Magazine Culture

Les critiques // Scandal : Saison 4. Episode 2. The State of the Union.

Publié le 03 octobre 2014 par Addictedtoseries @AddictToSeries
Les critiques // Scandal : Saison 4. Episode 2. The State of the Union. "I don't do booty calls." lance Olivia. Ah oui ? Vraiment ? Parce qu'à la fin de ce second épisode, tout ce que l'on gardera à l'esprit – ou presque –, c'est qu'un booty call est une très bonne chose... Bien plus intéressant et soutenu que l'épisode précédent, ce second épisode met l'accent sur ce qui fait l'essence de Scandal : le chantage, la mort et l'influence des médias.
Les critiques // Scandal : Saison 4. Episode 2. The State of the Union. Mellie fait toujours le deuil de Fitz Junior à sa manière, installée sur sa tombe, là où elle se sent le plus proche de son fils, en robe de chambre et chips à la main. Si l'on peut penser que c'est une manière comme une autre de pleurer son enfant, l'opinion publique n'est pas du même avis. Notamment après que des photos de ce moment intime aient été dévoilées dans la presse. Un deuil atypique qui devient très ingérable puisque ni Fitz ni Cyrus n'arrivent à faire entendre raison à Mellie. Et avec le discours pro-désarmement du Président approchant, c'est un véritable compte-à-rebours qui s'opère. De son côté, Olivia est forcée de réconcilier un couple en pleine crise, mais qui est désormais le visage de la nouvelle politique un chouia démocrate du Président. Une mission qui lui demande beaucoup de travail puisque les époux en question sont fortement détestables. Mais entre deux querelles, Quinn et Huck ont enfin le temps de se dire ce qu'ils ont sur le cœur. Un grand pas.
Les critiques // Scandal : Saison 4. Episode 2. The State of the Union. Parallèlement, Jake s'impatiente de ne pas savoir quel est son nouveau statut vis-à-vis d'Olivia, maintenant qu'ils sont revenus à Washington. Une impatience qui désarçonne la jeune femme et lui fait un peu plus réaliser qu'entre elle et Fitz, ce ne sera pas possible avant un long moment. Enfin, bien que toujours en train de faire le deuil de James, Cyrus rencontre un homme très séduisant dans un bar... Cette semaine, Scandal reprend les ficelles qui ont fait son succès : des cris et des larmes sur fond de crise politique. En quoi l'absence de la Première Dame pourrait être un problème ? Pourquoi il ne faut pas jauger les journalistes politiques ? Comment un simple discours peut changer l'opinion publique ? Des questions qui trouvent une réponse dans cet épisode à la construction classique mais au dénouement dramatique. Et niveau drama, Scandal sait y faire. Surtout lorsque Mellie est dans le coin !
Les critiques // Scandal : Saison 4. Episode 2. The State of the Union. Avec les "disparitions" de Harrison, Maia et James et la "fin" du couple Olivia-Fitz, les scénaristes ont pu se recentrer sur les personnages dont le sort nous intéressait vraiment depuis le début de la série. Un choix plus que nécessaire lorsque l'on pense à la quantité d'intrigues déjà développées en l'espace de 3 saisons. Du coup, on ne perd plus de temps, les motivations de chacun sont claires dès le départ et même l'arrivée Portia De Rossi (alias Lizzie Bear) n'est pas anodine et devrait très vite apporter un doux parfum de scandale... Note : 9/10. En bref, on adore ! Dans le prochain épisode : 
Par : Wyzman Rajaona

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Addictedtoseries 101424 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte