Magazine Bd

Le cadavre et le Sofa (Récit complet)

Publié le 08 septembre 2014 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Chronique « Le cadavre et le Sofa » : Tony Sandoval nous entraîne dans un conte pour adultes beau et toxique…

Scénario et dessin de Tony Sandoval

Style : Roman graphique

Paru chez Paquet le 28 aout 2014, 96 pages couleur, 17 euros
Share

L’histoire

En ce début d’été, Polo se promène. Sophie, une jeune fille un peu étrange, fan des loups-garous, va à sa rencontre. Ce sont « deux drôles d’animaux » qui se plaisent bien.
Il y a quelques jours, Christian a disparu. Les gosses disent qu’il s’est fait manger par un loup-garou…sans doute un voisin étrange qui habite à côté.
Pour passer la soirée, Sophie invite Polo à regarder les 180 chaînes de la télé paternelle. Si Polo accepte l’invitation, c’est parceque Sophie l’attire.
En rentrant chez lui, Polo fait un détour. Il tombe sur le cadavre de Christian…

commandez
Le cadavre et le Sofa (Récit complet)
bouton_amazon

Ce que j’en pense


Avec cette nouvelle édition du « Cadavre et le sofa », les éditions Paquet m’ont fait découvrir le premier album, en tant qu’ auteur complet, de Tony Sandoval.
Cet autodidacte, d’origine mexicaine, dont j’avais beaucoup apprécié le dernier album (« voir « Le serpent d’eau« ) avait conquis avec cet album les membres du jury du Forum international Cinéma & Littérature de Monaco. Il fut l’un des cinq nominés pour le prix 2007 de la meilleure BD adaptable au cinéma.
Au-delà de l’anecdote, « Le cadavre et le Sofa » est une oeuvre totalement maîtrisée et incroyablement mature, dans l’univers particulier de cet auteur inclassable.
Avec cet album à ne pas laisser traîner entre toutes les mains, Tony Sandoval nous entraîne dans son monde poétique et sombre à la fois. Il est facile de faire un parallèle avec les univers de Tim Burton, de Benjamin Lacombe ou de Barbera Canepa (End).
Mélange improbable de beauté, d’une fraîcheur émouvante et en même temps de cruauté, d’épouvante, le monde de Sandoval est aussi effrayant que séduisant. Exploitant sans cesse, ses thèmes de prédilection (la différence, la mort et le désir), il raconte, à la façon d’un conte pour adulte, sexy et glauque, une histoire simple, qui dérape souvent dans le fantastique…
Entre histoire d’amour et récit initiatique, cet album m’a autant séduit autant qu’il me dérange.
CADAVRE_ET_SOFA_cover_MP.indd
Cadavre_et_le_sofa_1
Cadavre_et_le_sofa_2
Cadavre_et_le_sofa_3
Cadavre_et_le_sofa_4
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Le dessin


Là encore, dès ce premier titre, toute la maturité de Sandoval est bien là. Alternant de superbes aquarelles et des planches crayonnées sèches et charbonneuses, Sandoval explore des sentiers inédits. Toujours attentif à la lisibilité, il compose de grandes cases et des « splash-pages » très immersives. Tout est là pour parler directement à nos sens, à nos émotions et à notre inconscient...

Pour résumer


Premier album complet de Tony Sandoval, « Le cadavre et le sofa » est un album maîtrisé, aussi beau que toxique. Dans l’univers particulier de cet auteur, la beauté, le sexe, la mort s’entremêlent intimement au point d’effacer les frontières. Si vous vous sentez libre d’y succomber, ne cherchez pas à comprendre. Laissez vous envahie par cette histoire glauque et poétique à la fois…
commandez
Le cadavre et le Sofa (Récit complet)
bouton_amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11889 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines