Magazine Culture

Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 6. The Laws of Gods and Men.

Publié le 12 mai 2014 par Addictedtoseries @AddictToSeries
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 6. The Laws of Gods and Men. Oublions Jon, Sansa et Arya le temps d’un épisode ! Attardons-nous sur les personnages que nous avons moins vus depuis le début de la saison.
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 6. The Laws of Gods and Men. Je pense notamment à Yara Greyjoy (Asha Greyjoy dans les livres) qui était la grande absente de la saison. Rappelez-vous, à la fin de la saison dernière, nous quittions les Greyjoy avec une Yara vénère qui proclamée haut et fort qu’elle voulait récupérer son petit frère. Et depuis ? Plus rien. Cinq épisodes sans nouvelle de la frangine qui lancer les amarres vers le Nord ! Mais elle finit enfin par retrouver Theon. Ou plutôt Schlingue maintenant : un Schlingue qui prend peur, refuse de partir et fait la fierté de Ramsay. Sur ce, Yara annonce que Theon est mort  vrai ou faux ? À suivre. Et Ramsay ? Ce psychopathe de la famille Bolton veut prendre Châteaunoir avec en appât Theon Greyjoy. Oui, vous avez parfaitement attendu : Schlingue devra devenir Theon le temps d’un leurre. Le restera-t-il ? 
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 6. The Laws of Gods and Men. Pendant ce temps, Stannis Baratheon tente désespérément d’obtenir un financement par la sévère Banque de Fer de Bravoos. Le grand roi de Westeros se fait… rapidement rembarrer. 
Mais il est accompagné par Davos. Et enfin, ce dernier prend de plus en plus d’importance auprès de Stannis : grâce à lui, Stannis obtient un financement. Davos devient indispensable : Stannis va-t-il se rendre compte qu’il lui doit beaucoup ? Seconde affaire à suivre. 
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 6. The Laws of Gods and Men. Plus loin à l’ouest du Détroit, Daenerys tente d’apparaître en reine digne de ce nom. Et pour cela, elle se doit d’écouter ses sujets : un éleveur de chèvres dont le troupeau a été détruit par ses dragons – épisode beaucoup moins tragique dans la série que dans le livre-, et Hizdahr zo Loraq – et oui, il a un nom pourri. Ce dernier la supplie de se montrer indulgente en plaidant la cause de son père et de sa famille : le père de cet homme s’est en effet fait crucifié par Daenerys en punition des enfants-esclaves eux-mêmes crucifiés, alors que cet homme avait plaidé en leur faveur. Oui, Daenerys a fait une grosse bourde même si elle cherche à garder la tête haute, disons-le. 
Les critiques // Game of Thrones : Saison 4. Episode 6. The Laws of Gods and Men. Enfin, le grand procès de Tyrion arrive ! Le pauvre se fait tour à tour accuser par des mensonges ou des réalités détournées : il accumule les trahisons comme celle de Varys ou encore celle de… Shae. Oui, elle se venge en l’accuse de meurtre prémédité de Joffrey. L’amour rend fou, je veux bien : mais celle fille à un grain pour pousser sa vengeance jusque là, non ? Evidemment, cela finit par énerver qui, malgré l’avertissement de son frère, dit ce qu’il pense de sa famille et des habitants de Westeros : Peter Dinklage nous offre ainsi ce que je juge comme son meilleur jeu d’acteur ! Epoustouflant et effrayant à la fois !  Note : 8/10. En bref, un épisode qui se tourne vers les personnages restés en retrait depuis le début de la saison et qui nous offre une belle perspective d’avenir avec de nombreuses questions. Mais le cas de Tyrion Lannister reste le plus énigmatique.  Dans le prochain épisode :
Par : Sophie Wasik

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 101424 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte