Magazine Culture

Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 11. The Third Rail.

Publié le 22 septembre 2014 par Addictedtoseries @AddictToSeries
Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 11. The Third Rail. Hier était diffusé chez nos amis américains, le 11e épisode de The Strain. Le précédent était tout particulièrement intéressant de par sa mise en scène et certaines informations divulguées, qui pour le coup, étaient concrètes et pertinentes. Malheureusement, en 11 épisodes, il est difficile pour une équipe de travailler de façon homogène et d’avancer en crescendo sans erreur : les personnalités sont trop différentes et les assembler ne fait pas toujours bon ménage. S’il y avait un seul conseil à (oser) donner à notre cher Guillermo Del Toro, ce serait ça : réduire le nombre de collaborateurs ! Ceci étant fait, accueillons un tout nouveau dans le projet sous le nom de Deran Sarafian. Ce réalisateur, majoritairement présent sur des séries telles que Dr House ou Les Experts, est encore un bleu pour ce qui est de présenter l’horreur et l’étrange sous toutes ses formes.  Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 11. The Third Rail.En globalité, les péripéties tiennent la route. On retrouve nos personnages principaux qui ont mis au point une mini-bombe électrique, particulièrement performante pour les attaques en masse. Cela commence donc plutôt bien. Et puis, lentement mais surement, ils partent à la recherche du Master, enfouie dans les égouts de la ville pendant que Zack surveille la mère Alzheimer de Nora. De son côté, Augustin, qui s’était enfuie de la prison après avoir abattu son ami-vampire, retourne chez sa mère. Petit moment d’émotion pour lui et tous les spectateurs lorsqu’il découvre qu’elle n’a pas réussi à échapper à ces suceurs de sang, rapidement devenus imposants et se cachant de la lueur du jour n’importe où. Nous noterons d’ailleurs que la ville est toujours plongée dans une ambiance apocalyptique, ce qui est également un bon point, le changement de réalisateur aurait très bien pu enlever cet aspect indispensable. L’épisode s’articule donc entre nos quatre acolytes, probablement le seul espoir pour sauver New-York, et l’aventure d’Augustin qui, on le devine, va très certainement aller venger la mort de son ami et de sa mère auprès de Thomas (que nous ne voyons plus depuis quelques temps, est-ce qu’il se cache encore comme cela a été le cas lors de la seconde guerre mondiale ?) Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 11. The Third Rail. Quelques éléments nous ont posé un problème durant le visionnage. Il y a des scènes qui ne valaient certainement pas le coup d’être présentes, comme celle de Zack apprenant à poignarder face à la mère de Nora, en pleure. Zack qui, d’ailleurs se retrouve face à un vampire et ne court aucun danger alors qu’il récupère son iPhone, surement parce qu’il détient justement un iPhone (petit égarement). Rappelons également que, la scène avec l’arrivée du métro était, elle aussi, totalement inutile puisque sans suite. Deran Sarafian voulait peut-être ajouter du piment dans ce périple sous-terrain sans action. Ces scènes auraient pu être pertinente si elle avait été précédée d’une explication, or, ce n’était pas le cas, aucun intérêt donc. Avant de terminer sur cet article, j’aimerais que l’on se penche sur la situation d’Abraham. Abraham a tout de même survécu à deux horreurs : les camps de concentration et le Master. Il s’est préparé à son retour, n’a jamais cessé de décortiquer cette créature, connait parfaitement le fonctionnement des vampires et ce, depuis près de 50 ans. Alors, question : pourquoi en se retrouvant face au Master, il a été pris de surprise en se retrouvant bloqué à cause de l’intrusion de pensées (ou maux de têtes paralysants) ? Il ne pouvait pas le prévoir ? Vraisemblablement, non, il devait être trop pressé de le retrouver pour penser à tout ça, sacré Abraham ! Les critiques // The Strain : Saison 1. Episode 11. The Third Rail. Cependant, la fin de l’épisode nous laisse tout de même sur notre faim et annonce un final intéressant de 80 minutes (soit deux épisodes). Que font les vampires dans cet antre, rassemblés en cercle autour d’un trou rougeâtre ? Que préparent-ils ? Comment va se dérouler la fin ? La grande question que l’on se pose est la suivante : est-ce que les vampires soldats vont réapparaître ? Nous sommes d’accord pour annoncer que sans leurs présences, les humains n’arriveront jamais à combattre une telle armée de vampires assoiffés sous les ordres d’un dictateur. D’autant plus qu’aucun gouvernement ne daigne montrer sa tête, bravo pour l’exemple, il s‘agira donc d’une confrontation entre la population New-Yorkaise et ces monstres. Attendons lundi prochain pour récupérer certains éléments de réponse.  Note : 5/10 : En bref, un épisode introduisant le final, mais loin d’être extraordinaire.  Par : Clelia Six

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 101424 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte