Magazine Cyclisme

29. Nikolauslauf Badenweiler: Saint Nicolas, patron des coureurs à pied

Publié le 09 décembre 2014 par Marathonien67
29. Nikolauslauf Badenweiler
Saint Nicolas, patron des coureurs à pied
 
Chaque week-end, j'écris une page de course à pied. D'abord, sur une route bitumée, puis, sur une feuille quadrillée. Après les foulées orchestrées, viennent les mots millimétrés. D'une contrée à une autre, chaque geste est chronométré. Combien de pas feutrés sur des chemins abîmés ? Combien de patelins, de villes écumées ? Comme le train de 7h03, je ne fais que passer. Là où défaite et victoire se croisent avant de s'effacer
29. Nikolauslauf Badenweiler: Saint Nicolas, patron des coureurs à pied29. Nikolauslauf Badenweiler: Saint Nicolas, patron des coureurs à pied
Ce samedi 06 décembre, Saint Nicolas a changé son fusil d'épaule et enfilé une paire de baskets, pour prendre le départ de la Nikolauslauf.

Pour épauler le patron des écoliers dans l'effort, j'ai revêtu ma panoplie de père fouettard du bitume. Sur les coups de midi, moi et ma Christkindel (petite fée alsacienne) quittons la douceur du foyer pour un voyage au cœur de la Forêt Noire.

La Nikolauslauf est une corrida pédestre bientôt trentenaire, de 8,4km (120D+) se disputant dans les rues de Badenweiler, une station thermale allemande qui se trouve à 20 km de Fribourg et à une centaine de kilomètres de Strasbourg.


Lorsque nous arrivons à Badenweiler, il y règne un brouillard à couper au couteau digne d'un roman policier londonien. Jack l'éventreur promène sa gabardine grise dans le parc où nous laissons la voiture. Ailleurs, avec un temps pareil, on basculerait facile dans la déprime mais pas dans cette ville parée de mystère. La chape de brume ambiante donne un certain charme à ce bourg empli d'énigmes et de frissons. Un bourg célèbre dans le monde entier grâce aux Thermes Cassiopea, un centre balnéaire et thérapeutique approvisionné par les sources d'eau découverte par les légions romaines, il y a près de deux mille ans.
Nous passons récupérer nos dossards dans une charmante salle type piano-bar, dotée d'un stand bien garni en pâtisseries. Mais pour moi, ce sera juste un café, je n'ai pas envie de me choper un point de côté tout à l'heure. Chaque inscription donne droit à une entrée pour les Thermes Cassiopea. Excellente initiative ! Après l'épreuve, nous pourrons nous requinquer là-bas, si besoin est. En attendant, le coup de pistolet, nous sortons admirer le « Panacée  Grand Hôtel Römerbad », une élégante bâtisse blanche construite en 1825, assise juste à côté du départ.
29. Nikolauslauf Badenweiler: Saint Nicolas, patron des coureurs à pied
29. Nikolauslauf Badenweiler: Saint Nicolas, patron des coureurs à pied

Les ruines du château de Baden, qui fut construit à Badenweiler en 1122, surplombent la ville. Dans la parc du château, j'entame, dans la brume, la dernière boucle de cette Nikolauslauf. Au bout, une belle 2eme place m'attend 
Et voilà, nous y sommes, rangés derrière la ligne blanche, en compagnie des 400 coureurs qui composent le peloton. D'une seconde à l'autre, le départ de la 29eme Nikolauslauf va être donné. À Badenweiler, comme partout ailleurs en Forêt-Noire, l'anniversaire de la mort de Saint Nicolas est une fête solidement ancrée dans les traditions. 

Comme le veut la coutume, Saint-Nicolas déambule sur un âne et salue la foule, escorté de pères fouettards qui distribuent des friandises aux enfants sages, et des fessées aux garnements. En fin de parcours, il adresse au peuple, venu en nombre le célébrer, un discours moralisateur. Cette procession est associée à un marché où l'on vend friandises et artisanat. Patron de Fribourg, des navigateurs et des enfants, Saint-Nicolas a été évêque de Myre, en Turquie, vers le IVe siècle. 

 
À 15h00 précises, le starter libère les troupes. Rapidement, nous nous retrouvons à trois devant, Alexander Pütsch, Lukas Naegele et moi. Le plus souvent, c'est Lukas, qui mène la danse. Il a l'air bien en jambes aujourd'hui. Nous nous connaissons bien tous les deux. Cette année, en mai, il m'a précédé d'une courte tête, lors de la course du Lac de Schluchsee. Je l'ai pour ma part devancé deux fois, d'abord lors de l'Allmendlauf (une course de 10km disputée en janvier dernier) puis sur semi marathon, à Karlsruhe, cet automne. Je possède donc un léger avantage sur lui (avec deux victoires à une). Mais, aujourd'hui le gaillard semble bien décidé à égaliser à 2-2.
Le parcours, en trois boucles de 2,8km, que nous affrontons, nous entraîne à travers les rues du centre ville et dans les allées d'un parc posé au pied des ruines du château Baden. Il comprend quelques bosses pas bien méchantes, qui finissent tout de même par se faire sentir à mesure que les tours s'enchaînent. Lorsque la route s'élève, je laisse les copains prendre l'initiative. Et, c'est roues dans roues que nous venons à bout du premier tour.
Dans la seconde boucle de 2,8km, la course se décante. Lukas prend quelques mètres d'avance sans vraiment attaquer, tandis que je me retrouve à la lutte avec Alexander Pütsch. Même si je me sens bien mieux que lors de mes deux précédentes compétitions, j'accuse tout de même le coup. Sans trop de mal, je parviens à me défaire d'Alexander mais je n'arrive pas à rejoindre Lukas, qui lentement mais surement se fait la malle.
 
À chaque fois que nous repassons sous la banderole de départ, nous retrouvons une masse de spectateurs, qui, verre de vin chaud à la main, nous encouragent en donnant de la voix. Un animateur chauffe l'ambiance au micro, de la Volksmusik résonne dans les hauts-parleurs. Tous les ingrédients qui rendent une corrida pédestre sympa sont réunis aujourd'hui.  
 
29. Nikolauslauf Badenweiler: Saint Nicolas, patron des coureurs à pied
29. Nikolauslauf Badenweiler: Saint Nicolas, patron des coureurs à pied

Le départ de la course des enfants vient d'être donné, avec un lièvre de luxe en la personne du père Noel. Carole et moi posons devant son traîneau chargé de cadeaux qui seront dispatchés aux quatre coins du monde le 24 décembre prochain 
Avant mes premiers pas autant que coureur à pied, pour moi, une corrida, c'était une joute se déroulant dans une arène à Nîmes, Arles, Istres ou Béziers. Là, au milieu d'une foule hystérique, un homme en habits de lumière, une belle cape rouge à la main, s'agitait face à un taureau passablement énervé. Mais ça, c'était avant. Car depuis, j'ai découvert qu'une corrida pouvait également être une course populaire se disputant en plein centre-ville, souvent en hiver, parfois sous une pluie de flocons blancs. Autant dire que pour moi, ce fut une vraie révélation. D'un coup d'gambettes magiques, la cape rouge de matador se changea en manteau de père Noël et les taureaux aux yeux injectés de sang devinrent des rennes volants.  
Dans la 3eme et dernière boucle de la course, je figure en deuxième position, et semble bien parti pour conserver ma place. Devant, Lukas file pour battre son propre record du parcours et dans mon dos, Alexander a perdu du terrain. Les plus rapides dépassent les coureurs les moins pressés auxquels il restera encore un tour à couvrir. Je double plusieurs personnes dont le père Noël, venu se mettre en condition et perdre quelques kilos superflus en vue de la livraison du 24 décembre.
Alors qu'il ne me reste plus que 500m à avaler avant l'arrivée, je rejoins et dépasse Carole, qui m'encourage à pleins poumons. Elle a encore une boucle qui l'attend. J'aimerai bien lui glisser deux, trois mots gentils mais une bosse me cloue le bec. L'acide lactique me monte aux oreilles. Impossible d'en placer une.
 
Au bout de l'effort, le podium me tend les bras dans cette corrida "made in Deutschland". Et surprise, quand je franchis la ligne, un bénévole me tend un énorme Manala en guise de médaille. Pour ceux qui ne connaissent pas, le Manala, encore appelé Mannele est une petite brioche en forme de petit bonhomme, fort apprécié sur les deux rives du Rhin. En Alsace et dans le Bade-Wurtemberg, c'est une véritable institution. Une fête de la St Nicolas sans Mannele, n'est pas une St Nicolas ! Si un jour je déménage en Australie, je me les ferais livrer par Fedex. 
Quelques minutes après moi, Carole achève elle aussi son effort, et nous partons pour 10mn de récup au petit trot. Une fois la remise des prix terminée, pour clore la journée, nous nous rendons aux Thermes Cassiopéia, histoire de profiter de 3.800 m² de santé et de bien-être sous un même toit. Ambiance soignée, architecture généreuse, ce lieu offre l'alliance parfaite des bains thermaux, du sauna et des bains romains.
 
29. Nikolauslauf Badenweiler: Saint Nicolas, patron des coureurs à pied
29. Nikolauslauf Badenweiler: Saint Nicolas, patron des coureurs à pied

Quoi de mieux pour se détendre que des piscines chaudes et un bon sauna ? Le centre Cassiopéia est l'endroit parfait pour se refaire une santé

On en profite, on se la coule douce, on nage dans l'bonheur, bref tout baigne... jusqu'à ce que la tuile arrive. Alors que nous pataugeons tranquille dans un bassin au fond vert-émeraude, une prof de sport expressive comme une tombe débarque et nous balance des accessoires de gymnastique aquatique en plein visage. Ainsi, durant une bonne demi-heure (ou plutôt un sale quart d'heure), nous nous retrouvons à enchaîner les exercices sous l'œil avisé de la coach en question, avec une bonne quinzaine d'élèves autour de nous. Heureusement l'ambiance est décontractée et saine. Le sport c'est la santé, pas vrai ? Sans nous plaindre, nous exécutons les mouvements demandés. Même si nous n'avions pas prévu de faire du biquotidien ce samedi, quelques efforts supplémentaires, ne nous tuerons pas !

Depuis le bord du bassin, j'entends la prof s'écrier, en allemand dans le texte :

« Ya Hop, über den Knien (plus haut les genoux) ! Eins, zwei, drei, vier... » 
 
 
29. Nikolauslauf Badenweiler Zieleinlaufliste – Hauptlauf 06.12.14
 
1. Naegele, Lukas PTSV Jahn Freiburg 0:26:31
2. Baala, Samir Team Haloa 0:27:08
3. Pütsch, Alexander LG Farbtex Nordschwarzwald 0:27:39
4. Schumi, Bruno LG Brandenkopf 0:28:10
5. Srocke, Ole Run2 Freiburg 0:28:42
6. Larisch, Balthasar SV Waldkirch 0:28:52
7. Corriere, Salvatore Roadrunners 0:29:16
8. Krinke, Robert TV Tiengen 0:29:29
9. Grommek, Ralf LG Sulzburg- Laufen 0:29:58
10. Sütterlin, Ronny 0:30:01

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marathonien67 142 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines