Magazine Voyages

Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő.

Publié le 26 mai 2014 par Feedbackbaby
Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő.
Parler d'Europe aurait été tout indiqué après le week-end des élections, mais j'en parlerai une prochaine fois. A la place, voici un aperçu d'une promenade que j'ai faite à Gödöllő, ville située à 40 minutes en train de banlieue, pour y visiter le château de campagne de l'impératrice Sissi. C'était il y a quelques semaines, quand le ciel était encore gris et les températures archi basses (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui, le thermomètre compte 30 degrés - je meurs de chaud), je m'y suis rendue comme d'habitude avec quelques amis volontaires européens. Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő.
Je n'ai pas trouvé le centre-ville de Gödöllő mémorable, néanmoins le château est joli à voir. (mais il reste une "demeure" de campagne, donc si vous y faîtes un tour un jour, ne vous attendez pas à du grandiose non plus !) Entre drapés et meubles anciens avec dorures et tout le tralala, le touriste a de quoi se projeter des années en arrière en imaginant la reine Sissi se mouvoir paresseusement dans les couloirs du bâtiment.
Le seul hic, c'est la mention "Photos interdites". Si vous faîtes mine de pointer un objectif quelque part, qu'il s'agisse de votre appareil photo ou de votre smartphone, on s'empresse de vous courir après pour vous sermonner fermement. Ce qui m'a chagrinée, vraiment. Mais comme les règles, c'est pas mon truc (un travers français, hein), j'ai réussi à prendre quelques clichés de l'intérieur du château dès que les employés avaient le dos tourné. Ce qui donne des photos volées plutôt mal cadrées, en fait. (mais vous êtes donc super chanceux, lecteurs, de découvrir en exclusivité la demeure royale, héhé)
Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő.
Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő. Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő.  Ce que j'ai retenu de cet endroit, c'est qu'il a été la demeure favorite de Sissi. La dame avait une "love affair" avec un monsieur Hongrois, le château lui permettait donc de le voir incognito entre deux portes drapées. Oui parce qu'elle avait du potentiel, la princesse/impératrice ; elle était considérée comme "l'une des plus belles femmes du monde" en son époque. Pourtant, les tableaux accrochés un peu partout dans le château semblent démentir ce compliment : le plus souvent, la reine est peinte avec des traits masculins, histoire de représenter la "femme forte" - ce qui lui donne un côté un peu costaud, la pauvre - alors qu'elle était toute menue dans la vraie vie (et je tiens cette info d'une copine Allemande qui, maligne, écoutait le speech du guide d'un groupe de touristes germaniques).
Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő. Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő. Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő. Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő.
Des dorures, que des dorures...
Quand j'ai appris à lire, le premier bouquin que j'ai terminé était l'histoire de Sissi l'Impératrice (version pour enfants, bien sûr). J'avais six ans, et tout ce que je désirais dans la vie, c'était lire un roman en entier. (voyez comme j'étais une enfant passionnante) C'est ainsi que, en l'espace d'une journée, j'ai littéralement dévoré l'Histoire de l'empire austro-hongrois via la romance de Sissi et de son prince. Y'avait même un arbre généalogique et tout. Pour moi, une centaine de pages ingurgitées sans buter sur les mots, c'était la grande classe. Par contre, il ne fallait pas me demander de me rappeler du sujet. A peine le livre refermé, j'étais incapable de me souvenir du moindre mot. Bon.
Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő. Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő. Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő.
Budapest. En visite au château de campagne de Sissi à Gödöllő.
Puis je me souviens que, dans les années 90, un dessin animé racontait les amours de Sissi sur les grandes chaînes télévisuelles françaises. Avec une musique guimauve, du rose, un prince blond sur un cheval blanc qui partait constamment en chevauchée et des robes à froufrous. (vous remarquerez que j'étais une grande fan) Bref, sinon, ma partie préférée de la visite, c'était le jardin. Il est biou-ti-foule ! Et si vous avez le temps (et de l'argent), vous pouvez aussi vous rendre dans une petite boutique où l'on vous propose de vous "déguiser" en habits d'époque pour une photo souvenir archi-kitsch. Royal, non ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Feedbackbaby 266 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine