Magazine

INTERNET: La manipulation des images comme outil de propagande et de haine

Publié le 20 novembre 2014 par Leforik
INTERNET: La manipulation des images comme outil de propagande et de haine

Beaucoup de fausses informations pullulent sur le net mais pas seulement. Des photos sont aussi manipulées et même des vidéos. Avec l’expansion des réseaux sociaux, tout cela se partage facilement sans vérification. La plupart du temps, ces images sont détournées à des fins politiques ou idéologiques. Ainsi, l’extrême-droite et ses partisans se délectent à créer ou modifier des photographies pour faire passer leurs idées et attiser la haine.

Exemple avec la célèbre photo du jeune à moto pointant son arme en direction d’un policier. Problème c’est un fake. Il s’agit d’une photographie prise lors du tournage d’une série télé, « Lascars ». Il y a bien-sûr l’image qui véhicule les idées mais également et surtout les commentaires autour. La parole est largement libérée sur le net, le racisme et les insultes sont à leur comble parfois.

bfm arme

Autre image qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux, des femmes en burqa devant la CAF. Nous vous laissons imaginer les propos xénophobes et islamophobes qui vont avec. Cette photo est un montage grossier, à l’origine prise en Angleterre, on voit au fond un panneau du métro londonien. L’enseigne de la CAF a été rajoutée et le tour est joué. La haine des musulmans continue son petit bonhomme de chemin…

 

bfm burqa

Ces clichés trafiqués peuvent provenir même de politiques eux-mêmes. Franck Guiot UMP, en est un spécialiste. Il a notamment posté une photo d’un bus bondé avec des jeunes d’origine maghrébine débordant des portes et des fenêtres et même accrochés au bus. Le véhicule est un bus parisien si l’on en croit les couleurs et le texte. Or le cliché provient du Maroc.

Autre exemple avec un immeuble avec des drapeaux algériens accrochés aux fenêtres lors de la coupe du monde. L’élu UMP rajoute à son tweet le lieu de la photo: Paris. En réalité, cet immeuble est un immeuble algérien. La tentative de propager la haine de l’ « étranger » fonctionne à merveille.

Parfois ce sont même les discours des politiques sur les plateaux télés qui sont des fake afin d’illustrer un message contre l’immigration et attirer un électorat toujours plus remonté avec la crise.

Pour appuyer un conflit, cette méthode est très utilisée aussi. Il y a quelques jours une vidéo montrait un enfant syrien se recevant une balle pour sauver une fillette. Cette vidéo provenait d’un tournage cinématographique à Malte l’an dernier réalisé par des cinéastes norvégiens.

fake norvegien

La version propagée sur le net de la scène de l’enfant sauvant la fillette

Malheureusement les manipulations sont monnaie-courantes et les internautes tombent dans le piège. Et le buzz se crée. Et il est quasi impossible de déconstruire un ragot propagé des milliers voire des millions de fois sur la toile. Alors le rétablissement de la vérité ne perce pas et les gens gardent dans leur inconscient le fake initial qui travaille l’opinion. On ne peut rien faire devant cela à part constater les dégâts.

 Voir plus:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leforik 65386 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte