Magazine Société

De la Lorraine du Nouveau Monde

Publié le 24 août 2014 par Groupe Ble Lorraine @BLElorraine

Il existe au Québec une ville nouvelle, une ville modèle, une ville qui s’appelle Lorraine. Cette cité utopique canadienne est née en 1960 de la volonté d’un groupe d’hommes d’affaires visionnaires qui rêvaient d’un endroit familial, vert et préservé de toute pollution pour habiter.

Lorraine Québec

Lorraine est une ville nouvelle verte et tranquille du Québec (Crédits photo : Google Street View)

Ces pionniers ont acheté et réuni des terrains pour créer un espace de vie original et fonctionnel, une ville à la pointe de l’écologie qui accorderait une grande importance au respect des règles d’urbanisme contemporaines et où tous les services d’utilité publique seraient souterrains pour être accessibles l’hiver malgré la neige. L’idée était de contribuer au développement authentique et harmonieux des familles dans un cadre de vie exceptionnel. C’est la raison pour laquelle les premiers administrateurs, des ingénieurs et des architectes, établirent une charte avec un règlement urbain draconien. Tout est encore codifié à Lorraine, les matériaux de construction, le style des maisons ou encore la surface minimale pour construire. Prévue pour accueillir à terme 10 000 habitants, sans commerce ni la moindre industrie, la ville est passée de 300 âmes en 1961 à 2 000 au début des années 1970. 9 500 personnes y résident aujourd’hui, dont 90 % de francophones.

Lorraine s’étend sur à peine 6 km², mais compte 28 parcs, une rivière, plusieurs hectares de forêt et quelques kilomètres de pistes cyclables, le tout à seulement 20 km de Montréal. Pour des raisons de sécurité, aucun feu tricolore ni poteau disgracieux et encore moins de carrefour en croix ne se rencontrent dans le bourg, où l’on circule partout à 30 km/h. Au fil de son développement, la ville a baptisé ses rues de noms puisés dans notre chère contrée. Si bien qu’on y trouve par exemple les Avenues de Metz et de Vittel, le Boulevard de Nancy, le Chemin de la Meuse ou encore la Côte de Moselle. En 1988, la charmante cité québécoise a choisi de se jumeler avec Saint-Dié-des-Vosges.

Les Lorrains d’Outre-Atlantique possèdent un revenu deux fois supérieur à la moyenne du Canada. Cela ne les a pas empêché, bien au contraire, de construire une ville solidaire pour toutes les générations. Des écoles et des résidences pour personnes âgées ont ainsi progressivement vu le jour. Lorraine est d’ailleurs en cours de certification « ville amie des aînés » pour son travail d’inclusion sociale.

(Source : RL du 17/08/2014)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Groupe Ble Lorraine 50670 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine