Magazine Cinéma

Mardi 2 septembre à 21h00, place Ambroise Courtois, "Clôture de l’été en Cinémascope !" avec la projection de Happiness Therapy

Publié le 28 juillet 2014 par Journal Cinéphile Lyonnais @journalcinephil

Rendez-vous estival et festif de l’Institut Lumière depuis plus de 20 ans, les projections EN PLEIN AIR sont l’occasion de voir du cinéma autrement… sous les étoiles, dès la nuit tombée, place Ambroise Courtois.

Mardi 2 septembre à 21h30, projection de Happiness Therapy de  David O. Russell

Projection au programme de "Tout le monde dehors"Toutes les informations pratiques sur www.institut-lumiere.org

Mardi septembre 21h00, place Ambroise Courtois,

Happiness Therapy De David O. Russell
Avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert De Niro.
USA, 2012, 2h02

Date de sortie 30 janvier 2013

Synopsis 

Ayant perdu sa maison, son travail et sa femme, Pat Solatano se retrouve obligé d’emménager chez ses parents après avoir passé huit mois dans un institut psychiatrique. Pat affiche pourtant un optimisme à toute épreuve. Il est déterminé à se reconstruire et à renouer avec son ex-femme, malgré une séparation difficile. Rapidement, il rencontre Tiffany, une jolie jeune femme ayant elle-même eu un parcours mouvementé. Tiffany propose d’aider Pat à reconquérir sa femme, à condition qu’il lui rende un service en retour… Alors qu’un lien inattendu se forme entre eux, ils vont essayer de reprendre en main leurs existences et de redécouvrir les bons côtés de la vie…

Deux acteurs irrésistibles dans une relecture moderne de la comédie romantique.

Voir la bande-annonce

Mardi septembre 21h00, place Ambroise Courtois,

Bradley Cooper, Jennifer Lawrence

A propos du film

Happiness Therapy est une adaptation du livre de Matthew Quick, «The Silver Linings Playbook». C’est le cinéaste Sydney Pollack qui a fait découvrir l’ouvrage à David O. Russell car il en avait acquis les droits avec le producteur Harvey Weinstein.

Le tournage a commencé en octobre 2011 et a eu lieu à Philadelphie (Pennsylvanie) et dans le Delaware.

Le célèbre compositeur attitré des films de Tim Burton, Danny Elfman, a signé la partition de Happiness Therapy. Il s’agit de la première collaboration entre le musicien et le cinéaste David O. Russell.

Quelques mots du réalisateur

«C’est Sydney Pollack qui m’a fait découvrir le livre de Matthew Quick, «The Silver Linings Playbook». Il en avait acquis les droits avec Harvey Weinstein. C’était avant que l’on fasse Fighter R . Bien qu’il s’agisse d’une fiction, on y trouvait des personnages authentiques et d’une grande intensité évoluant dans un univers à l’échelle locale, un monde particulier que l’auteur connaissait très bien. Il y avait des environnements émotionnellement riches, des gens soumis à de très fortes pressions, une intrigue pleine de surprises, et un humour décalé. Ce genre d’univers m’attire, je les trouve fascinants. Il s’agit d’un endroit précis, d’une époque donnée, d’aliments particuliers, de rituels spécifiques qui ne ressemblent à aucun autre, et pourtant, on y trouve comme partout ailleurs toute la gamme des émotions, le désir d’aimer et d’être aimé et respecté, l’aspiration à pouvoir gagner sa vie – ce sont des choses universelles.

Quand Bradley Cooper et moi avons discuté du projet, j’ai trouvé qu’il possédait la franchise perspicace, la violence et la vulnérabilité du personnage de Pat Solatano. Il avait aussi très envie de jouer un rôle intense dans lequel on ne l’attendait pas – c’est la combinaison rêvée pour un réalisateur.

Je n’avais jamais rencontré Jennifer Lawrence, mais elle m’a époustouflé lors de son audition, et l’exclamation de Harvey quand il l’a vue lui aussi exprimait son total assentiment. J’aime les histoires d’amour tout comme j’aime les univers de quartier authentiques et crédibles, et on sent de façon palpable l’alchimie explosive entre Bradley et Jennifer – ce sont deux personnalités très particulières, un vrai cadeau pour un réalisateur.

Un autre cadeau a été la chance de trouver chez Monsieur De Niro le désir d’être authentique dans un rôle émouvant, qui nous parlait à tous les deux en tant que pères.

Le reste de cette famille, de ce quartier, est constitué des remarquables Jacki Weaver, Chris Tucker, Anupam Kher, John Ortiz, Julia Stiles, Shea Whigham, Paulie Herman, et Dash Mihok. En fin de compte, j’aime observer les vies de ces gens essayant de surmonter les difficultés qui se présentent sur leur route et qui souvent, sont eux-mêmes leurs propres obstacles ; les voir évoluer dans leur maison particulière, dans leur quartier particulier, se démener d’une façon qui vous brise le coeur et vous paraît insupportable, avant que d’une manière ou d’une autre, ils parviennent à s’en sortir. Pour le moment.»  David O. Russell dans le dossier de presse de Studio Canal

Mardi septembre 21h00, place Ambroise Courtois,

Bradley Cooper, Chris Tucker, Jacki Weaver

Récompenses

Happiness Therapy a reçu de nombreuses récompenses en festivals dont le Prix du Public au Festival international du film de Toronto 2012, le Prix du meilleur scénario adapté au Washington D.C. Area Film Critics Association Awards 2012 ou les Prix du meilleur film, meilleur réalisateur (David O. Russell), meilleur acteur (Bradley Cooper), meilleure actrice (Jennifer Lawrence) et meilleur montage (Jay Cassidy / Crispin Struthers) aux Satellite Awards 2012.

David O. Russell, un réalisateur reconnu

Mardi septembre 21h00, place Ambroise Courtois,
Le film précédent de David O. Russell, Fighter, a été nommé à sept Oscars, dont celui du meilleur réalisateur et celui du meilleur film. Christian Bale a reçu celui du Meilleur Acteur dans un Second Rôle et Melissa Leo celui de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle.

Son premier long métrage, Spanking, The Monkey, dont il était également le scénariste, a valu à David O. Russell des critiques élogieuses. Présenté au Festival de Sundance en 1994, le film y a remporté le Prix du public avant de recevoir les Independent Spirit Awards du meilleur premier film et du meilleur premier scénario la même année.

David O. Russell a ensuite écrit et réalisé Flirter avec les embrouilles, qui a figuré sur de nombreuses listes des dix meilleurs films de l’année 1996. Le long métrage a connu un succès tant critique que public et lui a ouvert la voie vers des projets encore plus ambitieux.

Sorti en 1999, Les rois de désert, dans lequel il dirigeait George Clooney, Mark Wahlberg et Ice Cube, lui a valu une fois de plus les éloges des critiques. David O.Russell a été nommé par la Writers Guild of America au Prix du meilleur scénario et le long métrage a figuré sur plus de 100 listes des dix meilleurs films établies par les critiques. La Boston Society of Film Critics l’a élu Film de l’année et a sacré David O. Russell meilleur réalisateur de l’année.

David O. Russell a dirigé à nouveau Mark Wahlberg dans J’adore Huckabees. Tout comme Flirter avec les embrouilles, le film a été distingué comme l’un des dix meilleurs de l’année dans de nombreux classements.

En 2002, David O. Russell a rejoint le conseil d’administration de la Ghetto Film School, qui était à l’époque un projet local naissant au budget très modeste, fonctionnant de manière totalement bénévole et ne possédant aucune visibilité au sein de l’industrie cinématographique. Il a rapidement mobilisé ses amis réalisateurs, les studios ainsi que les professionnels du secteur et les a encouragés à donner non seulement de l’argent mais également un peu de leur temps pour enseigner à de jeunes réalisateurs afro-américains et latinos du sud du Bronx et de Harlem. Aujourd’hui, GFS est le plus grand lycée public de New York spécialisé dans le cinéma, et c’est un programme reconnu qui a permis à plus de 500 adolescents de raconter leurs histoires.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Journal Cinéphile Lyonnais 15243 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines