Magazine Humour

Les vautours !

Publié le 14 décembre 2014 par Ma_zelle @ma_zelle

Vautour fauve Gyps fulvus Griffon VultureMon article d’hier a dû exciter les consciences. L’expert m’a rappelé le soir même sur demande de mon assurance.

Bref. Un vrai connard prétentieux, qui parle avec un ton hautain et qui -visiblement- ne se prend toujours pas pour de la merde. Le ton est donné (oui je suis un peu énervée mais ça va passer ^^)
Il a donc commencé en me demandant de lui remémorer mon cas car il n’a « pas pris de photos » (=début du foutage de gueule!). Je lui ré-explique… mais il ne remet pas du tout mon dossier et me sort donc un magnifique « vous ne m’aidez franchement pas ! j’ai vu 250 maisons!« .
« Monsieur, que vous ayez visité 10 ou 1500 maison, c’est à vous de prendre des notes et faire des photos non ? »
Silence radio. A noter que juste cette « petite » partie d’oubli à essayer de lui « remémorer » a duré 10 minutes et le tout sans succès puisqu’il n’arrive pas du tout « à me remettre ». Si si. 10 putains de minutes pour finir avec une putain de réflexion dans mes dents. Ca ne va pas être possible à ce compte là.
Merde. Il avait qu’à prendre des photos, des notes, ou j’en sais rien, merde, faire son taf quoi !! Ce n’est pas à moi de lui rappeler ces dossiers : ou va-t-on ?!

Par ma réponse, j’ai jeté un froid – forcément – il monte donc d’un cran dans son air condescendant bah voyons…

Je déteste ça. J’ai horreur de ça. Les mecs qui se croient supérieur aux autres. Ca m’écoeure, ça me débecte, ça… pff, bref, je vais pas épiloguer : je vais devenir odieuse sinon !

En clair donc, j’avais qu’à faire les travaux au black : beau père, beau frère etc.
Sauf que NOn non et reNON.
Déjà, 1. personne dans mon entourage ne sait faire un faux plafond (ce qu’en plus j’ignorais à ce moment là) et 2. S’il y a un problème (malfaçon ou quoi) je fais comment ?! Et puis d’où on parle de travail illégalement rémunéré ?! C’est une blague non ?

Je fulmine, j’ai qu’une idée en tête, le traiter de tous les noms. Connard en tête de liste. Je me concentre pour éviter le malencontreux lapsus, j’ai du mal à articuler tellement je serre les dents de rage.

Le gars me dit qu’il a pris en compte le mur… étrange pour quelqu’un qui ne se souvient pas de mon cas, non ? Je lui dis qu’il se fout de ma gueule car même l’assurance n’est pas au courant de cette histoire de mur dont il ne leur a JAMAIS fait mention. Et puis d’ailleurs, où sont les preuves de ce qu’il avance ?  Un papier, une note, une photo ? Ah pardon, Mon-Sieur n’a pas fait de photos, ni rien écrit, mais apparement ça doit être ma faute.

Je continue… en lui expliquant qu’avec la somme allouée, je n’ai pu faire que le mur et le toit, et la moitié du plafond. Ce qui est déjà énorme avec un budget -ridicule (comparativement aux dégâts j’entends)- de 3600euros. Heureusement, l’artisan avait d’autres travaux chez moi et donc m’a « arrangé » (mais pas de black!), mais ça l’expert ne le sait pas. Par contre, comme je lui dis : le plafond de la salle à manger, impossible financièrement. [rappel, on m’a accordé 3600euros pour refaire : la rive du toit, un mur de 3m de haut sur 2m de large, tout le plafond de la maison ET l’isolation des combles sur près de 70m²]

Mais voilà, le budget est explosé et il me reste reste tout le plafond (et laine de verre à changer) au niveau de la salle à manger (environ 20m²).
Monsieur en rajoute une couche : « Oh bah forcément, si vous faites faire c’est plus cher merci je suis trop conne pour m’en douter, tient d’ailleurs je ne sais pas pourquoi c’est moi qui fait certains travaux chez moi ; c’est quand même pas compliqué de faire les travaux soi même » avec son ton condescendant et hautain bien sûr.
Vous êtes sérieux là ? Bah oui, c’est bien pour ça que je fais le reste de ma baraque ! Mais par contre un faux plafond ?!!
Je suis juste en train d’halluciner…
« Oui bah il fallait le dire que vous ne vouliez pas les faire« … « Mais je l’ai dit putain !! C’est vous qui m’avez dit que de le faire c’était selon VOUS la meilleure chose à faire dans mon cas. Je n’ai jamais eu mon mot à dire bien que j’ai TENTE de vous le dire que je ne pourrai jamais le faire moi-même ; ce à quoi vous ne m’avez pas laissé d’autres solutions que celle de faire du black bien que j’y sois pas favorable. Faudrait remettre les choses dans l’ordre là ». Limite c’est bientôt de ma faute si ce jour là, il y a eu une catastrophe naturelle ; faudrait arrêter la plaisanterie, ça n’est plus drôle du tout !
En clair, je n’aurai pas du faire appel à une entreprise. Mon tord a donc été d’accepter de partir sur ce qu’il m’avait dit. Or, j’ignorais complètement que je pouvais discuter avec ce crevard lui de tout ça ; et de tout façon, vu sa façon de faire -hyper directive/autoritaire- t’as clairement pas l’impression de pouvoir parler avec : trop insistant, trop manipulateur pour que tu arrives à en glisser une et te faire entendre. Probablement le rôle d’un vautour expert aussi en même temps…
Et puis pour moi un expert expertise : regarde, note, et fait un rapport à l’assurance qui elle, DECIDE. Où est-ce écrit ça d’ailleurs ? Où ai-je mis ma signature signifant mon accord ? Où ?!! Qu’on me la montre celle-là ! Bref, vraisemblablement donc ça ne fonctionne pas comme ça, donc cette enflure il me dit clairement que je suis une débile « quand on dit « faire pas vos propres moyens » ça n’est pas difficile à comprendre« . Putain, je vais péter un plomb.

Je lui donc dit qu’il suffit juste de modifier le contrat, c’est à dire « remboursement sur facture » et non pas « remboursement au forfait »(même si j’imagine que ça n’est pas si simple que ça pour eux, mais sans doute pas infaisable, il ne faut pas non plus me prendre pour un lapin de 3 semaines hein) et puis en plus j’ai déjà tout : les photos avant/après, les devis et les factures. Mais non! Il veut revenir sur place pour constater… constater quoi ? Des choses qu’il a déjà vu et est censé avoir en photo ? Et encore, le bougre il me dit « ça m’arrange pas de me déplacer« . Euh, bah fait ton taf correctement, tu t’éviteras bien des désagréments non ?
Et puis la perspective du RDV m’enchante vu le personnage! Bref, j’ai l’impression de me faire enfler dans tous les sens, et de ne plus maitriser grand chose, et je n’aime pas ça.

Des baffes se perdent.

Je n’aime pas sa façon de faire : oppressant, agressif, intrusif, directif. Le vautour, le rapace, la vermine dans toute sa splendeur prêt à défendre bec et ongle sa charogne.
Bilan, ils voient les choses avec mon assurance pour revenir chez moi et me tient informée.
C’est débile mais ce mec est un rat, tu sais le genre de commercial qui te bouffe tout cru en 2 mots. Il va revenir chez moi et je n’aime pas ça : le face à face. Au téléphone, je le gère, mais en visu… je suis quelqu’un qui dans certains cas (notamment face à un type comme ça) ait tendance à perdre ses moyens. En plus une fille qui fait 10ans de moins que son âge et solo. Bref, le chemin tout trouvé pour lui pour me niq*** de A à Z.
Voilà, je dois maintenant trouver quelqu’un qui m’accompagne à ce RDV pour garder une certaine neutralité, m’éviter de faire de la merde et de me faire bouffer.

Je suis blasée : t’es victime, t’as jamais fais chier personne, tu payes ta cotisation depuis 4ans (chez eux), et on vient te casser les c***** le jour où il t’arrive une merde qui relève -un comble- d’un fait météorologique exceptionnel !

Mais putain, dans quel monde vit-on !?

00   

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ma_zelle 137 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines