Magazine Culture

Nos dernières acquisitions

Par Librairiecamillesourget @CamilleSourget

Livres semaine Cabias Zola web Nos dernières acquisitions

Rare édition originale du premier ouvrage consacré aux eaux d’Aix-les-Bains
conservée dans sa toute première reliure en vélin souple de l’époque.

Lyon, 1623.

CABIAS, Jean-Baptiste de. Les Merveilles des bains d’Aix en Savoye : Dédiées à Monseigneur le Serenissime Prince Thomas de Savoye.
Lyon, Jacques Roussin, 1623.

In-8 de 208 pp., (8). Petite tache dans l’angle supérieur d’un f., mouillure pâle au titre. Vélin souple de l’époque, titre manuscrit au dos et sur la tranche supérieure. Reliure de l’époque.

170 x 103 mm.

Très rare édition originale du premier ouvrage consacré aux eaux d’Aix-les-Bains.
Wellcome, I, n°1172 ; Krivatsy, n°1989. Manque à Carrère. Biblotheca Osleriana, A catalogue of books illustrating the history of medecine and science, 2206 (qui ne cite que la réimpression de 1891).

Cabias titre 186x300 Nos dernières acquisitions
Cabias rel 225x300 Nos dernières acquisitions

« Volume rare » (Techener, Répertoire universel de bibliographie, 3939)

Jean-Baptiste de Cabias, médecin dauphinois originaire du Languedoc, donne une description topographique d’Aix-les-Bains et traite des propriétés et de l’emploi de ses eaux.
L’ouvrage est divisé en 31 chapitres : Description du lieu & des Bains, La qualité & propriété de l’air à Aix en Savoye, Figure & forme des Bains d’Aix, Méthode générale pour prendre les Bains, Les remedes nécessaires à ceux qui prennent les Bains, Si les Bains d’Aix sont profitables aux femmes steriles & aux surditez d’oreille, Si les Bains ont quelques proprietez pour guerir la gale, lepre, goute, sciatique & verole,

L’ouvrage est dédié au Prince Thomas de Savoie.

Bel exemplaire d’une grande pureté conservé dans son vélin souple de l’époque.

Aucun exemplaire en reliure de l’époque n’est répertorié sur le marché public international depuis le début des relevés il y a 40 ans.

Prix : 4 500 €

*****

Édition originale de La Terre.
Précieux exemplaire numéroté sur Hollande.

Zola couv2 191x300 Nos dernières acquisitions

ZOLA, Émile. La Terre. Les Rougon-Macquart. Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire.
Paris, G. Charpentier et Cie, 1887.

Zola relB 265x300 Nos dernières acquisitions
In-8 de (2) ff., 519 pp. Relié en demi-maroquin brun à coins, dos à nerfs finement orné, tête dorée sur témoins, couvertures jaunes imprimées conservées. Reliure de l’époque.

182 x 122 mm.

Édition originale de ce célèbre roman d’Émile Zola consacré aux paysans.
Vicaire, VII, 1212 ; Carteret, II, 486.

Précieux exemplaire n°57, l’un des 275 sur papier de Hollande, après 30 tirés sur Japon.
« Publié à 3fr. 50, il a été tiré, en outre, 275 exemplaires numérotés sur papier hollande (7 fr.). »

Zola titreB 192x300 Nos dernières acquisitions
La Terre est le quinzième volume de la série des Rougon-Macquart, une large fresque littéraire écrite entre 1871 et 1893.
Publié en 1887, ce féroce portrait du monde paysan mettant en scène Jean Macquart (fils d’Antoine Macquart et de Joséphine Gévaudan), souleva de vives protestations, même parmi les disciples de l’auteur. On trouva qu’il calomniait les paysans, et que l’indécence, cette fois, passait les bornes. Les adversaires du naturalisme tirèrent à boulets rouges. Un renfort, sur lequel il n’avait pas compté, leur vint d’un groupe de jeunes écrivains, qui publièrent un manifeste pour renier Zola en tant que leur maître. Ces soi-disant disciples étaient : J.-H. Rosny, Lucien Descaves, Paul Bonnetain, Paul Marguerite et Gustave Guiches.

« En faisant le tableau des mœurs de la paysannerie, Emile Zola s’est ingénié à ne mettre en lumière que les turpitudes, les crimes et la foncière abjection. Etant ainsi possédé de l’esprit de système, il ne pouvait que trahir la vérité. Il faut ajouter toutefois que son évocation de la Beauce est d’une singulière puissance. »

« Je veux faire le poème vivant de la terre, mais sans symbole, humainement. J’entends par là que je veux peindre d’abord, en bas, l’amour du paysan pour la terre, la passion du plus de terre possible, la passion d’en avoir beaucoup, parce qu’elle est à ses yeux la forme matérielle de la richesse, puis en m’élevant, l’amour de la terre nourricière, la terre d’où nous tirons tout notre être, notre substance, notre vie ; et où nous finissons par retourner… » Emile Zola.

Bel exemplaire, grand de marges car non rogné, relié à l’époque avec ses couvertures jaunes imprimées.

Prix : 2 500 €


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Librairiecamillesourget 372 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines