Magazine Culture

Les critiques // Doctor Who : Saison 8. Episode 3. Robot of Sherwood.

Publié le 07 septembre 2014 par Addictedtoseries @AddictToSeries
Les critiques // Doctor Who : Saison 8. Episode 3. Robot of Sherwood. Après un épisode plutôt futuriste de la visite des entrailles d’un Dalek, c’est au tour de Clara d’emmener le docteur voir son idole : Robin des bois. Les critiques // Doctor Who : Saison 8. Episode 3. Robot of Sherwood. C’est donc un épisode bien plus léger que nous délivre Marc Gatiss, reprenant la série des rencontres historiques du docteur comme Aghata Christie ou Van Gogh. On fait ainsi la rencontre de Robin des Bois en chair et en os à la grande surprise du Docteur, persuadé qu’il ne s’agit que de légendes. Accompagné de sa joyeuse troupe de hors la loi, Clara et le seigneur du temps les suivent dans le fameux défi de la flèche d’or, elle sous le charme de son héros, lui plutôt désireux de prouver que ce n’est qu’une fraude.  Les critiques // Doctor Who : Saison 8. Episode 3. Robot of Sherwood.Cette rivalité est d’ailleurs très sympathique et amène plusieurs situations cocasses mettant Clara dans les chaussures de la meneuse dans leurs aventures contre des robots déguisés en chevaliers sans cœur. On peut ainsi encore voir la face maligne et manipulatrice de Clara tandis que le Docteur se détache du onzième clairement : le précédent aurait sans doute été bien plus enthousiaste de rencontrer ce fameux personnage.  Les critiques // Doctor Who : Saison 8. Episode 3. Robot of Sherwood. On apprend au cours de l’épisode que le château n’est en fait qu’une usine de réparation pour les robots en quête de quitter cette planète a l’aide d’une matrice d’or. Le fond de l’intrigue reprends encore le thème de la terre promise, encore appelé Paradis les précédentes fois, mais sans l’apparition de Missy accueillant les robots après leur explosion en orbite à la fin de l’épisode. L’épisode aborde aussi une nouvelle réflexion intéressante sur ce qu’est un héros, mettant le Docteur face à ses problèmes concernant sa face plus sombre. Note : 8/10. En bref, l’épisode reste très attachant, tant par les personnages que par l’action et le rythme soutenu qui transporte le spectateur dans les bois de Sherwoods. On a même droit à un moment de tendresse en fin d’épisode pour Robin qui retrouve sa Marianne. Que demander de plus ? Par : Baptiste Juge

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 100315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte