Magazine Culture

Mon troisième livre mystère - ????????

Publié le 24 mai 2014 par Litterature_blog
Mon troisième livre mystère - ???????? Ce troisième livre mystère m'a été remis en mains propres par Stephie lors du dernier salon du livre. Aucun mystère donc concernant l'expéditrice, comme ce fut d'ailleurs le cas avec mes deux lectures à l'aveugle précédentes, ce qui ne me gêne pas le moins du monde.
Première constatation, c'est un texte court (140 pages). Un point plutôt positif pour moi. Seconde constatation, c'est un grand format et la police de caractère est du genre atypique. Du coup, je me demande quel peut bien être l'éditeur. En tout cas j'écarte d'emblée Actes,Sud, Albin Michel, Stock et d'autres grands noms que j'ai l'habitude de fréquenter. Je me focalise un peu sur cette police parce que j'ai quand même l'impression de l'avoir déjà vue quelque part (après tout, un livre mystère mérite que l'on mène un peu l'enquête sur son compte.). Et là, ça me revient ! Cécile Coulon, Le roi n'a pas sommeil. Un roman lu il y a longtemps mais que j'ai feuilleté à nouveau il y a peu suite à un billet d'Athalie. Bref, je ressors mon volume de la bibliothèque et bingo, c'est exactement ça, même police et même format ! Mon livre est donc édité par Viviane Hamy, l'éditrice de Fred Vargas (ok, tout ça ne m'avance pas à grand chose mais j'ai été content de résoudre le mystère de l'éditeur tout seul comme un grand – que voulez-vous, on s'amuse comme on peut).
Vu le catalogue de Viviane Hamy, je me dis que je pourrais bien tomber sur un polar. Et je me dis aussi que Stephie connaît suffisamment mes goûts pour savoir que je ne suis pas fan du genre. Mais elle sait aussi que j'aime me laisser embarquer à contre courant vers des lectures qui ne sont à priori pas ma tasse de thé, donc je lui fais totalement confiance et je me lance sans retenue.
Le verdict tombe assez vite, on a bien affaire à une histoire de meurtre : à Londres, on découvre, flottant dans la Tamise, le corps d'un enfant âgé de 4 à 7 ans. Il est nu à l'exception d'un short orange. Le corps a été démembré, sa tête, ses bras et ses jambes retirés de telle sorte que seul reste le torse. L'enquête est confiée à l'inspecteur  Ling de Scotland Yard. L'enfant est d'origine africaine et très vite la police pense que le meurtre a une dimension rituelle. Ce fait divers abominable est suivi de près par Jean Windeman, journaliste à Libération. Étant proche de Ling, il va pouvoir s'immerger au cœur de l'enquête et rencontrer l'anthropologue sud africaine Saartjie Baartman dont il va tomber fou amoureux.
Ce roman n'est pas à proprement parler un polar selon moi. On se focalise beaucoup plus sur les personnes gravitant autour de l'enquête (Jean et l'anthropologue) que sur l'enquête elle-même. Il y a une dimension psychologique forte, avec beaucoup de références au vaudou, aux mythes et à la culture d'Afrique noire. Les personnages sont très incarnés, il se dégage de l'ensemble une atmosphère assez étrange, envoûtante, sensuelle, et l'écriture est par moments d'une grande beauté, tout en lyrisme contenu. Bref, une fois encore, ce livre mystère m'a beaucoup plu et c'est évidemment à nouveau un livre que je n'aurais jamais lu si une personne bien intentionnée ne l'avait choisi pour moi. Alors un grand merci à toi Stephie, tu as vu juste. Reste plus qu'à arracher le papier de couverture pour découvrir le titre et l'auteur...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Litterature_blog 21002 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines