Magazine Humeur

Taubira et la gauche la plus bête du monde

Publié le 12 juin 2014 par Amaury Watremez @AmauryWat

L'article de monsieur Gilles William Goldnadel ( voir ici : http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/06/09/31001-

20140609ARTFIG00199-reforme-taubira-la-droite-la-plus-lac... ) a ceci de remarquable, qu'il joint un diagnostique sûr concernant une des lois les plus funestes, imputable au régime actuel, à une vision plus que lucide sur le paysage politique français. Le sous-titre de  Figarovox évoquant dans notre pays : " la droite la plus lâche du monde " est on ne peut plus justifié. Il fait écho à une réflexion que fit en son temps le président Guy Mollet : " la droite la plus bête du monde " . L'ennui c'est que depuis la mort de cet honnête homme, nous nous sommes aussi rendus compte que nous avions la gauche la plus bête du monde.

politique, société, Taubira, réforme pénale

Certes, l'épidémie de grippe hollandaise qui s'est abattue sur la France en a été l'ultime révélateur avec ses virus mutants PEI et TAU. Mais des signes précurseurs de cette maladie ont existé bien avant que l'on arrive au pic de l'épidémie. Et là, le virus TAU apparaît bien comme le plus coriace. Je comprends que monsieur Goldnadel le localise place Vendôme, mais j'émettrai cependant des réserves sur son qualificatif  " fantasque " et se sont d'ailleurs les seules car je signe des deux mains tous ce qu'il a écrit. L'adjectif  " fantasque " supposerait que la dame qui garde nos sceaux est déséquilibrée et agit au gré de pulsions mal contrôlées. Ces choses peuvent exister, mais elles ne relèvent pas de ma spécialité. Je laisse à la Faculté le soin de juger. J'ai déjà écrit et persiste à le croire qu'en fait, celle que l'on appelle l’égérie de la gauche n'a pas renoncé aux idées trotskiste de sa jeunesse lointaine autrement dit à son projet de destruction des valeurs de notre société Judéo-chrétienne.Telle une nouvelle Jézabel, elle profite de la faiblesse de notre président de la République, nouvel Achab pour utiliser ses sceaux et voler la vigne de Nabot, le faisant assassiner, autrement dit, ce qui s'actualise par la destruction de ce qui a fait la grandeur de la civilisation française .

politique, société, Taubira, réforme pénale

Elle s'attaque à deux de ses sources : la famille et la justice qu'on assassine comme Nabot ( voir I Rois chap 21). Je conseille d'ailleurs à mes lecteurs pour bien comprendre cette comparaison, de se reporter à l'Ancien Testament (II Rois chap 9 v 30 a 37) . Je suis sûr qu'il les intéressera et qu'ils liront la suite pour connaître le sort de Jézabel qui menace bien évidemment notre ministre de la Justice. Ainsi cette trotskyste impénitente, à défaut de ne pouvoir fomenter une révolution, détruit de l'intérieur.

A l'ombre de Napoléon sur sa colonne, ce Père de notre Code Civil, qui lui, avait une idée de la France, elle détruit tranquillement et sans obstacle, une de ses œuvres les plus incontestables et des plus solides qui ont fait la grandeur de notre pays. Mais aime-t'elle notre pays qui est aussi le sien ? La question se pose car il y a une logique entre le mariage pour tous et sa loi pénitentiaire : la prison pour personne !

politique, société, Taubira, réforme pénale

Cela dit, je suis bien placé pour savoir que la prison ne constitue pas une réponse à toutes les formes de délinquance ou de crime. Mais ce n'est pas parce que l'on est incapable d'améliorer le fonctionnement des prisons – il doit absolument l'être – qu'il faut les supprimer. Si par extraordinaire, il ne se trouvait demain en France, aucun pilote capable de conduire un avion, faudrait-il pour autant supprimer les avions ? Non. Il suffirait simplement de trouver des gens capables. Mais, il semble bien à monsieur Goldnadel et je le crois bien volontiers, qu'à part de rares voix, personne ne se batte pour vraiment contrer cette entreprise de démolition de la France. Il est alors à craindre, pour en rester aux images bibliques qu'un nouveau Jéhu arrive place Vendôme et fasse venir notre nouvelle Jézabel au balcon de son ministère pour la suite que je vous invite à connaître en continuant votre lecture Biblique du Livre des Rois  et qu'a immortalisé Jean racine à la fin du songe de la fille de Jezabel, Athalie dans la tragédie qui porte son nom.

Julien Gris, un visiteur de prison

image du haut Paris-Match

image du centre tiré du site de l'observatoire des subventions

image du bas : Leighton


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines