Magazine Marketing & Publicité

Yesbycash révolutionne le paiement en ligne avec du cash !

Publié le 19 octobre 2014 par Yann Gourvennec @ygourven
Play

Podcast: Play in new window | Download (Duration: 6:30 — 10.4MB)

€-largeTSI est le nouveau nom de ticket surf international. Originellement la société, ex émanation de France Telecom, distribue les tickets de monnaies électroniques qui sont bien connus qui s’appellent ticket surf et ticket Premium, essentiellement utilisés sur les sites de jeu. Aujourd’hui, ils lancent Yesbycash, une offre de paiement cash pour tous les sites Internet. Cette offre m’a vraiment conquis par sa simplicité mais aussi car elle s’inscrit dans la mouvance de ce que Ravi Najou a appelé « Innovation Jugaad » et qu’on pourrait aussi qualifier de rétro innovation. Une fois n’est donc pas coutume, j’ai proposé à Frédéric Jeannin de me faire la démonstration de son outil, en direct sur son stand de e-commerce Paris, vous verrez c’est une solution très prometteuse et très efficace, déjà testée en avant première par Cdiscount en marque blanche et qui va être généralisée incessamment. Voici donc la transcription de mon interview, également disponible en podcast et sur notre chaîne Itunes, de Frédéric Jeannin, le patron de TSI.

La problématique de base : beaucoup de paiement par carte refusés sur les sites Web

cash

Le bon vieux cash : qui aurait pu penser qu’il n’était pas mort ? Et pourtant … (image http://antimuseum.com )

Sur les sites Web on remarque deux choses : la première chose, c’est l’abandon des paniers et dans les raisons d’abandon de panier, on trouve beaucoup de refus de paiement. Les refus de paiement sont estimés à une proportion qui va de 12 à 20 % des achats. Ces taux de refus de paiement sont liés à des problèmes d’acceptation de la bancaire. L’avantage de Yesbycash dans ce cas-là, c’est qu’au lieu de laisser partir votre client, vous pourrez lui proposer un paiement alternatif, et lui permettre d’aller payer dans un des 2300 points de vente qui sont disponibles en France.

La cible de ce nouveau système de paiement

On estime en France qu’il y a à peu près 6 millions de personnes qui n’ont pas de moyens de paiement ou qui sont rétifs à mettre leur moyen de paiement en ligne sur Internet. Les avantages de ce moyen de paiement Yesbycash c’est que vous ne laissez pas de données sensibles sur Internet. Sur ces 6 millions, on pense qu’il y aurait 4 millions de consommateurs qui n’utilisent pas de carte bancaire, mais nous ne pouvons pas l’affirmer. Nous n’avons pas de statistiques exactes.

La deuxième cible ce sont les gens qui ont une carte mais qui est refusée. Il est difficile d’estimer le montant que représentent ces gens-là également, car le refus prend place en ligne du fait de la banque du porteur et il peut dépendre de plusieurs critères : notamment des moteurs de lutte anti fraude. Par exemple un porteur de carte italienne, qui habiterait en France, se verra refuser son paiement par certains sites. Par exemple encore, il y a plus de fraude sur certains types de produits et les banques les refusent plus systématiquement etc.

Les e-commerçants sont assez frustrés par cette état de fait car ils ont déjà payé très cher tout leur référencement payant et l’affiliation et c’est là que Yesbycash a son utilité.

Au lieu d’interrompre la vente, le e-commerçant va pouvoir délivrer un bon à payer à son client, qui pourra ensuite se rendre dans un des 2300 points de vente qui acceptent le système. Ce bon à payer est assorti d’une date d’expiration et ça donne au marchand un peu de temps pour continuer à faire du marketing pendant 4 ou 5 jours et même de rappeler le client pour qu’il complète son règlement. Et ainsi si la vente se conclut, il est certain de toucher le cash à la fin et à ce moment là, le commerçant peut déclencher la livraison.

Un test satisfaisant et une généralisation du nouveau système Yesbycash

On a eu la chance de travailler avec un très grand e-commerçant dans le sud-ouest de la France qui a choisi cette solution en marque blanche et qui s’appelle Cdiscount paiement cash. Ce système a très bien fonctionné et nous allons le généraliser. Ingenico paiement a également considéré que c’était un bon moyen pour augmenter le taux de non rejet des paniers abandonnés et va l’intégrer dans sa solution de paiement en ligne.

Un plugin pour PrestaShop pour 70€ seulement

On s’est également intégré à PrestaShop. Les nouvel entrants dans le e-commerce ont beaucoup de problèmes pour obtenir des contrats VAD (vente à distance) et avec ce système, ils peuvent néanmoins commencer à vendre dès qu’ils mettent leur site en ligne. Nous aurions voulu le faire gratuitement, mais Prestashop nous prend des frais donc le module sera en vente pour 70 € en paiement une fois, et vous n’aurez aucun frais puisque vous ne payez des commissions que si vous vendez. .

Des points de vente qui accepte les modes de paiement

Aujourd’hui nous avons 2300 points de vente qui acceptent la solution, mais ce chiffre va augmenter très rapidement car notre réseau est très demandeur. Ce réseau, ce sont essentiellement des bureaux de tabac qui demande à avoir de nouveaux services à fournir.

Le positionnement par rapport à l’offre carte nickel qui correspond à peu près à la même cible

Le compte nickel est un compte en banque. Il ne fonctionne pas comme une monnaie électronique. Pour chaque client qui vient nous voir, on trace la transaction bien sûr, puisque c’est de la monnaie électronique, jusqu’à 2000 €, nous ne demandons pas la coordonnée de la personne, juste une déclaration sur l’honneur. Au-delà de 2000 € on bloque le client et on lui interdit d’aller au-delà ; on lui demande alors de nous adresser sa carte d’identité et un justificatif de domicile.

C’est accessible à tout le monde. Nous avons mis une politique en place qui est un peu restrictive puisqu’on limite le mode de paiement à l’usage des plus de 18 ans et en outre, nous ne souhaitons pas que ce service soit utilisé sur un certain nombre de sites comme les sites de charme par exemple.

Le Web to store avec la solution Yesbycash

Yesbycash permet aussi de faire du Web to store, compte-tenu du fait que la commande s’effectue sur Internet, vous pouvez aussi envoyer vos clients chez vos franchisés afin qu’ils aillent chercher les produits qu’ils ont commandés. Ainsi, comme les franchiseurs ne peuvent réaliser d’encaissements pour leur compte chez leurs franchisés, ils pouvez très bien utiliser la solution Yesbycash pour créer de la valeur en amenant le client le dans un de vos magasins. En outre, il optimise la chaîne de logistique puisqu’on n’a pas à livrer le client. Dans le domaine de l’habillement par exemple, c’est très utile parce que si la taille ne convient pas, les retours sont faits directement par la chaîne logistique classique.

La carte de paiement est également plus facilement acceptée par les banques lorsqu’elle est utilisée avec un TPE (terminal de paiement électronique) en magasin alors que sur Internet il existe des freins liés à la fraude.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yann Gourvennec 5728 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte