Magazine Humeur

Politiques avec une perruque - « Politiques undercover »

Publié le 16 décembre 2014 par Amaury Watremez @AmauryWat

politique, télévision, société, Amaury watremez

image prise ici

Le prince Siddharta a un jour décidé de voir son peuple de plus près, il a alors revêtu des habits de pauvres et est sorti dans les rues de la capitale de son pays, il s'est aperçu combien la pauvreté régnait en maîtresse exigeante sur ses sujets, ainsi que la faim et le manque de travail. Pour résoudre tout cela, il a choisi une méthode que l'on peut trouver contestable, il s'est assis sous un tronc et s'est mis à méditer sur le sort des pauvres êtres humains. Cela n'a pas changé grand chose on s'en doute, mais au moins il a essayé un truc et il n'a pas fait ça juste pour que l'on parle de lui et se prêter à la société spectaculaire, et c'était un prince plein de bonne volonté même s'il n'était pas très malin vu les solutions qu'ils prônaient pour changer le monde.

Dans « politiques Undercover » des politiques français qui sont aussi des « bons clients » des plateaux de télévision, Jean-Luc Roméro le hérault de l'euthanasie vite fait bien fait pour les pauvres, Samia Ghali, sémillante sénatrice de Marseille, Thierry Mariani, un des « penseurs » de l'UMP avec Nadine Morano, et Bernard Accoyer, mari de Michelle Alliot-Marie ont ressenti le besoin de se déguiser et de jouer la comédie pour aller à la rencontre des « sans dents », le « déguisement » un rien amoral de Mariani en tétraplégique (accompagné d'une handicapée en minijupe, ce qui est plus photogénique) tenant du foutage de gueule et je pèse mes mots. Ce simple énoncé montre à lui seul leur échec complet à comprendre ce qui inquiète les français en ce moment. Non seulement le « pays légal » est coupé du « pays réel » mais il est complètement à côté de la plaque.

Le but -de l'émission- n'en est pas de susciter le débat politique mais juste de faire le « buzz » en rigolant autour des semi-célébrités politiques attifées n'importe comment et qui font ensuite dans la démagogie en énonçant quelques lieux communs connus par tous les précaires et ceux qui dans ce pays tirent le diable par la queue (ce qui doit être douloureux vu le nombre croissant de citoyens de cette nation à le faire). Bien sûr dans le troupeau des téléspectateurs beaucoup ont manifesté leur dégoût mais auront allumé leur poste à ce moment là. Ce qui « rassure » un peu malgré tout, et prouve un peu plus la déconnexion d'avec le « pays réel » est que le show a été un échec d'audience et battu par une rediffusion, une autre...

On a du mal à le comprendre en soi le principe du déguisement :

Pourquoi Samia Ghali n'a-t-elle pas accompagnée une véritable mère célibataire en attente de logement ?

Pourquoi Mariani ne s'est-il pas contenté de suivre une personne en fauteuil ?

Quant à Accoyer pourquoi jouer -mal- le rôle d'un médecin d'urgence une et une seule soirée ? Pour Roméro on comprend presque le déguisement, son visage est un peu plus connu, mais pour les trois autres il ne se justifie en rien. Et on sait bien que tout cela est certainement scénarisé avec un ou deux comparses.

Tout cela est du gadget, un alibi pour monter sur la scène et se mettre en avant les quatre politiques mis en vedette hier soir étant aussi des « accros » à la célébrité et la célébrité sans raison particulière, pour flatter leur narcissisme. Je n'avais que très peu de sympathie pour Roméro, défenseur de causes sociétales, et idiot utile des libéraux-libertaires, dorénavant je le trouve juste grotesque, tout comme Accoyer et Mariani qui brillent par leur insignifiance. La « cerise sur le gâteau » est que suite à ces tournages, ces politiques se prétendent encore « de terrain », telle Samia Ghali qui ne manque pas de culot.

Aucun d'eux ne semble comprendre, ou feint de ne pas pouvoir y arriver, que ces problèmes qu'il affirment percevoir pour la première fois, ce qui est également très inquiétant, sont causés par une grave crise morale, nationale, le détricotage minutieux des nations par l'Union Européenne, et politique, le cynisme et l'opportunisme des sociéto-libéraux comme des libéraux-libertaires. Il paraît qu'il y aura d'autres numéros de cette émission...

...Jusqu'à l'abîme.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines