Magazine Société

DHORASOO en ENTRETIEN EXCLUSIF : « Nous sommes prêts à faire bouger les lignes ! »

Publié le 14 mai 2014 par Groupe Ble Lorraine @BLElorraine

Dans une interview exclusive de Vikash DHORASOO accordée au Groupe BLE Lorraine, Vikash DHORASOO, ancien joueur de l’équipe de France de football et président de l’association Tatane, nous parle ses projets en Lorraine.

VD Cuvry Tatane

Vikash DHORASOO et l’association Tatane soutiennent le projet de l’Excelsior Cuvry (Crédits photos : Association Tatane & Excelsior Cuvry)

Pouvez-vous nous présenter votre association ? Quelle en est la genèse ? Quelles sont ses missions, ses activités et ses valeurs ?

Vikash DHORASOO : « Tatane est un mouvement collectif et populaire pour un football durable et joyeux. Durable comme une splendide défaite, joyeux comme une action presque mythique racontée à ses enfants. Lancée en avril 2011 autour d’un manifeste co-écrit par Brieux Férot (So Foot) et Pierre Walfisz (producteur) et moi-même, le mouvement Tatane compte aujourd’hui près de 5 000 membres et a reçu le soutien de personnalités aussi diverses qu’Emmanuel Petit, François Bégaudeau, Fred Poulet, Benoît Forgeard, Ernest Pignon-Ernest, Thierry Frémaux, Vincent Delerm, Daniel Cohn Bendit, Rudy Ricciotti, Xavier Beauvois, etc.

Tatane poursuit des objectifs clairs :

-   Valoriser le football comme un lieu de jeu sans enjeu : la défaite doit être dédramatisée et la victoire relativisée ;

-   Développer la dimension de politique publique du football : le sport est un lien social comme les autres ;

-   Démocratiser radicalement la vie des clubs et des associations sportives : le sport est une cité qui a besoin de ses citoyens ;

-   Mettre fin au marché spéculatif dans le football : vers la suppression des indemnités de transferts. »

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur le foot et son image ?

« Aujourd’hui nous pensons qu’un réel fossé s’est creusé entre le football paillettes du PSG ou de Monaco et le football du dimanche. Nous pensons chez Tatane que le football ne se résume pas seulement aux salaires des joueurs ou au nombre de maillots vendus. L’arrivée d’investisseurs a modifié l’image du football français ces dernières années. Le football est de plus en plus vu comme un business, un spectacle et les footballeurs comme des artistes en représentation. Pour preuve, le récent rapport Glavany pour un sport durable proposait d’aligner la fiscalité des footballeurs professionnels sur celle des artistes du spectacle. Or, pour nous le football c’est plus qu’un spectacle. »

A l’heure du « foot business », comment votre association arrive-t-elle justement à se faire entendre ? Ne va-t-elle pas finalement à contre-courant de l’évolution de ce sport ?

« Nous nous faisons entendre grâce à nos prises de positions. Nous avons organisé un débat Tatane l’an dernier sur le thème « Faut-il construire des stades ou les abattre ? ». Nous avions invité Rudy Ricciotti, l’architecte du stade Jean Bouin à Paris, entre autres. Quelques mois plus tard nous étions invités à parler de notre conception « du stade Tatane » au Sénat. Nous n’avons pas peur d’être à contrecourant. S’il faut gêner pour se faire entendre, alors nous sommes prêts à faire bouger les lignes ! »

Quel est le projet que vous menez en Lorraine ?

« Nous avons choisi d’aider le club de l’Excelsior Cuvry dans son projet d’achat de buts. Nous sommes « mentors » sur le site de financement participatif kisskissbankbank. Nous aidons les clubs amateurs à monter des projets tels que l’achat de matériel, l’embauche d’un entraîneur ou encore l’organisation d’un tournoi. L’Excelsior Cuvry était pour nous le club idéal pour démarrer cette aventure. Nous le suivons depuis quelques années et il correspond tout à fait à notre vision du football. Les dirigeants ont créé un partenariat avec une équipe du Pérou. Chaque année ils organisent un tournoi grâce auquel des fonds sont récoltés pour une association. Il nous paraissait évident de les aider à financer leur projet. Ils incarnent aussi pour nous le football amateur, le football rural qui a besoin d’aide pour se développer, dynamiser la commune et créer du lien social entre les joueurs, les supporters et les citoyens !

Et d’ailleurs, si le cœur vous en dit, pour 20 euros investis dans le projet, vous pouvez aider le club. En échange, vous aurez votre photo dans leur vestiaire pendant un an. Ce n’est pas formidable ça ? »

Concrètement, comment un club amateur peut-il solliciter votre aide pour se développer ?

« Un club qui souhaite monter un projet peut nous contacter à l’adresse contact@tatane.fr. Nous construisons ensuite avec lui son projet et la présentation sur kisskissbankbank. Nous lui offrons ensuite une visibilité grâce à notre réseau et nous l’aidons à terminer sa collecte. Chez Tatane, nous sommes tous bénévoles et nous avons tous une activité à côté. Nous nous impliquons dans chacun des projets avec passion. »

Enfin, un pronostic pour la prochaine Coupe du Monde au Brésil ?

« On révérait d’une finale Belgique-Honduras complétement Tatane, mais un Brésil-Espagne parait plus probable. Victoire du Brésil sur un but de Lucas, évidemment. »

Le Groupe BLE Lorraine remercie les membres de l’association Tatane et M. Vikash DHORASOO pour le temps qu’ils nous accordé.

Pour plus d’informations sur l’association Tatane et le projet de l’Excelsior Cuvry, merci de suivre ces liens :

http://tatane.fr/

http://www.kisskissbankbank.com/but-en-or.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Groupe Ble Lorraine 50670 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine