Magazine Société

De l’origine de la Braderie de Bouzonville

Publié le 09 mai 2014 par Groupe Ble Lorraine @BLElorraine

La Braderie de Bouzonville trouve son origine dans le pèlerinage à la Belle-Croix.

Depuis des siècles, la vénération des reliques de la Sainte-Croix rapportées de Palestine par le comte Adalbert de Lorraine au XIème siècle était au centre de la piété populaire et attirait de nombreux pèlerins à Bouzonville. Ces reliques furent volées en 1597 par des soldats venus de Metz qui ont essayé, en vain, de les détruire. Elles furent rendues à l’abbaye de Bouzonville le 11 mai 1616 par la duchesse de Crouï. En souvenir de cette restitution, une première croix de pierre fut érigée à cet endroit. Abîmée par les guerres, elle fut réparée et embellie en 1719. On lui donna alors le nom de Belle-Croix. Cette appellation s’explique par le fait qu’elle était plus belle qu’auparavant. Certains pensent aussi que cela permettait de la distinguer d’une autre croix adossée à un mur d’enceinte d’un jardin non loin de là. Les stations d’un chemin de croix furent par la suite installées tout le long du sentier entre l’église abbatiale et le Stockohlz. Ce chemin fut démonté pendant la révolution française et les reliques furent brûlées dans un poêle de l’hôtel de ville. En 1803, le vicaire de la paroisse fit ériger une nouvelle croix au Stockholz puis un oratoire, qui existe encore de nos jours. Le chemin de croix fut reconstitué et béni en 1821. Des processions se déroulaient lors des fêtes de la Sainte-Croix, le 14 septembre pour la Croix Glorieuse et surtout le Vendredi Saint. La procession du Vendredi Saint s’interrompit dans les années 1960, le commerce ayant pris le dessus sur la fête religieuse. Des particuliers ont néanmoins maintenu cette tradition, si bien que la procession aurait officiellement repris en 2003.

(Source : RL du 07/05/2014)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Groupe Ble Lorraine 50670 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine