Magazine Culture

Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 4. It's No for Everyone.

Publié le 04 août 2014 par Addictedtoseries @AddictToSeries
Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 4. It's No for Everyone. Pour ce quatrième épisode, les producteurs et réalisateurs de la série apportent peu à peu la signature Del Toro en rendant les créatures uniques. Il ne s’agit pas de vampires, ni de zombies, il nous est impossible de référencer ces monstres et c’est ce qui rend The Strain performant. Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 4. It's No for Everyone. Le meurtre du copilote de l’avion pousse l’équipe d’Eph Goodwater à faire face à l’horrible vérité qui s’impose : Abraham Setrakian avait raison, la seule et unique façon de mettre un terme à cet événement est de tuer chaque rescapé de l’avion. Plus facile à dire qu’à faire, Nora Martinez, docteur réputée mais sensible, n’accepte pas cette théorie et souhaite trouver un autre moyen qu’une tuerie. Un épisode qui annonce encore la couleur via l’autopsie du copilote qui révèle plus d’informations sur la transformation de ces humains en vil créature. On donne d’ailleurs un petit point bonus à l’extraction de la tranchée, longue à n’en plus finir, qui rend la scène particulièrement morbide à souhait ! Avis aux amateurs, vous serez ravis. Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 4. It's No for Everyone. Parmi les survivants de l’avion, Ansel Barbour, père de deux enfants, prend conscience de la situation dont il est victime. Refusant catégoriquement d’aller consulter un docteur, sa femme décide d’emmener les enfants ailleurs pour leur éviter de subir la dégradation de leur père. A son retour, elle découvre le cadavre du chien. Désespérée, elle cherche à comprendre ce qu’il se passe dans la tête de son mari et constate avec frayeur qu’il est enchainé dans le cabanon, du moins qu’il s’est enchainé lui-même pour protéger les siens. Contrairement aux autres, il est encore conscient de ce qu’il se passe et a su prendre les mesures nécessaires à temps. On s’attend donc à ce qu’il puisse apporter les réponses aux questions que les docteurs se posent depuis l’incident du copilote. Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 4. It's No for Everyone. Eph et Nora décident de partir à la recherche de Gary Arnot, le père de la petite fille morte-vivante. Souhaitant les prévenir au plus vite et éviter une seconde catastrophe, ils ne s’attendent pas du tout à se retrouver face à une bête sanguinaire dont son seul désire est de les vider de leur sang. Complètement désemparés et perdus, ils ne savent que faire : tuer une petite fille est impensable. Mais Abraham (sorti de nulle part) n’hésitera pas une seule seconde. Le vieil homme cache plus d’un tour dans son sac et l’on comprend qu’il deviendra alors indispensable en raison de son « savoir-faire » si l’on peut se permettre.
Note : 8/10. En bref, la mort de cette petite fille était trop rapide, on aurait voulu la voir plus souvent, mais l’intrigue tient toujours la route sans se précipiter.   Par : Clelia Six

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 99308 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog