Magazine Société

Travaux d’isolation des galeries et au restaurant « La Voile blanche » au Centre Pompidou-Metz.

Publié le 02 février 2015 par Groupe Ble Lorraine @BLElorraine

Quelques semaines après que la membrane du Centre Pompidou-Metz (CPM) ait retrouvé sa blancheur originelle, une nouvelle phase de travaux a dernièrement débuté au musée d’art contemporain. Il s’agit cette fois d’isoler les galeries d’exposition 1 et 2, la galerie 3 ayant déjà été rendue étanche en 2014.

galerie CPM

L’isolation des galeries du Centre Pompidou-Metz doit permettre de réduire le montant de sa facture énergétique (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

La performance énergétique du bâtiment n’a semble-t-il pas vraiment préoccupé les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines. Le CPM n’avait curieusement pas été conçu au départ pour résister à l’hiver lorrain. Il avait ainsi précédemment fallu imaginer une solution pour que la membrane blanche du centre ne cède plus systématiquement sous la masse de la neige au niveau des piliers. Ce problème réglé début 2014, il convient désormais de remédier aux déperditions de chaleur anormales de la structure. L’idée est de réduire la facture énergétique du CPM de 20 % d’ici 2016 pour lui faire économiser 180 000 euros par an. La structure s’est en effet acquittée de 980 000 euros de chauffage en 2013. Les premières mesures prises pour faire baisser la note ont permis de ramener ces frais à 900 000 euros. A l’instar de tout lieu d’exposition, le CPM doit en effet maintenir une température et une hygrométrie constantes pour préserver les œuvres. En dessous de 21°C, il est formellement proscrit d’exposer une œuvre. Les prêteurs et les assureurs sont extrêmement vigilants au respect de ces normes. Ces travaux d’isolation des galeries 1 et 2 sont intégralement pris en charge par les assurances dans le cadre de la garantie décennale.

Metz Métropole va engager parallèlement l’extension du restaurant La Voile Blanche, désormais exploité par Sodexo Prestige depuis juillet 2014. En accord avec les Bâtiments de France, cet agrandissement d’une centaine de mètres carrés sera intégralement financé par la communauté d’agglomération, propriétaire du musée. Il permettra de doubler la capacité du restaurant, trop étroit pour être rentable avec seulement une soixantaine de couverts. Le chantier, qui représente un investissement de 350 000 euros, consistera à fermer par une véranda un tiers de la terrasse de 300 mètres carrés de l’établissement qui accueillait auparavant un chapiteau. Le nouvel espace sera clos par un toit plat blanc et des baies vitrées mobiles, sans cadre apparent. Sobre, l’ensemble ne dénotera pas avec l’architecture du CPM. Un rideau de 20 mètres de long protègera les clients du Soleil. La pièce sera confectionnée par la maison Garnier Thiébaut, qui fabrique du linge de maison haut de gamme dans les Vosges. Au sol, des dalles formeront des motifs géométriques. Les travaux devraient commencer en mars pour se terminer avant l’été. D’ici quelques mois, La Voile blanche pourra donc recevoir des grandes tablées, notamment pour des mariages. A noter enfin qu’un escalier extérieur sera également prochainement installé, afin d’accéder au restaurant sans passer par la grande nef du musée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Groupe Ble Lorraine 50670 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine