ce, jusqu’à accepter la présence de Podrick, le fidèle écuyer de Tyrion. Sincèrement, j’attends d’autres scènes avec Brienne et Pod : rien que leur visage respectif quand Brienne append qu’elle devra voyager avec lui en dit long ! Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 4. Oathkeeper. Plus au nord, Jon Snow prend peu à peu de pouvoir sans s’en rendre compte : au grand regret de ses supérieurs qui voient ce changement, les membres de la Garde de nuit aiment cet homme qui est prêt à les aider, à les entraîner et à les diriger. Alors que dans les parages rôde un allier des Bolton, et donc de la royauté, Jon devrait apprendre à se méfier des gens qui l’entourent. Tout comme Bran. Ah Bran, on ne le voit pas très souvent. Mais quand on le voit… bim, il se met dans la cata ! C’est ainsi qu’il tombe entre les mains des déserteurs qui profitent les biens de Craster – et de ses filles. Et en noble Stark, il dévoile son identité. Ça craint un peu. Chose intéressante quand on sait que cela n’a pas lieu dans les livres : de quoi attirer la curiosité des téléspectateurs ! Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 4. Oathkeeper. Et plus au sud ? Daenerys met le feu ! (jeu de mots bidon, bonjour !). Mais au lieu de s’attarder sur la prise de pouvoir de Daenerys, les scénaristes ont ici choisi de s’intéresser aux esclaves et plus particulièrement à Ver Gris. Et on adhère ! Car oui, Daenerys est certes un des personnages les plus aimés de la série. Mais on connaît sa méthode : elle menace puis prend le pouvoir grâce aux esclaves qui l’acclament, puis elle se venge des vilains. S’intéresser au point de vue de Ver Gris est donc nouveau car enfin, sans paraître pour un parfait petit soldat, il dit ce qu’il pense. Il est sort enfin de sa carapace d’Immaculé. Note : 7/10. En bref, un bon épisode avec des réponses à la clé. Mais d’un niveau en dessous des précédents. Petit bémol : Oberyn Martell porté disparu.  Dans le prochain épisode : 
Par : Sophie Wasik

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 101424 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte