Magazine Voyages

Bay of fires : bienvenus dans ma piscine grandeur nature !

Publié le 14 décembre 2014 par Chloé @Chloe_Drivemeto

Jour 12 – Vendredi 15 mars 2013 – Bay of fires – Météo : ensoleillée puis arrivée des nuages en fin de journée

Bay of fires, voici encore un exemple de plage d’une rare pureté. Même l’eau de ma piscine n’est pas aussi claire et cristalline ! Et je ne vous parle même pas du cadre… Sauvage comme on l’aime, et caractérisé par la présence de rochers teintés de couleurs allant du jaune au rouge, en passant par tous les tons orangés.

La Bay of fires est assez vaste, c’est pourquoi nous avons suivi les recommendations que l’on nous avait donné en chemin et sommes allées tout au bout de la baie, à The gardens. Un tout petit peu avant nous nous sommes arrêtées au hasard et sommes tombées sur une petit crique paradisiaque où nous avons passé une bonne partie de la journée, vous comprendrez pourquoi :

bay of fires tasmanie

bay of fires

bay of fires
 
bay of fires

Après avoir bien profité de cet eden, nous sommes allées faire quelques courses à St Helens pour l’apéro car nous voulions assister au coucher de soleil sur les rochers, il parait qu’avec les couleur rouges, c’était du plus bel effet…

En route on a eu la mauvaise idée de tenter la douche gratuite qui se trouvait à Dora Point… Quelle erreur ! Nous n’avions jamais pris une douche aussi dégueulasse. L’eau provenait certainement de la pluie, et avait une odeur de marécage… Première fois que je ressortais de la douche plus puante qu’en y rentrant ! Vous l’aurez compris : je déconseille !

De retour au campgroung (ils sont nombreux sur place, vous avez l’embarras du choix), plus l’heure du coucher de soleil approchait, et plus le ciel se couvrait. On commençait à craindre le pire… Et on a eu raison d’avoir peur : pas de coucher de soleil pour nous ce soir là, mais un ciel tout gris ! Un peu dégoutée mais pas tant que ça, car du haut de notre rocher, on s’est mise à refaire le monde avec le fracas des vagues en bruit de fond, jusqu’à ce qu’on ne voit absolument plus rien, à tel point qu’on se demandait s’il était possible qu’une grosse vague nous emporte… On a estimé que c’était largement possible, et avons regagné nos pénates. Il était minuit. Nous venions de passer une incroyable soirée.

bay of fires apero
 
bay of fires

itinéraire tasmanie

flèche droite

Article suivant : Découverte des environs de Launcheston et Saint Patrick en Tasmanie

  • Retour menu Tasmanie
  • Retour aux étapes
  • Retour article précédent : Wineglass Bay, Freycinet National Park : quand les images parlent d’elles-mêmes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chloé 42 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine